1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Comment réduire le coût de son assurance de prêt immobilier ?
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Comment réduire le coût de son assurance de prêt immobilier ?

Comment réduire le coût de son assurance de prêt immobilier ?

avatar
Nos Partenaires
Mis à jour le 18 oct. 2022
Comment réduire le coût de son assurance de prêt immobilier ?

Réduire le coût de son assurance de prêt, c’est possible ? Afin de concrétiser un projet d’achat immobilier, la majorité des Français doit recourir à un crédit immobilier pour assurer le financement. Lorsque vous contractez un crédit immobilier, vous devez nécessairement souscrire une assurance emprunteur. Légalement, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire, mais aucune banque ne prend le risque d’accorder un prêt immobilier à un emprunteur non assuré.

Les établissements bancaires proposent une assurance groupe aux futurs acquéreurs, mais depuis la loi Lagarde de 2010, les emprunteurs ont la possibilité de choisir une assurance déléguée, c’est-à-dire auprès d’un assureur tiers. Plusieurs autres lois (loi Hamon et l’amendement Bourquin) ont permis aux emprunteurs de résilier leur assurance pour souscrire une autre assurance afin de réduire leur coût ou changer de garanties.

En effet, dans le coût du crédit, l’assurance emprunteur représente le deuxième poste de dépense. Il est possible de réduire le coût de votre assurance de prêt en comparant les offres d’assurance disponibles sur le marché.

Comment réduire les coûts de son assurance de prêt ?

Depuis 2010, il existe des dispositifs pour changer d’assurance si celle que vous avez ne vous convient pas. En ce sens, le meilleur moyen de réduire le coût de votre assurance de prêt immobilier est de vous pencher davantage sur les offres de prêt. Gardez à l’esprit que vous avez le choix entre plusieurs compagnies d’assurance de prêt immobilier. Ainsi, prenez le temps d’étudier et de comparer chaque offre avant de signer un quelconque contrat.

Pour bien choisir votre assurance, plusieurs paramètres sont à considérer à tout prix. Parmi eux figurent :

  • le taux d’emprunt du crédit immobilier ;
  • la couverture de garanties ;
  • les mensualités à payer.

Au moment de la souscription du crédit, basez-vous sur votre situation financière, professionnelle et familiale pour définir votre situation ainsi que votre profil. La règle d’or est de trouver une offre de prêt qui répond parfaitement à vos besoins, à vos attentes et à votre profil. Par ailleurs, le principe est de ne pas vous arrêter aux coûts. Attardez-vous aussi sur les différentes garanties proposées par l’assurance.

En optant pour une assurance groupe de la banque, vous bénéficiez de garanties standardisées. En choisissant une délégation d’assurance, vous bénéficiez de garanties contre les risques (décès, perte totale et irréversible d’autonomie, invalidité permanente totale ou partielle, incapacité temporaire de travail, perte d’emploi…).

Le coût de l’assurance comprend :

  • le taux annuel effectif de l’assurance ;
  • le coût total en euros sur la durée du prêt ;
  • le coût en euros selon la périodicité de paiement.

Aussi, les surprimes que vous devrez payer à l’assurance peuvent alourdir le coût global d’un emprunt immobilier. Si vous avez des problèmes de santé particuliers, par exemple, les surprimes peuvent vous coûter cher. C’est aussi le cas si vous êtes un fumeur, si vous pratiquez un sport ou un métier à risque.

La délégation d’assurance, des économies assurées ?

Votée à l’unanimité le 17 février 2022, la loi Lemoine vous donne le droit de changer d’assurance de prêt à tout moment. Pour rappel, avant la promulgation de cette loi, l’emprunteur ne pouvait résilier son contrat d’assurance que pendant la première année du contrat et aux dates d’anniversaire de signature du contrat.
La loi met également en évidence la notion d'équivalence de garanties. Le concept est simple : pour pouvoir changer de contrat d’assurance de prêt immobilier, il est impératif que le nouveau contrat propose au minimum les mêmes garanties que l’ancien contrat. C’est justement sur l’équivalence des garanties que la délégation d’assurance peut devenir contraignante. Il n’y a aucune garantie que toutes les assurances emprunteurs proposent les mêmes garanties que votre contrat actuel.

Vous pouvez faire des économies en souscrivant un contrat d’assurance grâce à la délégation d’assurance. En effet, les assurance groupe proposées par les banques proposent des garanties génériques qui s’adaptent à un grand nombre de profils. Néanmoins, si vous avez besoin de garanties spécifiques, se tourner vers un assureur tiers peut être une bonne idée. En choisissant bien votre assurance emprunteur, vous pouvez faire des économies.

Comment choisir une bonne assurance : les délais de l’assurance, un argument de poids ?

Pour choisir la bonne assurance emprunteur, inutile de vous précipiter. Surtout, n’oubliez pas de jeter un coup d'œil aux délais d’assurance qu’elle propose. Pour information, l’assurance prend effet à la date de signature du prêt. Les délais d’assurance font référence aux périodes pendant lesquelles vous n’êtes pas couvert par les garanties d’assurance. Il convient de bien les prendre en compte avant de souscrire à telle ou telle assurance emprunteur.

Le délai de carence

Le délai de carence commence à la signature du contrat. Il s’étend sur une durée de 1 à 12, selon l’assureur. Plus concrètement, il s’agit d’une période en début de contrat où vous commencez à verser les cotisations mensuelles. Par contre, vous ne bénéficiez pas encore des garanties du contrat. L’indemnisation en cas de décès, d’invalidité, d’incapacité temporaire de travail ou d’invalidité permanente totale ne commence donc qu’à l’expiration de ce délai.

Le délai de carence s’inscrit obligatoirement dans les conditions générales du contrat d’assurance. Pour ce qui est de la durée, elle varie et se définit selon la compagnie. Ce délai n’est d’ailleurs pas négociable. En fonction de la formule que vous choisissez, il se peut toutefois que le délai de carence ne s’applique pas. Si vous souhaitez être pris en charge immédiatement, nous vous recommandons donc une assurance qui ne l’applique pas.

Le délai de franchise

Le délai de franchise est une période durant laquelle vous ne recevez pas d’indemnisation en cas de sinistre. Il est tout de même important de souligner que durant cette période de délai de franchise, vous êtes bien assuré. Cependant, la prise en charge ne prend effet qu’une fois le délai de franchise dépassé.

Le délai de franchise peut aller de 15, 30, 60, 90 ou 180 jours, en fonction du contrat que vous avez signé. Puisqu’ici votre objectif est de réduire le coût de votre assurance de prêt, optez pour un délai de franchise long. Un délai de franchise court implique un coût d’assurance de prêt élevé.

Important
  • Les garanties sont des facteurs qui conditionnent le coût d’une assurance de prêt.
  • Les délais de l’assurance doivent être pris en compte avant de souscrire une assurance de prêt.
  • La loi Lemoine de 2022 permet aux emprunteurs de changer d’assurance de prêt à tout moment et sans frais.
Sur le même sujet