Simulation prêt immobilier

Le report de mensualité ou la suspension d’échéance : une protection en cas de problème

Certaines conditions peuvent être adossées à un crédit immobilier. Il faut y souscrire dès le début. Elles permettent d’avoir plus de flexibilités pendant toute la durée du prêt et se prémunir de certains risques. Parmi elles, le report de mensualité (aussi appelé la suspension d’échéance) vous permet de respirer en cas de coup dur. Nous vous détaillons son fonctionnement dans l’article que suit.

report de mensualité

1. Le report d’échéance pour vos difficultés financières passagères ?

En moyenne, les emprunteurs souscrivent à un prêt d’une durée de 20 ans. Et même si la durée effective n’est que de 7 ou 8 ans, c’est une longue période ! Un imprévu est vite arrivé et il faut s’en prémunir. Lors de la souscription de votre prêt mettez vous à l’abri du moindre problème financier.

Une perte d’emploi, une naissance peuvent chambouler vos finances. Le report de mensualité, comme son nom l’indique, permet de faire une pause dans les mensualités et de remettre à plus tard leur paiement.  Cette pause peut varier d’un mois à plusieurs mois. C’est une bonne option qui vous permet d’éviter des situations plus graves comme le défaut de paiement .

2. Le fonctionnement du report de mensualité

Report total ou partiel

Si vous avez besoin de reporter vos échéances sachez qu’il existe deux types de mécanisme.

  • Report total d’échéance  : vous choisissez de ne rien payer pendant une durée définie, pour faire face à une difficulté financière passagère. Ainsi, vous ne remboursez pas le capital et ne payez pas les intérêts. Vous devez tout de même payer l’assurance de prêt. A l’issue de cette période de suspension, vous reprenez le remboursement de votre crédit.
  • Report d’échéance partiel :  dans ce cas, vous stoppez le remboursement du capital mais continuez de payez les intérêts. Vous payez également l’assurance de prêt.

Toutes les banques n’acceptent pas de mettre en place un report de mensualité total et partiel. Par exemple, avec le Crédit foncier, vous pouvez uniquement demander un report partiel.

Conséquence sur la durée du prêt

Bien sûr le report de crédit a une influence sur la durée du crédit. En fonction du type de report, l’impact est différent.

Par définition, comme vous stoppez le remboursement du prêt, la durée est rallongée. Cependant si vous choisissez un report total, les intérêts ne seront pas payés sur la période et seront donc ajoutés au capital restant dû. Si le capital augmente, deux solutions :

  • Augmenter la durée du prêt
  • Augmenter les mensualités du prêt

La deuxième option paraît inenvisageable puisque que vous avez justement utiliser ce mécanisme à cause des difficultés à payer les mensualités. Pourquoi les augmenter ? La durée du prêt est donc rallongée.

Conséquence sur le coût du prêt

Plus la suspension d’échéance intervient tôt, plus cela coûtera cher. En effet, en début de crédit les échéances sont principalement constituées des intérêts, cela impactera donc plus l’augmentation du capital à rembourser. Alors qu’en fin de crédit, vous remboursez une part plus importante de capital.

De plus, lors d’un report partiel, vous payez des intérêts intercalaires. Ils sont constants et calculés sur le capital restant dû au moment de la demande de report. Ces intérêts sont rajoutés au coût total du prêt. Le report partiel est une suspension de crédit pour une durée déterminée.

Dans le cas d’un report total, le capital restant dû est augmenté des intérêts impayés. Vous payerez donc des intérêts sur les intérêts et le coût du crédit est augmenté.  Le coût de votre crédit dépend de la part des intérêts dans l’échéance.

3. Quelles conditions pour activer le report d’échéance ?

Si vous souhaitez bénéficier d’un report de mensualité, vous devez faire une demande auprès de la banque. Votre demande sera étudiée et les banques chercheront notamment les raisons qui ont conduit à votre situation. Votre niveau de « risque » est ainsi évalué.

Quel type de prêt

Le report d’échéance n’est pas possible avec le prêt à taux zéro, le prêt PEL et le prêt accession sociale. Pour un prêt in fine ou un prêt relais, il n’est pas possible de faire un report de mensualité. En effet, le capital emprunté est remboursé en une seule fois à la fin du prêt.

Hormis ces prêts, il est possible de demander une suspension d’échéance avec n’importe quel type de prêt. Cependant toutes les banques ne proposent pas nécessairement cette option. Certaines banques peuvent vous proposer de jouir de cette clause jusqu’à 3 fois pendant toute la durée de votre prêt.

Conditions inscrites dans le contrat de prêt

En fait, comme toutes les conditions particulières, c’est au moment de chercher son prêt qu’il faut s’en soucier. Si vous voulez prendre cette option, il faut vous assurer que la banque la propose bien. Par ailleurs, avant la signature de l’offre de prêt, il faut vérifier que l’option y figure bien.

Par ailleurs, en fonction des banques vous devez attendre plus ou moins longtemps avant de pouvoir activer le report de mensualité. Cela varie de 12 à 24 mois.

Pensez aux modulations d’échéances ?

Comme mentionné plus haut, le report d’échéance coûte cher. Si vous avez des difficultés à payer vos mensualités, vous pouvez grâce à cette condition, moduler à la baisse vos mensualités. Cela allongera la durée du prêt et donc augmentera son coût mais dans une moindre mesure que le report d’échéance.

A retenir

Le report d’échéance permet de stopper temporairement le paiement des mensualités

Vous pouvez choisir un report partiel ou total (paiement ou non des intérêts)

Le report d’échéance augmente le coût du crédit