1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. La sécurisation de mes revenus locatifs en tant que propriétaire bailleur
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. La sécurisation de mes revenus locatifs en tant que propriétaire bailleur

La sécurisation de mes revenus locatifs en tant que propriétaire bailleur

La sécurisation de mes revenus locatifs en tant que propriétaire bailleur

En tant que bailleur, vous vous demandez peut-être comment sécuriser vos revenus locatifs ? Le fait est que le risque de loyers impayés est une situation réelle. Bonne nouvelle ! Il existe plusieurs solutions pour pallier les défauts de paiement des locataires. Dans cet article, découvrez les meilleurs moyens de sécuriser vos revenus locatifs en tant que propriétaire bailleur.

Les risques encourus par un propriétaire bailleur

Lorsque vous contractez un prêt immobilier, vous devez verser des mensualités à votre banque. Justement, les loyers perçus chaque mois vous permettent de rembourser votre crédit. Des loyers impayés impacteront nécessairement vos engagements vis-à-vis de votre banque. D’où l’intérêt de sécuriser vos revenus locatifs dès lors qu’un locataire s’installe.

Sécuriser les revenus locatifs grâce à l’assurance loyers impayés

L’assurance loyers impayés ou garantie des loyers impayés (GLI) est la meilleure solution pour sécuriser un loyer. Il permet à un propriétaire bailleur de se prémunir contre les risques de loyers impayés. L’assurance loyers impayés repose sur un concept simple : en cas de défaut de paiement, le bailleur fait une déclaration auprès de son assureur. Ce dernier se charge de son indemnisation.
  • La souscription à un contrat individuel : le propriétaire entame seul les démarches d’assurance.
  • La souscription à un contrat collectif : cette démarche se fait par l’intermédiaire d’un agent immobilier.

Dans le second cas, l’agent immobilier propose au propriétaire d’adhérer à un contrat d’assurance groupe qu’il négocie auprès d’un assureur (généralement avec des tarifs avantageux).

Note : l’agent immobilier chargé de la gestion locative de votre bien connaît tous les tenants et les aboutissants d’une GLI (y compris ses avantages et ses inconvénients). En cas de doute, n’hésitez donc pas à lui demander conseil.

Combien coûte une assurance loyers impayés ?

Le prix d’une garantie loyers impayés varie d’un organisme à un autre. Il dépend également de la formule choisie. En effet, la règle est simple : plus le risque couvert est large, plus la cotisation d’assurance sera élevée. En France, le taux moyen pratique pour bénéficier d’un bon niveau de garanties est de 2,5 % TTC des charges encaissées et des loyers.

Qui peut souscrire une assurance loyers impayés ?

Tous les propriétaires bailleurs peuvent souscrire une assurance loyers impayés, à condition que le locataire soit solvable. En réalité, chaque assurance possède ses propres critères de solvabilité.

Sécurisation des revenus locatifs : les autres les solutions

Outre la GLI, un propriétaire bailleur a le choix entre diverses options pour sécuriser ses revenus locatifs. Sécuriser ses revenus locatifs grâce à la garantie Visale

La garantie Visale (VISA pour le Logement et l’Emploi) est un dispositif mis en place par le gouvernement. En cas de loyers impayés, le bailleur se verra rembourser la somme perdue par Action Logement. Il s’agit d’un acteur de référence du logement social et intermédiaire en France. La garantie Visale fonctionne tel un mécanisme de caution solidaire contre les risques de loyers impayés. Afin d’être mise en place, elle présente toutefois quelques restrictions :

  • Le locataire doit être âgé de 18 à 30 ans (peu importe sa situation professionnelle)
  • La garantie ne peut être actionnée que durant les 3 premières années du bail

Précision importante : pour bénéficier de la garantie Visale, un locataire âgé de plus de 30 ans et salarié dans une entreprise du secteur agricole ou privé doit :

  • être salarié en mobilité professionnelle : CDD depuis moins de 6 mois ou CDI en période d’essai, en mutation ou en promesse d’embauche.
  • justifier d’un salaire mensuel net inférieur ou égal à 1 500 euros.
  • Faire l’objet d’une signature d’un bail mobilité.

En règle générale, la garantie Visale couvre les charges et les loyers impayés du locataire :

  • jusqu’à 36 mensualités impayées.
  • jusqu’à 1 500 euros de loyers à Paris et 1 300 euros sur le reste du territoire.

Sécuriser ses revenus locatifs grâce à une caution solidaire

Au moment de la signature du bail avec le locataire, le propriétaire bailleur peut demander au locataire de nommer un individu se portant caution solidaire pour lui. Cette démarche se fera par l’intermédiaire de son agent immobilier. En cas d’impayés de charges ou de loyers par le locataire, cette personne pourra prendre le relais. Néanmoins, l’inconvénient de cette solution est la propre solvabilité de la caution. En effet, si cette dernière n’est pas en mesure de payer, le bailleur n’aura d’autres solutions que d’entamer une procédure judiciaire pour récupérer ses loyers.

Publié le 16 novembre 2021
Partagez l'article
avatar
Experts et blogs immobiliers
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto