1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Qu’est-ce que le portage salarial ?
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Qu’est-ce que le portage salarial ?

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est une forme d’emploi qui connaît un réel engouement depuis son intégration dans le code du travail en 2008 et la mise en place de sa propre convention collective en 2017. Le portage salarial permet à des milliers de professionnels de se lancer comme indépendants sans avoir à créer d’entreprise tout en bénéficiant de la couverture sociale d’un salarié.

Le portage salarial en quelques chiffres

Le portage salarial représente aujourd’hui en France :

  • Un chiffre d’affaires de 1,2 milliards d’euros
  • Environ 750 métiers
  • plus de 300 sociétés de portage salarial
  • 60 % d’hommes et 40 % de femmes

Comment fonctionne le portage salarial ?

Cette forme d’emploi est basée sur une relation tripartite : vous, votre client et la société de portage salarial. Le fonctionnement est simple. L’entreprise de portage salarial signe un contrat de services avec vos clients en reprenant les termes de votre négociation (tarif, durée, modalités d’intervention). Vous signez une convention de portage et un contrat de travail avec l’entreprise de portage. Cette dernière facture vos prestations et les transforme mensuellement en salaires. Elle s’occupe d’effectuer toutes les déclarations pour vous, paie vos cotisations sociales et prend à sa charge les assurances pour couvrir l’exercice de votre activité.

Quels sont les avantages du portage salarial ?

Ce statut offre de nombreux avantages. Tout d’abord, vous n’avez pas d’entreprise à créer et à gérer. C’est un gain de temps considérable qui vous permet de vous consacrer pleinement à la prospection de nouveaux clients et à la réalisation de vos missions. Vous bénéficiez d’un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée qui vous octroie une vraie protection sociale : assurance chômage, cotisation retraite, prévoyance, mutuelle, formation, etc. Enfin, le portage salarial vous permet de recevoir un salaire tous les mois travaillés, indépendamment des règlements de vos clients. C’est un vrai avantage par rapport à l’entreprise individuelle ou la société unipersonnelle où vous devez généralement compter 45 ou 60 jours avant de toucher vos premiers honoraires.

Le portage salarial est-il fait pour vous ?

Lorsque vous décidez de devenir indépendant, il est important d’étudier les différents statuts. Votre choix va dépendre de vos besoins, de vos souhaits et de votre situation personnelle et professionnelle.

Si vous avez des missions ponctuelles ou peu rémunératrices, le régime de l’auto-entreprise est sans doute le plus adapté à votre situation. Les cotisations sociales et fiscales sont réduites mais vous ne pourrez pas bénéficier de la protection sociale du salariat. Vous pouvez également décider de créer votre société si vous envisagez de salarier du personnel, vous associer avec des partenaires ou solliciter des investisseurs pour financer votre projet. Votre statut en tant que dirigeant et le régime d’imposition dépend alors de la forme juridique choisie (SAS ou SARL par exemple).

Enfin, si vous optez pour le portage salarial, sachez que cette forme d’emploi n’est pas accessible à tous les profils et toutes les activités. Vous devez facturer au minimum 35 € HT de l’heure ou 250 € HT la journée pour respecter les minima légaux actuellement imposés par la réglementation. Par ailleurs, seuls les métiers de service sont éligibles au portage salarial.

Quels sont les métiers éligibles en portage salarial ?

Sont exclus les métiers de négoce, les professions réglementées nécessitant des assurances spécifiques ou les métiers de services à la personne comme la garde d’enfants, service à domicile, assistance aux personnes âgées ou handicapées.

Le portage salarial est éligible à pratiquement tous les métiers de services tels que les consultants informatiques, les managers de transition, les métiers de la communication, de l’évènementiel et du marketing, les graphistes, les ingénieurs, les consultants en ressources humaines, les négociateurs immobiliers, les commerciaux, etc.

Certains métiers réglementés peuvent également être éligibles au portage salarial. Si vous exercerez le métier de formateur indépendant, votre société de portage salarial doit être enregistrée à la Direccte, posséder un numéro d’activité et être Datadocké pour que vos clients puissent bénéficier de financements par les OPCO (opérateurs de compétences) dans le cadre de la formation professionnelle.

Comment (bien) choisir sa société de portage ?

Si votre décision est prise et que le portage salarial vous intéresse, il est important de prendre le temps de bien choisir votre société de portage salarial. Après tout, vous allez lui confier la gestion de votre chiffre d’affaires et d’une partie de vos revenus.
Tout d’abord, n’hésitez pas poser des questions aux entreprises de portage salarial. Testez leur réactivité et la qualité de leurs explications. Demandez-leur systématiquement une simulation avec un compte d’activité et un bulletin de salaire pour estimer votre futur revenu en portage salarial. Vous pourrez ainsi vérifier leurs frais de gestion, le niveau des cotisations sociales et le coût des taxes et assurances. Si vous avez des interrogations sur les simulations fournies, vous pouvez solliciter un avis auprès de la Fedep’s, association de protection des salariés portés. Cette association labellise les sociétés de portage salarial ayant des pratiques saines et transparentes. Enfin, renseignez-vous sur la qualité de service de l’entreprise de portage en consultant les avis postés par les salariés portés sur Google ou des sites tels que Trustpilot.
Mis à jour le 25 mars 2021
Partagez l'article
avatar
Experts et blogs immobiliers
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto