1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Le syndic et la bonne gestion de copropriété
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Le syndic et la bonne gestion de copropriété

Le syndic et la bonne gestion de copropriété

Le syndic et la bonne gestion de copropriété

Introduction

En France, près de 3 logements sur 10 font partie d'une copropriété. Plus de 80  % de celles-ci sont administrées par un syndic professionnel, qui a pour mission la bonne gestion de copropriété. Ce dernier peut prendre différentes formes, physique ou morale, et a pour responsabilité de représenter l'intégralité des copropriétaires d’un immeuble.

S'adapter à la législation changeante, aux besoins des copropriétaires, s'équiper d'un logiciel de gestion de copropriété etc. Dans la suite de cet article, découvrez comment le syndic peut assurer une bonne gestion de copropriété.

Le rôle du syndic dans la gestion de copropriété

Qu'il s'agisse d'un syndic physique ou bien d'une entité, d'une entreprise, il est élu à l'occasion de l'assemblée générale des copropriétaires pour une durée de trois ans, possiblement renouvelable. Au quotidien son objectif premier est donc la gestion de copropriété. Cela comporte diverses responsabilités, se divisant en différentes missions distinctes. Voici les principales :

  • le suivi et la gestion des travaux de copropriété, de la réalisation de devis à la livraison finale
  • la gestion du personnel
  • s’assurer du respect du règlement de copropriété
  • la bonne tenue des assemblées générales de copropriété
  • l'administration et la supervision comptable des immeubles
  • être garant de l'entretien des parties communes
  • représenter les copropriétaires dans le cadre juridique

Comme nous pouvons le voir, son champ d'intervention est large, et peut varier en fonction de la localité, du type d'immeuble, du nombre de copropriétaires etc. Ainsi, afin d'assurer la bonne gestion de copropriété et ne pas manquer à ces obligations, mettre en place une organisation fluide et pertinente est primordial.

Il est important de préciser que les copropriétés dont nous parlons peuvent autant être des logements que des bureaux ou encore des locaux commerciaux.

Le cas des bailleurs sociaux syndic de copropriété

Le parc immobilier dédié à l'habitat social compte aujourd'hui plus de 5 millions de logements répartis sur l'ensemble du territoire. Ces habitations sont toutes gérées par des entités appelées bailleurs sociaux.

Depuis quelques années, ces organismes ont une mission principale, dictée entre autres par des impératifs économiques ainsi que par la législation : développer l'accession à la propriété.

Pour y répondre, les acteurs du logement social privilégient les programmes de construction mixtes locatifs/acquisitions, et mettent en vente certains logements directement au sein des HLM. À partir du moment où une fraction de l'immeuble est vendue, il devient automatiquement une copropriété qu'il faut gérer au même titre qu'une copropriété classique. In fine, nous assistons à un accroissement des bailleurs sociaux syndic de copropriété.

Cependant, afin de digérer cette prise de responsabilités et de s'adapter aux nouvelles missions, la loi permet aux bailleurs de reporter la mise en copropriété de l'immeuble jusqu'à dix ans à partir de la vente du premier logement.

Le respect de la législation

Au quotidien, le gestionnaire de copropriété doit composer avec de nombreuses lois. En effet, la législation encadrant les copropriétés est très forte et vise principalement à statufier leur état ou à protéger les droits des copropriétaires. On retrouve notamment :

  • la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (loi SRU)
  • la loi Hoguet réglementant les conditions d'exercice des activités relatives à certaines opérations portant sur les immeubles et les fonds de commerce
  • la loi Alur pour l’accès au logement et un urbanisme rénové
  • la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut des copropriétés des immeubles bâtis
  • la loi ELAN, portant sur l’évolution du logement de l’aménagement et du numérique

La bonne gestion de copropriété demande une réelle capacité d'adaptation aux syndics. Les obligations légales qui régissent cette activité évoluent en permanence, et s'adaptent également aux besoins des copropriétaires, qui évoluent tout aussi rapidement.

Le dernier exemple très parlant nous vient de la crise sanitaire débutée en 2020. Avec les difficultés de déplacement et de regroupement, il devenait difficile pour les syndics d'organiser les assemblées générales de copropriété. Lieu de prise de décisions importantes, cet évènement est primordial pour la vie au sein des copropriétés. Ainsi, depuis Juin 2020, la visioconférence est autorisée pour la tenue des AG et permet de pallier ces problématiques. Au préalable, la possibilité de voter les résolutions par correspondanceavait été décidé.

Dans le but de s'adapter à ces évolutions législatives très impactantes, le syndic utilise au quotidien un logiciel de gestion des copropriétés et d’autres outils complémentaires.

Les outils d’aide à la gestion de copropriété

Comme nous avons pu l'aborder au cours de cet article, la gestion d'un parc d'immeubles demande beaucoup de flexibilité au syndic de copropriété. Les champs d'actions et les domaines d’intervention sont nombreux, et il est parfois complexe de mettre en place une organisation permettant de tout prendre en compte. C’est dans cette optique que la majorité des syndics professionnels font appel a un éditeur de logiciels pour administrateurs de biens.

L'objectif ? S'équiper pour répondre aux demandes des copropriétaires et à ce besoin de flexibilité quotidien. Gestion courante de la copropriété, gestion exceptionnelle, tenue des assemblées générales de copropriété, gestion des sinistres et interventions etc. Il est indispensable que le logiciel de syndic de copropriété utilisé puisse facilement s’interconnecter avec d’autres outils proposant un accompagnement sur l'ensemble de ces missions.

Publié le 19 mai 2021
Partagez l'article
avatar
Experts et blogs immobiliers
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto