1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Quel système de chauffage choisir pour respecter la RE 2020 ?
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Quel système de chauffage choisir pour respecter la RE 2020 ?
Quel système de chauffage choisir pour respecter la RE 2020 ?
Quel système de chauffage choisir pour respecter la RE 2020 ?

Alors que les premières Réglementations Thermiques des bâtiments sont entrées en vigueur dès 1974 après le premier choc pétrolier, l'avant dernière en date, la RT 2012 est, elle aussi en passe de toucher à terme. A compter du 1er juillet 2021, c'est la Réglementation Environnementale 2020, la RE 2020, qui entrera en vigueur pour l'ensemble des constructions neuves.

RE 2020 qu’est-ce que c’est ?

Avec la Réglementation Environnementale 2020, les pouvoirs publics tapent du poing sur la table en imposant une décarbonisation pure et simple de toutes les nouvelles constructions. Si, jusqu'alors, les différentes RT imposaient un certain niveau de sobriété énergétique des bâtiments avec notamment des isolations plus performantes et des moyens de chauffages adaptés, avec la RE 2020, les nouveaux bâtiments doivent être au minimum à énergie passive voire même à énergie positive. Ils doivent aussi atteindre la neutralité en matière d'émissions de carbone, mais aussi bénéficier d'une analyse très pointue concernant le cycle de vie des différents matériaux de construction. Chaque construction qui passe sous la RE 2020 doit avoir au moins une unité de production d'énergie renouvelable. La norme RE 2020 sera évolutive et si, dans un premier temps, le plafond de l'empreinte carbone des nouvelles constructions, calculé en kg/m² doit être inférieur ou égal à 4kg CO2/m² (16kg CO2/m² pour les appartements), il devra, en 2024 diminuer de 15 % puis de 25 % en 2027 pour atteindre -30 % en 2030. Les matériaux de construction biosourcés seront donc privilégiés ainsi que le recours à l'électricité pour l'énergie.

La fin du chauffage au fioul et au gaz

Avec des ambitions de décarbonisation totale du parc immobilier français, la RE 2020 signe la fin pure et simple des chauffages au gaz et au fioul. Ce sont dorénavant l'électricité (production française décarbonée) et les énergies vertes qui sont privilégiées. Dès l'été 2021, l'installation des chaudières à gaz sera interdite dans les constructions individuelles et en 2024 dans les logements collectifs. Quant aux chaudières au fioul, leur installation sera purement et simplement proscrite à partir de 2022. De même que dans le cadre de la rénovation énergétique des bâtiments, l'installation de ces appareils de chauffage à énergie fossile va devenir impossible à moyen terme. Le but de cette stratégie de Programmation pluriannuelle de l'énergie est de supprimer l'intégralité des chaudières au fioul d'ici 2028 et de les remplacer par des appareils de chauffage vertueux (voir l’ordonnance du Ministère de la Transition Écologique).

Les pompes à chaleurs

Bien que relativement récentes dans l'histoire des appareils de chauffage, les pompes à chaleur bénéficient aujourd'hui de technologies parfaitement maîtrisées. Il existe plusieurs types de pompes à chaleur, mais leur fonctionnement demeure le même. Elles utilisent les calories présentes dans l'air ambiant, dans le sol ou dans l'eau et les transforment en chaleur. Si les pompes à chaleur utilisent quand même de l'électricité, cette consommation demeure infime et marginale. Les pompes à chaleur sont les grandes gagnantes de cette RE 2020. Outre le chauffage qu'elles prodiguent, certaines d'entre elles ont aussi une fonction de rafraîchissement durant les périodes de canicule. En neuf comme en rénovation, elles offrent des qualités incontestables, y compris pour le chauffage de l'eau chaude sanitaire. De plus, leur installation est largement subventionnée dans le cadre de la rénovation énergétique des bâtiments. Le prix des pompes à chaleur, et plus particulièrement celui des modèles air-eau, et les aides qui sont octroyées varient selon de nombreux critères que vous pouvez retrouver ici : https://www.prix-pose.com/pompe-a-chaleur-air-eau/

Le chauffage au bois (poêle à bois et chaudière à granulés)

Si l'air ambiant est un comburant de premier choix pour les pompes à chaleur, le bois est aussi considéré comme une énergie propre et renouvelable. C'est ainsi que les poêles à bois et les chaudières à granulés sont aussi les grandes gagnantes de cette RE 2020. Bien que leur combustion diffuse des particules fines dans l'atmosphère, les bûches de bois ou les pellets ont un impact carbone quasiment neutre. En effet, la croissance des arbres dont ils sont directement issus absorbe une grande partie du CO2 présent dans l'air. D'ailleurs l'installation de chaudières à bois ou à granulés est encore largement subventionnée (sous certaines conditions). Autre avantage de ces chaudières de nouvelle génération, elles peuvent s'installer en lieu et place de chaudières à gaz ou à fioul.

Les aides et subventions disponibles

Afin d'encourager et d'aider tant les ménages que les entreprises ou les copropriétés à s'engager dans la rénovation énergétique des bâtiments et à soutenir la construction neuve passive voire à énergies positives, les pouvoirs publics ont mis en place de nombreuses aides et incitations financières. Avec la RE 2020, ces aides s'ouvrent maintenant de manière beaucoup plus large que par le passé. Du CEE (Certificat d'économies d'énergies) délivré par les fournisseurs d'énergies, en passant par Ma Prime Rénov', Ma prime Renov' Copro, aux éco prêts à taux zéro, TVA à prix réduit, ...tout le monde peut prétendre à bénéficier de ces aides. Cumulables, leur montant peut être soumis à un barème en fonction des travaux, du matériel, de la localisation du bien … En revanche, pour bénéficier de ces aides, il faut impérativement avoir recours aux services d'un professionnel qualifié RGE.

Mis à jour le 25 mars 2021
Partagez l'article
avatar
Experts et blogs immobiliers
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto