Courtier immobilier

3 conseils pour négocier son prêt immobilier

Votre projet immobilier est sans doute en train de mûrir, et vous allez peut-être bientôt demander un prêt. Vous allez bien sûr rechercher le taux le plus bas et les meilleurs conditions. Encore faut-il savoir s’y prendre !

Les experts Pretto vous confient ci-dessous les trois conseils les plus importants pour bien négocier votre crédit. Nous espérons qu’ils vous seront utiles.

1. Travaillez votre dossier aussi bien que votre CV

Demander un emprunt immobilier, c’est un petit peu comme chercher un job. Il faut savoir se montrer sous son meilleur jour, y compris quand on peaufine son CV. Et dans le cas de l’emprunt, votre dossier emprunteur est votre CV !

L’équivalent de votre diplôme, c’est votre contrat de travail : la base. Un CDI est préférable mais pas indispensable : les intermittents, auto-entrepreneurs, professions libérales parviennent régulièrement à décrocher un prêt immobilier. Le principal est de prouver à la banque que vous avez des revenus réguliers.

Vous devrez y inclure vos trois derniers relevés de comptes. Ils serviront à calculer votre capacité d’endettement, mais aussi à déterminer si vous êtes un bon gestionnaire.

Certains comportement seront mal perçus et pourraient vous bloquer l’accès au crédit immobilier. Le plus important est d’éviter les incidents de paiement. Moins graves, les découverts bancaires donneront une mauvaise image de vous. Soyez prévoyant et évitez les découverts trois mois avant votre demande de prêt immobilier.

Quant à votre patrimoine immobilier, il faut bien sûr le mentionner dans votre dossier !

Vous avez peut-être de crédits à la consommation : ils diminuent votre capacité d’endettement. Ils peuvent aussi avoir un impact sur l’image que renvoie votre dossier, selon la raison pour laquelle vous les  avez pris.

Aucun problème si c’est pour une voiture, alors qu’un crédit non affecté peut renvoyer l’image de quelqu’un de très dépensier. 🤑 Donc si c’est possible soldez vos crédits à la consommation avant de faire votre demande.

2. Allez voir ailleurs

Lorsque vous débutez votre recherche de crédit, la première étape pourra vous sembler être d’aller voir votre banque. En réalité, ce sera souvent peu concluant, car il y a peu de chances qu’elle soit compétitive : vous êtes déjà client, pourquoi faire un effort ?

« Essayez de trouver une offre chez un concurrent et ramenez-moi le papier : avec ça, je peux peut-être en parler à mon directeur…sans ça je ne peux rien faire », ça vous dit quelque chose ?

Vous vous dites peut-être qu’avec votre conseiller très méticuleux, qui vous valorise beaucoup comme bon client ce sera différent ? En fait cela n’a rien à voir avec la compétence du conseiller, très souvent il doit appliquer des règles : sans offre concurrente, il ne pourra pas défendre votre dossier pour obtenir de meilleures conditions.

A noter qu’en France, le crédit est sous monopole bancaire : à quelques exceptions près, seules les banques ont le droit de prêter de l’argent aux particuliers et de toucher des intérêts. Vous serez donc forcément financé par une banque. Pretto est une start-up ambitieuse, mais nous ne pouvons pas vous prêter d’argent ! En revanche, nous pouvons vous aider à trouver la meilleure banque pour votre projet…

négocier prêt immobilier

3. Faites vous aider

Un de nos clients nous raconte : « J’avais l’impression que le conseiller bancaire savait à peine comment fonctionnait un crédit, et qu’il ne pouvait vraiment rien pour moi. Résultat : 30 minutes de perdues, prises sur ma pause déjeuner ». Ce genre d’expérience est loin d’être rare, et il y a de bonnes raisons à ça.

On va vous révéler un secret : les banques ne gagnent pas beaucoup d’argent quand elles vous font un crédit immobilier. Elles en gagnent quand elles lui vendent une gamme complète de produits d’épargne et d’assurance. C’est donc sur ces produits que les conseillers en agence sont surtout formés.

Sauf si vous appréciez tout particulièrement l’ambiance feutrée des agences bancaires, vous préféreriez peut-être passer plus de temps à faire des visites, ou bien à rencontrer un architecte pour réfléchir à la déco… Si c’est le cas, il y a fort à parier que vous apprécierez les services d’un bon courtier, qui s’adressera directement à des interlocuteurs spécialisés. Il négocie en votre nom, contre rémunération de votre part, ou non (indice : chez Pretto, c’est gratuit 😊 et le taux n’est pas plus élevé, bien au contraire).

Un point important à noter : une fois que vous êtes allé voir une banque, aucun courtier, ni même Pretto, ne peut plus vous aider à négocier avec cette banque.

Découvrez le guide de l'acheteur

Soyez prêt pour votre premier achat immobilier.
Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !

Merci !

Le Guide de l'achat immobilier vous attend dans votre boîte mail.

À bientôt !

cover ebook Pretto