1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Investissement immobilier : 87 % des Français l’estiment rentable
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Investissement immobilier : 87 % des Français l’estiment rentable

Investissement immobilier : 87 % des Français l’estiment rentable

Investissement immobilier : 87 % des Français l’estiment rentable

200 milliards d’euros, c’est la somme record que les Français ont épargnée au cours de l’année 2020. Une enquête conduite pour Masteos par l’Institut Poll & Roll, publiée en avril 2021, s’est intéressée aux types d’investissement favorisés par les Français. Pas de surprise, les Français restent attachés à l’investissement dans l’immobilier.

L’investissement immobilier, le préféré des Français

Même s’ils ne sont pas encore passés à l’action, les Français ont envie de placer leur argent dans l’immobilier. Ils sont 87 % à privilégier l’investissement immobilier, qu’ils jugent concret, rentable et sûr. 6 Français sur 10 parmi les personnes interrogées envisagent d’investir dans l’immobilier à terme.

Cependant, le prolongement de la crise sanitaire et un marché de l’immobilier fluctuant sont jugés peu favorables à l’investissement. 63 % des Français sondés préfèrent se laisser du temps avant de se lancer dans un investissement.

2 Français sur 10 veulent investir dans l’immobilier locatif

Plus de la moitié des personnes sondées aimeraient acquérir un bien immobilier locatif pour se constituer un patrimoine. Ils ont mis à profit les confinements successifs pour savoir comment marche la Loi Pinel, le dispositif d’incitation à l’investissement locatif neuf, mais aussi comment bénéficier du dispositif « Denormandie » ou de la Loi Malraux dans l’ancien.

Selon l’étude Poll & Roll – Masteos, 20 % des Français sondés souhaitent investir dans l’immobilier locatif, tandis que 26 % voudraient acquérir leur résidence principale et 13 % envisagent l’acquisition d’une résidence immobilière.

Les freins à l’investissement immobilier locatif

Plus de 7 personnes interrogées sur 10 craignent de ne pas pouvoir réaliser leur investissement faute d’un apport suffisant. Plus de 80 % des sondés indiquent pourtant disposer de 200 000 euros de budget.

Autre frein à l’investissement locatif, les loyers impayés rebutent près de 8 personnes sur 10. Pour éviter les loyers impayés, il est primordial de contracter une assurance « garantie de loyers impayés », avec garantie contre les dégradations.

Le rendement brut moyen d’un investissement locatif est estimé à 5,93 %. Pour obtenir le meilleur rendement, le choix du lieu de l’investissement locatif est essentiel. Dans certaines villes très prisées, la vacance est très réduite et les locataires plutôt fiables.

Sont ainsi considérées comme de belles opportunités :

  • Orléans (45),
  • Le Havre (76),
  • Chalon-sur-Saône (71),
  • Roubaix (59).

Le profil des investisseurs

Parmi les personnes interrogées, les jeunes de 18 à 34 ans privilégient l’acquisition d’un bien immobilier en vue de la constitution d’un patrimoine. En revanche, les plus de 50 ans souhaitent investir dans un bien immobilier rentable en vue de bénéficier de ressources complémentaires au moment de la retraite.

Globalement, en 2021, l’investisseur type répond à ces critères :

  • il privilégie le sud-ouest de la France,
  • il vit dans une ville de plus de 100 000 habitants,
  • Il a entre 25 et 34 ans.

Quelle rentabilité pour l’investissement immobilier locatif ?

La rentabilité brute d’un projet d’investissement locatif doit être connue avant la réalisation du projet, pour permettre de déterminer les revenus qui pourront être tirés du bien.

La formule de calcul du rendement brut de l’investissement locatif est simple :

Loyer mensuel x 12 ÷ Prix x 100

Ainsi, pour un bien acquis 150 000 euros, loué 650 euros par mois, le rendement brut est de 5,2 %. Le propriétaire bailleur devra cependant régler des charges et impôts pour son investissement locatif :

  • taxe foncière,
  • frais de gestion (si le bien est géré par une agence, par exemple),
  • dépenses d’entretien et de travaux à la charge du propriétaire,
  • charges de copropriété, éventuellement,
  • assurance « garantie de loyers impayés ».

Une fois les frais à la charge du propriétaire bailleur retirés du montant des loyers, on obtient le rendement net de charges et frais de l’investissement locatif. Si le prix du bien est réglé par un prêt, les frais liés au prêt doivent être ajoutés au prix. La formule de calcul est donc :

(Loyer mensuel – frais et charges) x 12 ÷ Prix + coût du crédit x 100

Reprenons notre exemple, avec les charges suivantes :

  • taxe foncière : 800 euros par an, soit 67 euros par mois,
  • gestion locative : 8 % par an, soit 624 euros ou 52 euros par mois,
  • dépenses d’entretien et travaux : 1 000 euros par an ou 83 euros par mois,
  • coût du crédit avec assurance : 22 000 euros sur 15 ans,
  • garantie de loyers impayés et dégradation : 240 euros par an ou 20 euros par mois.

Le rendement de l’investissement locatif net de charges et frais est donc de :

(650 – 222) x 12 ÷ 172 000 x 100

Cela fait un rendement net de 2,97 %, soit près de 6 fois le taux d’intérêt du livret A. On comprend pourquoi les Français considèrent l’investissement locatif comme l’un des plus rentables, au regard du faible risque qu’il présente.

Mis à jour le 23 septembre 2021
Partagez l'article
avatar
Experts et blogs immobiliers
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto