Votre courtier immobilier en Bourgogne
Un résultat en 5 minutes.
Sans laisser d'email.
Simple et gratuit.
L’ancienne région administrative de la Bourgogne était composée de 4 départements : l’Yonne, la Côte-d’Or, la Nièvre et la Saône-et-Loire.
Ses principales grandes villes sont Dijon, Chalon-sur-Saône, Nevers, Auxerres ou encore Mâcon.

La Bourgogne fait désormais partie de la région Bourgogne-Franche-Comté, composée de 2,8 millions d’habitants en 2016 pour une superficie de 47 784 km².
L’ancienne région administrative de la Bourgogne était composée de 4 départements : l’Yonne, la Côte-d’Or, la Nièvre et la Saône-et-Loire.
Ses principales grandes villes sont Dijon, Chalon-sur-Saône, Nevers, Auxerres ou encore Mâcon.

La Bourgogne fait désormais partie de la région Bourgogne-Franche-Comté, composée de 2,8 millions d’habitants en 2016 pour une superficie de 47 784 km².
Nombre d'habitant
1 644 000
Superficie
31 582 km2
Qualité de vie
Les principales villes de la région Bourgogne
Les meilleurs taux immobiliers de la région
Banque
Taux sur 15 ans
AXA Banque
1,3 % - 1,55 %
BNP Paribas
0,8 % - 1,05 %
Crédit Agricole
0,86 % - 1,15 %
ING Direct
0,88 % - 1,13 %
Société Générale
0,55 % - 0,9 %

L’état de l’immobilier

Les prix de l’immobilier peuvent fortement varier d’une région à l’autre. On fait un point sur la région Bourgogne pour vous aider dans votre choix.

Les prix à l’achat et à la location

Le tableau ci-dessous récapitule pour vous les prix médians à l’achat dans la région. A l’inverse de la moyenne, le prix médian indique que la moitié des biens ont été vendus à un prix inférieur, l’autre moitié à un prix supérieur. Ils sont donc plus représentatifs que les prix moyens.

Département Prix médian du m² à l’achatPrix médian du m² à l’achat dans la capitale du département
Yonne1 110 €1 290 € à Auxerre
Côte-d’Or1 740 €2 010 € à Dijon
Nièvre790 €930 € à Nevers
Saône-et-Loire1 080 €1 310 € à [Mâcon

La moyenne nationale quant à elle se situe à 2 040 € le m².

Si vous souhaitez connaître le montant maximum que vous pouvez emprunter en fonction de votre situation, ne manquez pas de faire une simulation via Pretto !

Si vous cherchez à acheter un bien pour le louer, il est également important de connaître les prix moyens dans la région afin de déterminer le lieu idéal de votre achat. Cela vous permet d’évaluer dans quelle mesure la location de votre bien vous permet de rembourser votre emprunt.
DépartementLoyer moyen au m²Loyer moyen au m² dans la capitale du département
Yonne7,4 €8,3 € à Auxerre
Côte-d’Or9,1 €10,5 € à Dijon
Nièvre6,7 €7,2 € à Nevers
Saône-et-Loire6,9 €7,3 € à [Mâcon
Exemple

Vous souhaitez acheter un appartement de 70 m² à Dijon que vous comptez mettre en location. Vous pouvez raisonnablement vous attendre à des montants de l’ordre suivant :

  • Prix à l’achat 70 * 2 010 € = 140 700 €
Attention : vous devez également calculer les frais de notaire et de garantie, équivalents à environ 10 % du prix d’achat, mais aussi les éventuels frais de dossier et de courtage (avec Pretto, ils sont gratuits !). Ainsi que les les frais d’agence, si vous passez par un professionnel, qui peuvent fortement varier d’une agence à l’autre.
  • Location 70 * 10,5 € = 735 €

La simulation sur 15 ans nous donne alors le résultat suivant :

Cela permet d’évaluer rapidement le fait que le montant de la location couvre une large partie des mensualités d’emprunt.

Démographie

D’après l’INSEE, la population de la région Bourgogne-Franche-Comté était de 2,82 millions au 1 janvier 2016.

Ses principales aires urbaines sont Dijon et Besançon, mais on constate aussi l'existence d’un réseau composé de dix aires urbaines faisant système au niveau national : Chalon-sur-Saône, Dole, Vesoul, Lons-le-Saunier, Montceau-les-Mines, Le Creusot, Beaune et Pontarlier...

La population se concentre principalement autour des aires urbaines de Dijon (377 600 habitants), Besançon (246 800 habitants), Montbéliard (162 300 habitants), Chalon-sur-Saône (133 600 habitants) et Belfort (114 100 habitants).

Les départements de la Côte-d’Or, du Doubs et de la Saône-et-Loire regroupent la majeur partie de la population de la région. La population reste assez stable sur la durée : le taux d’évolution annuel moyen de la population entre 2009 et 2014 est en effet de 0,1% d’après l’INSEE.

De la recherche du bien au crédit
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !

Aides à l’achat (prêts aidés, zone PTZ, zone Action Coeur de Ville, prêts régionaux voire prêts des villes)

Vous pouvez bénéficier de plusieurs aides nationales ou régionales pour votre achat immobilier en Bourgogne :

  • En ce qui concerne l’accès au PTZ, on compte 5 villes de la région en zone B2 : Dijon, Besançon, Belfort, Montbéliard et Chalon-sur-Saône. Le reste de la région est classée zone C.
  • Les villes suivantes bénéficient du Dispositif Coeur de Ville : Vesoul, Belfort, Montbéliard, Besançon, Dole, Chalon-sur-Saône, Auxerre, Sens, Cosne-sur-Loire, Nevers, Autun, Le Creusot, Montceau-les-Mines, Mâcon, Lons-le-Saunier.
  • Le dispositif Pinel permet par ailleurs de bénéficier de réductions fiscales pour un achat dans le neuf dans certaines villes de la région.

Vous pouvez également bénéficier d’autres prêts aidés pour votre achat en Bourgogne :

Ne manquez pas de vous renseigner pour savoir si vous êtes éligible, et augmenter votre capacité d’emprunt !

Présentation économique

Niveau d’activité (taux d’emploi et répartition par secteurs)

Au premier trimestre 2019, la Bourgogne-Franche-Comté compte 970 200 salariés. Après avoir stabilisé ses effectifs au trimestre dernier, l’emploi salarié est en légère progression de 0,1 % en Bourgogne-Franche-Comté, ce qui n’était pas arrivé depuis fin 2017.

En Bourgogne-Franche-Comté, le taux de chômage est stable au premier trimestre 2019, alors qu’il baisse de 0,1 point en France. Il demeure cependant plus bas dans la région qu'au niveau national, 7,5 % contre 8,7 %.

La Bourgogne-Franche-Comté reste au troisième rang des régions les moins touchées par le chômage, à égalité avec Auvergne-Rhône-Alpes et derrière les Pays de la Loire et la Bretagne.

Spécialisation industrielle

Avec 17,3 % d’emplois industriels, la région constituée de la Bourgogne et de la Franche-Comté est la plus industrielle des futures régions françaises. La région Bourgogne-Franche-Comté compte dix "Territoires d’industrie" qui s’inscrivent dans la stratégie territoriale de développement de l’industrie française.

Dans la région, ces espaces rassemblent la moitié des emplois industriels.

Deux activités y dominent et concentrent chacune un emploi sur cinq : la métallurgie et fabrication de produits métalliques, fortement implantée dans la quasi-totalité des territoires d’industrie et la fabrication de matériels de transport, principalement ancrée dans le Nord Franche-Comté.

Des territoires se distinguent sur d’autres secteurs : la chimie dans le Grand Dole, l’industrie du cuir et de la chaussure en Auxois-Morvan, l’horlogerie, la joaillerie et la bijouterie dans le Haut-Doubs, les activités liées à la forêt dans les Vosges saônoises, ou encore la lunetterie et la plasturgie dans le Haut-Jura.

Par ailleurs, la moitié des emplois industriels du Grand Dole sont liés aux groupes étrangers ; à l’inverse, cette dépendance est très faible dans le Haut-Jura.

Activités du tertiaire

La région Bourgogne Franche-Comté figure au dernier rang selon le critère de la part des emplois tertiaires marchands dans l’emploi total, avec un poids régional dans l’économie française de 4,3% contre 6,6% pour l’agriculture et 5,6% pour l’industrie.

Le tertiaire marchand a quant à lui un poids régional de 3,4%.

Le tertiaire marchand (commerce, transports, services divers) représente 38,8 % de l’emploi total, soit 426 700 postes, et contribue à la valeur ajoutée régionale à hauteur de 45,5 %.

De son côté, le tertiaire non marchand (administration publique, enseignement, santé, action sociale) regroupe 32,9 % de l’emploi total, soit 357 200 emplois, dont 236 150 personnes dans la fonction publique (22 % de l’emploi total).

Parmi les dynamiques du secteur tertiaire en région Bourgogne-Franche-Comté, on peut notamment citer Besançon et son écosystème autour de la médecine du futur qui intègrent le réseau thématique HealthTech (santé, médecine, bien-être, dispositifs médicaux, biotechnologies, économie au service des personnes âgées).

Tourisme

En Bourgogne-Franche-Comté en 2016, 42 100 emplois (3,8 % de l’emploi total) sont directement liés à la présence des touristes.

Avec seulement 756 000 lits, dont 172 000 marchands (hôtels, campings, résidences secondaires), la région est l’une des régions les moins denses de France métropolitaine en termes de capacité d’accueil.

Si les hôtels se concentrent dans les grandes agglomérations, les hébergements de luxe ne sont que très peu représentés : seul un hôtel sur dix est classé 4 ou 5 étoiles en Bourgogne-Franche-Comté, alors que leur part est deux fois plus élevée en moyenne en France.

Toutefois, la clientèle étrangère représente 30 % des nuitées, soit l’un des taux les plus élevés de France métropolitaine. La clientèle européenne reste majoritaire (Pays-Bas, Allemagne, Belgique, Suisse, Royaume-Uni) dans les hôtels et campings de la région.

Qualité de vie

La région n’est pas en reste en termes de qualité de vie, avec une vie culturelle abondante et de nombreux espaces de découverte.

Nature

La région Bourgogne-Franche-Comté compte trois parcs naturels régionaux :

  • Parc naturel régional du Morvan
  • Parc naturel régional des Ballons des Vosges
  • Parc naturel régional du Haut-Jura.

Elle compte aussi bon nombre de réserves naturelles parmi lesquelles les Ballons comtois, le Bois du Parc, les grottes de Gravelle, de la Baume et du Cirque, les tourbières du Morvan ou le Val-Suzon.

Les grands lieux culturels (théâtres, musées, festivals, patrimoine historique, parcs d’attraction)

La Bourgogne-Franche-Comté abrite plusieurs monuments inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO :

  • L'abbaye de Fontenay
  • La basilique de Vézelay
  • La chapelle Notre-Dame-du-Haut de Ronchamp créée par Le Corbusier
  • Les climats du vignoble de Bourgogne
  • La citadelle de Besançon
  • Le Palais des ducs de Bourgogne
  • La saline royale d'Arc-et-Senans et les salines de Salins-les-Bains
  • Les sites palafittiques préhistoriques du lac de Chalain et du Grand Lac de Clairvaux
  • Deux sites faisant partie des chemins de Compostelle en France, le prieuré Notre-Dame de La Charité-sur-Loire et l'église Saint-Jacques-le-Majeur d'Asquins.

Se trouvent également dans la région :

  • Le site archéologique d'Alésia
  • Le temple de Janus d'Autun
  • La cathédrale Saint-Lazare
  • Les théâtres antiques de Mandeure et d'Autun
  • Les Hospices de Beaune
  • La citadelle de Belfort
  • L'abbaye de Cluny
  • Le château de La Clayette.

Patrimoine immatériel (vous allez bien manger)

La région est aussi connue pour ses spécialités culinaires et traditionnelles. Ainsi, impossible de ne pas citer le fameux boeuf bourguignon, plat emblématique de la cuisine bourguignonne, cuisinée au vin rouge de Bourgogne. La volaille de Bresse est également indispensable à tout repas bourguignon.

Ce produit, bénéficiant d’une AOC depuis 1957, est élevé en lignée pure par des éleveurs sélectionneurs afin d’en préserver son patrimoine génétique et d’en améliorer ses qualités.

Au rayon boisson, plusieurs produits font la renommée de la région :

  • Le kir : apéritif traditionnel à base de crème de cassis et de vin blanc bourgogne-aligoté
  • Le vignoble de Bourgogne : il s’étend sur presque 30 000 hectares dont 25 000 classés en AOC
  • Le cassis de Bourgogne
  • Le vignoble du jura.