Placement SCPI : les 4 questions à se poser avant de placer votre argent dans une SCPI

Vous êtes un particulier  ? vous souhaitez diversifier votre épargne et vous envisagez d’investir dans la pierre‐papier  ? Voici les quatre questions que vous devez (vous) poser avant de souscrire des parts de SCPI.

1. Pourquoi choisir un placement SCPI  ?

Une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) représente un investissement à long terme sous forme de parts dans l’immobilier locatif. Il est robuste à la conjoncture grâce aux baux de longue durée de ses actifs. Les SCPI sont aussi moins volatiles car l'acquisition d'un bien immobilier demeure un investissement pérenne. Enfin, les rendements proposés sur les SCPI sont prévisibles. Ceux‐ci proviennent de la location du patrimoine immobilier que détient et gère la SCPI.
Si cette stabilité correspond à votre projet à moyen terme quant aux actifs et aux revenus escomptables, il est logique d’investir dans une SCPI.

2. Quelle(s) SCPI choisir  ?

On distingue plusieurs types de SCPI sur le marché :

  • les SCPI diversifiées que l’on appelle également SCPI « d’entreprise ». Elles détiennent un patrimoine essentiellement composé d’immeubles à usage commercial (bureaux, entrepôts, boutiques, etc.). Ce sont souvent de grandes sociétés, à capitalisation élevée, qui limitent le risque par la diversification géographique et sectorielle. Ce type de SCPI conviendra aux investisseurs qui souhaitent obtenir des revenus complémentaires sans les contraintes de la gestion locative.

  • les SCPI spécialisées qui focalisent principalement sur un secteur d’activité précis. Par exemple : Buroboutic gère des bureaux et des boutiques, Kyaneos investit dans l’immobilier d’habitation, Pierval Santé proposée par EURYALE AM est dédiée aux actifs immobiliers de santé. Ce sont souvent des structures plus petites, dont fonctionnement est plus facile à appréhender. Néanmoins, ce type d’investissement demande un suivi réel de la part de l’investisseur pour être optimisé.

Vous pouvez trouver une liste complète des SCPI existantes sur notre site internet. Ce sont donc à la fois votre désir de mobiliser du temps et de l’énergie pour votre investissement ainsi que vos convictions qui déterminent votre décision d’achat.

3. Combien de temps faut‐il garder mes parts de SCPI  ?

L'investissement dans l'immobilier est forcément un placement de long terme. Il est souvent recommandé de conserver vos parts de SCPI au moins 10 ans. Cependant, il existe une nouvelle tendance qui consiste à conserver de plus en plus longtemps ses actifs.

Des outils fiscaux permettent même de transmettre des parts de SCPI à très faible coût. Les SCPI deviennent des investissements de très longue durée, conservés pour leur rentabilité trimestrielle ou mensuelle plus que pour la plus‐value immobilière générée lors de la vente.

4. Comment je vends des parts de SCPI  ?

Les parts de SCPI peuvent s’apparenter à des parts de Société Civile Immobilière(SCI), donc elles sont par nature assez peu liquides. Pour revendre des parts de SCPI, il faut trouver un acheteur sur le marché secondaire (ou passer par la mécanique des SCPI à capital variable). Les prix d’achat et de vente sont alors déterminés en fonction de la loi de l’offre et de la demande. Si une SCPI se porte bien, les parts séduiront facilement un acquéreur. Si ce n’est pas le cas, la revente de parts de SCPI peut présenter un risque de perte. Les parts deviennent dévalorisées et invendables.

Actuellement, le marché des SCPI est en expansion avec une multiplication des acteurs. Il faut donc faire un choix parmi près de 200 fonds existants sur le marché. Une analyse fine de l’ensemble de ces acteurs s’impose. C’est tout l’objet de notre comparateur indépendant et de nos notations exclusives chez Deeptinvest.
Mis à jour le 25 mars 2021
Partagez l'article
avatar
Experts et blogs immobiliers
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !