Le prêt progressif : l'emprunt qui suit vos revenus

Avez-vous déjà entendu parler du prêt progressif ? Moins répandu que les prêts que nous qualifierons de traditionnels (prêt à échéance constante par exemple), le prêt progressif peut s’avérer très intéressant dans certaines situations. Qu’est-ce donc que le prêt progressif ? A qui s’adresse t-il ?

Chez Pretto, nous avons créé un simulateur qui vous permet facilement d'évaluer votre capacité de financement. Et nos conseillers sont là pour vous guider dans vos démarches si vous souhaitez bénéficier de ce type de prêt.

Restez avec nous, nous allons tout vous expliquer !

Le prêt progressif : définition

Le prêt progressif ou prêt à échéance progressive, est, comme son nom l’indique, un prêt dont les mensualités vont augmenter au fil des années. Certaines professions garantissent en effet une augmentation prévisible de vos revenus. Certaines banques le prennent en compte et vous proposent des conditions adaptées sous certaines conditions.

Le prêt progressif permet de prévoir une prochaine augmentation de votre capacité de remboursement au fil du temps. Cela vous permet donc d’emprunter un montant plus important, de le rembourser plus vite, de payer moins d’intérêts… Attirant, n’est ce pas? Et la cerise sur le gâteau : votre taux d’endettement est calculé à partir de vos mensualités de la première année. Vous en doutez ?

Supposons un prêt d’un montant de 225 000 euros, avec un taux d’intérêt de 0.9% sur 25 ans.

Si vous optez pour le prêt classique, vous aurez une mensualité de 837,82 € par mois pendant 300 mois. Dans cette situation, vos intérêts vous coûtent 26 345 €.

Une autre possibilité serait de faire un prêt progressif à intervalle de 5 ans. Pourquoi 5 ans? Pour laisser le temps à votre situation professionnelle de changer. Autrement dit, vos mensualités augmenteront d’un certain pourcentage tous les 5 ans : dans l’exemple nous choisirons 10%.

Eh bien dans ce cas là, vous aurez une mensualité qui débute à 837,82 € et qui augmentera tous les 5 ans.

Prêt progressif Prêt classique
Mensualité Total des Intérêts sur la période Mensualité Total des Intérêts sur la période
Années 1 à 5 837,82 9223,80 837,82 9223,80
Années 5 à 10 921,60 7222,45 837,82 7335,30
Années 10 à 15 1013,76 4886,44 837,82 5359,91
Années 15 à 20 1115,13 2176,13 837,82 3221,55
Années 20 à 21 1226,65 76,59 837,82 402,48
Année 21 567,71 0,43 837,82 29,61
Dernières années 0 0 837,82 700,19

Nous voyons bien que le prêt progressif se termine en 21 ans au lieu de 25 pour le prêt classique soit un gain de temps de 15.67%. Et mieux encore, si le montant total des intérêts payés est de 26 345 € pour le prêt classique, avec le prêt progressif, vous économisez 10,5% sur le montant total des intérêts payés !

A présent vous devez penser : “Puisque le prêt progressif est si séduisant, pourquoi n’est il pas toujours proposé au client?”

De la recherche du bien au crédit
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !

Le prêt progressif pour des profils particuliers

Le prêt progressif est un prêt qui ne s’adresse pas à tout le monde. En effet, parce que ce prêt anticipe vos revenus futurs, il est indispensable que la banque puisse estimer clairement la manière dont va évoluer votre salaire. Autrement dit, la banque doit pouvoir dire qu’il y’a une forte probabilité que votre revenu augmente dans une certaine proportion, proportion qu’elle doit aussi évaluer.

En réalité le prêt progressif est risqué pour elle car si ses anticipations ne se réalisent pas, vous risquez de vous retrouver avec des charges croissantes, et donc un taux d’endettement croissant. Le risque final étant que vous ne puissiez plus payer vos mensualités. Par conséquent, il existe des cas précis où la banque peut être plus confiante quant à l’avenir:

  • Vous êtes un fonctionnaire C’est le cas idéal. La banque peut évaluer l’augmentation de votre salaire grâce aux grilles de la fonction publique.
  • Vous êtes un jeune cadre En fait, lorsque vous êtes jeune et déjà cadre, la probabilité que votre salaire augmente au fil du temps peut être très significative. Par conséquent, votre banque pourrait vous accorder un prêt progressif.

Mais si vous ne correspondez à aucune de ces situations, cela ne veut pas dire que vous ne pourrez pas faire de prêt progressif. Chaque profil est unique ; de ce fait, il faut analyser votre projet, et votre situation personnelle comme professionnelle avant de pouvoir dire si oui ou non vous pouvez faire le prêt progressif.

Mais il y’a un mais

Tout d’abord, il va sans dire que si l’anticipation d’augmentation de vos revenus ne se réalise pas pour une raison quelconque, cela peut vous laisser dans une situation délicate.

D’autre part, si vous dites oui au prêt progressif, cela veut dire que vous renoncez implicitement à la modularité. Il s’agit d’une option qui vous permet de négocier aussi bien à la hausse qu’à la baisse vos mensualités en fonction de votre situation personnelle. Si avec la modularité vous avez un certain contrôle sur vos mensualités, ce n’est plus le cas avec le prêt progressif où vos mensualités sont vouées à augmenter. Par conséquent en cas de coup dur ou de changement de situation (changement professionnel ou naissance, par exemple), qui entraîne une baisse de votre capacité de remboursement ou une hausse de vos charges, vous n’aurez plus la possibilité de négocier à la baisse vos mensualités.

Si vous êtes intéressé(e) par le prêt progressif, vous devez donc arbitrer entre les inconvénients liés à la perte de l’option de modularité et les avantages liés au prêt à mensualités progressives.

A retenir
  • Le prêt progressif permet d'anticiper une hausse de vos revenus pour vous permettre de rembourser votre emprunt plus rapidement, et donc de limiter le coût du crédit.
  • Mais la banque est très précautionneuse vis-à-vis de votre profil, puisqu'il s'agit d'un risque supplémentaire pour elle.
  • Prenez également en compte le fait que vous êtes moins flexibles quant aux autres conditions de l'emprunt.
Sur le même sujet