1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Stationnements interdits : les conseils pour se garer dans les règles ?
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Stationnements interdits : les conseils pour se garer dans les règles ?

Stationnements interdits : les conseils pour se garer dans les règles ?

Stationnements interdits : les conseils pour se garer dans les règles ?

Cela fait plusieurs minutes que vous êtes à la recherche d’une place de stationnement. Vous sentez que vous commencez à perdre patience, l’heure tourne », le stress monte et vous tournez toujours ! La tentation est alors grande de laisser sa voiture sur une place qui n’en est pas vraiment une… Pourtant, il existe des solutions pour éviter les amendes, le retrait de points ou la fourrière !

Faisons le point sur les quatre types de stationnements interdits et sur ce que vous risquez ! Nous vous donnerons également nos astuces pour que votre voiture soit toujours bien garée.

Stationnement abusif

Selon l’article du Code de la route R417-12 « " Est considéré comme abusif le stationnement ininterrompu d'un véhicule en un même point de la voie publique ou de ses dépendances, pendant une durée excédant sept jours ou pendant une durée inférieure mais excédant celle qui est fixée par arrêté de l'autorité investie du pouvoir de police."

Vous êtes donc en infraction si :

  • Premier cas : vous stationnez votre véhicule sur la voie publique plus de 7 jours
  • Deuxième cas : votre véhicule a déjà fait l’objet d’un procès verbal pour stationnement gênant et il est toujours au même endroit 2 heures après.

Quels sont les risques encourus pour un stationnement abusif ?

Le premier cas touche souvent des résidents qui ne possèdent pas de parking attenant à leur logement et qui se garent sur la voirie. Ils risquent alors 35 euros d’amende. Dans le deuxième cas, les automobilistes risquent 135€ d’amende. Il concerne principalement les caravanes, les camping-cars et les voitures avec remorque. Dans les deux cas, l’intervention de la fourrière peut-être demandée en revanche il n’y aura pas de perte de points sur votre permis.

Les stationnements gênants et très gênants

Selon l’Article R417-10 II du Code de la route :« Est considéré comme gênant la circulation publique l’arrêt ou le stationnement d’un véhicule sur une voie publique spécialement désignée par arrêté de l’autorité investie du pouvoir de police municipale ».

En pratique, le stationnement est considéré comme gênant si vous vous garez :

  • En double file
  • Sur un pont ou dans un tunnel
  • Devant des bornes de recharges éléctriques
  • Devant une porte de garage privé
  • Sur un emplacement réservé au stationnement ou au passage d’un véhicule de transport public ou de service public
  • Sur une bande d’arrêt d’urgence sans motif
  • Sur un emplacement obligeant les véhicules en empiéter sur une ligne blanche continue

Le stationnement est considéré comme très gênant, si vous vous garez :

  • Sur un trottoir, une piste cyclable, une voie verte, un passage piéton
  • Sur les voies réservées au bus, aux taxis et aux véhicules de secours
  • Sur des places réservées au personnes en situation de handicap ou au transport de fonds
  • Devant des panneaux de signalisation ou des feux tricolores

Quels sont les risques encourus pour les stationnements gênants et très gênants ?

Un stationnement gênant entraîne une amende de 35 € alors qu’un stationnement très gênant entraîne une amende de 135€, il n’y a pas de retrait de point sur votre permis mais votre véhicule peut être placé en fourrière.

Le stationnement dangereux

Selon l'article R417-9 du Code de la route : "Tout véhicule à l'arrêt ou en stationnement doit être placé de manière à ne pas constituer un danger pour les usagers. Sont notamment considérés comme dangereux, lorsque la visibilité est insuffisante, l'arrêt et le stationnement à proximité des intersections de routes, des virages, des sommets de côte et des passages à niveau."

Votre stationnement sera qualifié de dangereux dès lors que vous stationnerez :

  • Dans un virage
  • Dans un rond-point
  • Au croisement de routes
  • A proximité d’un passage à niveau
  • Au sommet des côtes et des montagnes

Les risques encourus par le stationnement dangereux

Ce type de stationnement est plus sévèrement puni par la loi. Il vous en coûtera 135€ et 3 points sur votre permis. Attention, votre permis peut être également suspendu pour 3 ans maximum. La fourrière peut également intervenir.

Pour un stationnement dans les règles

Au-delà de l’aspect financier, stationner son véhicule sur un lieu interdit peut s’avérer avoir des conséquences dramatiques pour les automobilistes qui n’auraient pas vu votre véhicule et/ou pour vous-même alors ne cédez jamais à l’énervement et faites preuve de bon sens ! Privilégiez les parkings publics ou optez pour une plateforme vous permettant de réserver votre place de parking à l’avance. En anticipant votre besoin en stationnement, vous vous éviterez de nombreux tracas. Qui songerait à voyager sans réserver au préalable sa chambre d’hôtel ? Si vous avez un goût modéré pour l’aventure et le risque et que vous n’avez pas de temps à perdre, tournez-vous vers des sites de réservation en ligne de places de parking qui vous permettront de comparer, réserver et payer une place de parking à l’avance. Vous pourrez choisir votre parking en fonction de la distance et de votre prix et votre place une fois réservée est garantie.

Cette fois, c’est sûr, les stationnements interdits et vous, c’est fini !

Mis à jour le 9 février 2022
Partagez l'article
avatar
Nos Partenaires
Experts et blogs immobiliers
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto