Le prêt à taux zéro : le bon plan pour acheter votre résidence principale neuve

Vous pensez acheter un bien immobilier neuf ou faire construire une maison ou un logement ? Le prêt à taux zéro, aussi appelé PTZ est un prêt accordé par la banque mais c’est l’État qui prend en charge les intérêts. Il peut vous aider à financer votre projet de résidence principale. Sous réserve de remplir quelques conditions…

Achat neuf : qu’est-ce que le prêt à taux zéro ?

Accordé par l’État, le prêt à taux zéro a été mis en place pour redynamiser le marché de la construction neuve et de l’immobilier en général.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un prêt bancaire que vous allez rembourser sans payer d’intérêts, contrairement aux prêts bancaires classiques soumis à des taux d’intérêts fixes ou variables.

Toutefois, il ne permet de financer qu’une partie du coût total de votre bien. Le prêt peut ainsi servir à financer le coût de la construction ou de l’achat du logement, mais aussi les honoraires liés à la négociation immobilière.

En revanche, le prêt à taux zéro ne peut pas servir à payer les frais d’acte notarié, les droits d’enregistrement ou l’achat de meubles.

Le montant du prêt qui vous sera accordé ne peut dépasser un certain plafond. Cette somme maximale accordée est calculée en fonction de la zone géographique du bien et du nombre de personnes qui habiteront ce nouveau foyer.

Le prêt à taux zéro pourra être complété par un autre prêt : prêt accession sociale (PAS), prêt conventionné, prêt épargne logement etc.

Attention, un logement acheté à l’aide de ce prêt ne pourra pas être mis en location pendant les 6 années suivant le versement du prêt.

Qui a droit à un prêt à taux zéro ?

Le PTZ n’est pas attribué à tout le monde. Les ressources du foyer ne doivent pas dépasser un certain seuil, fixé selon le nombre de personnes à votre charge et la zone géographique où se situe votre futur achat neuf.

Pour savoir si vous êtes éligible au prêt à taux zéro, vous devez regarder le montant des ressources de votre foyer, que vous avez déclaré aux impôts…il y a deux ans ! (année fiscale N-2)

Par exemple, si vous souhaitez bénéficier d’un PTZ en 2020, les revenus pris en compte seront ceux de l’année 2018. Si vous ne déclarez pas vos impôts avec la personne qui achète avec vous, il faudra additionner l’ensemble des revenus fiscaux de votre futur foyer.

Cependant, si le coût total de l’opération, divisé par 9, est supérieur à votre revenu fiscal de référence, alors c’est ce seuil qu’il faudra prendre en compte.

Enfin, dernier prérequis pour bénéficier du prêt à taux zéro : ne pas avoir été propriétaire d’une résidence principale les deux années précédant la demande de prêt.

Prêt à taux zéro : existe-t-il des dérogations pour l’obtenir ?

Dans certaines conditions, une personne déjà propriétaire peut bénéficier d’un prêt à taux zéro.

En effet, il s’agit de personnes qui détiennent le seul usufruit ou la nue-propriété de leur résidence principale ou qui se trouvent en situation de handicap.

Une autre exception est admise dans le cas où votre première résidence principale est rendue définitivement inhabitable suite à une catastrophe naturelle ou technologique. Dans ce cas précis, la demande de PTZ doit être effectuée dans les deux ans suivant la publication de l’arrêté constatant le sinistre.

Pour garantir la véracité des informations fournies, chaque demandeur d’un prêt à taux zéro doit signer une déclaration sur l’honneur.

Combien de temps rembourse-t-on le PTZ ?

Là encore, tout dépend de votre situation personnelle, du coût de votre nouvelle résidence principale et de la zone géographique où vous achetez.

La durée de remboursement s’étend entre 20 et 25 ans. Il existe toutefois une période de différé, de 5 à 15 ans, pendant laquelle vous ne rembourserez rien. Enfin, plus vos revenus familiaux sont élevés, plus la durée du prêt sera courte.

À qui demander un prêt à taux zéro ?

Si vous souhaitez acheter votre résidence principale, neuve, et bénéficier d’un prêt à taux zéro, il suffit de vous adresser à des professionnels compétents.

Les établissements financiers, notamment les banques, ayant signé une convention avec l’État, sont les seuls autorisés à vous accorder un PTZ.

Votre banquier habituel, ses concurrents ou votre courtier sont habilités à vous conseiller dans vos démarches et à trouver les meilleurs prêts pour votre projet.

Le PTZ n’est pas systématiquement accordé à une personne qui en fait la demande. Seule l’étude approfondie de votre dossier (ressources, épargne, capacité d’emprunt, garanties, assurances etc.) vous permettra de savoir si vous pouvez bénéficier d’un prêt à taux zéro et concrétiser votre projet d’achat.

Mis à jour le 5 mars 2020
avatar
Antoine Ortega
Growth Marketer
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !