1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Comment lutter efficacement contre la pollution de l'air intérieur ?
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Comment lutter efficacement contre la pollution de l'air intérieur ?

Comment lutter efficacement contre la pollution de l'air intérieur ?

avatar
Nos Partenaires
Mis à jour le 04 févr. 2022
Comment lutter efficacement contre la pollution de l'air intérieur ?

Lorsque l’on parle de pollution de l’air, tout un chacun pense - à juste titre - à la pollution extérieure. Les activités humaines favorisent grandement la pollution de l’air, les transports, l’agriculture, le chauffage résidentiel… ainsi que les peintures synthétiques - aux fortes émanations de COV - notamment, auront une incidence sur la qualité de l’air intérieure.

L’urbanisation démesurée affecte nos écosystèmes, la biodiversité et notre environnement intérieur. Cette pollution atmosphérique influence négativement l’écologie tout autant que la santé des êtres vivants.

Protéger la qualité de l’air intérieur de votre habitat apparait dès lors comme un enjeu majeur à votre confort de vie.

Le saviez-vous, la pollution de l’air intérieur est plus élevée que la pollution extérieure !

Qu'est-ce que la pollution de l'air intérieur ?

La pollution de l’air se caractérise par les gaz et particules en suspension évoluant dans l’environnement intérieur et l’espace extérieur.

Force est de reconnaître que la pollution intérieure existe bel et bien et peut impacter assez conséquemment votre santé. De troubles respiratoires et cardio-vasculaires, en passant par l’asthme ou irritations oculaires, la dégradation de la santé est notoire.

Plusieurs éléments interviennent dans la pollution de l’air intérieur : le chauffage résidentiel, les métaux lourds présents dans les produits domestiques, les composés organiques volatils (COV), une mauvaise ventilation de votre intérieur…. Mettant en danger votre bien-être au sein de votre cocon.

Il y a donc deux types d’insalubrité, l’insalubrité manifeste, que l’on remarque, qui saute aux yeux et celle qui se détecte par des biais un peu plus tortueux, la pollution de l’air intérieur. La qualité de l’air intérieur est par conséquent primordiale afin que vous puissiez évoluer dans un environnement sain et durable.

Quels sont les facteurs favorisants influant sur la qualité de l’air intérieur ?

Différents facteurs affectent la qualité de l’air intérieur de votre habitation, l’une des plus évidente est le tabagisme.

En cause ? Une concentration élevée de produits chimiques dont le monoxyde de carbone (CO), un gaz inodore, incolore et hautement toxique. C’est la source de pollution intérieure la plus dangereuse et la plus forte !

Par ailleurs, les composés organiques volatils COV participent activement à la pollution de l’air intérieur ; meubles, produits d’entretien, peintures synthétiques en émettent !

En effet, la pollution domestique est davantage accentuée si vous disposez de meubles contreplaqués, ou agglomérés, qui émettront pendant des années du formaldéhyde, un gaz toxique, incolore et suffocant …

N’oublions pas les produits d’entretien, tout autant que les peintures synthétiques, pareillement saturés en composés toxiques et COV, qui laissent évoluer dans votre air intérieur quantités de particules néfastes pour votre santé.

En outre, la moisissure est contaminante, une souillure qui irrite les voies respiratoires. Ce vrai petit cocktail Molotov, également alimenté par les acariens, n’aidera pas la qualité de l’air intérieur que vous respirez !

Une altération de votre air intérieur, où la perspirance des murs est moindre et votre habitation à la limite de la salubrité. C’est également l’une des raisons pour lesquelles la nouvelle réglementation environnementale (RE 2020) met l’accent sur une bonne isolation et le recours aux matériaux de construction écologiques.

Les solutions naturelles pour lutter contre la pollution domestique

Si vous souhaitez assainir la qualité de votre air intérieur, et que vous êtes fumeur, vous savez déjà ce qu’il vous reste à faire pour limiter les dégâts !

Quant aux moisissures, vous devrez entreprendre des travaux d’étanchéité, d’isolation ou de menuiseries afin de vous assurer que votre logement est bien étanche à l’air et à l’eau.

Dans la mesure du possible, optez pour des meubles bois, un matériau naturel qui stocke le CO² a contrario des matériaux plastiques ou composites.

Quant aux finitions intérieures, privilégiez les peintures écologiques où les émissions en COV sont mineures, qui contiennent moins de métaux lourds et d’additifs, du type épaississants, fixateurs, ignifuges, etc.

Et surtout, surtout, n’oubliez pas de bien aérer votre logement, un bon renouvellement de l’air chaque matin, a minima, aidera à l’évaporation du CO² et favorisera l’apport en oxygène nécessaire.

Cela encouragera également les économies d’énergie, car à logement non ventilé, systèmes de chauffage et climatisation surchauffés !

Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto