Investissement locatif : comment optimiser son taux de remplissage ?

L’investissement locatif est aujourd’hui un placement qui séduit de plus en plus d’acquéreurs souhaitant se constituer un patrimoine. Certains choisissent même pour cette option avant d’acquérir une résidence principale. Cependant, la question de la rentabilité peut ensuite poser problème si le bien n’est pas géré de la bonne façon. Quels sont alors les moyens d’optimiser son taux de remplissage ? Découvrez nos conseils phares pour y parvenir et ainsi booster vos revenus locatifs.

Conseil n°1 : Investir au bon endroit

Il n’y a pas de secret : pour attirer des locataires et faire en sorte qu’un investissement locatif soit rentable, il est tout d’abord primordial de se poser les bonnes questions et de bien choisir son emplacement.

Stations balnéaires, villes étudiantes ou encore pôles industriels possèdent notamment des atouts considérables susceptibles d’engendrer des réservations fréquentes. Les centres villes sont également très prisés.

Lors de l’acquisition d’un investissement locatif, la proximité avec votre résidence principale n’est donc pas forcément le choix le plus judicieux. Certes, cela vous apportera plus de tranquillité mais cela ne vous garantira pas toujours une bonne sécurité financière. L’attractivité de la localisation doit demeurer votre plus grande priorité !

De nombreux critères peuvent alors vous aider à asseoir votre décision : dynamisme économique et démographique, prix, population étudiante… Il convient de bien étudier l’ensemble de la situation de la ville visée. En matière de location saisonnière, la plateforme Airdna vous permet ensuite de recueillir des informations clés sur le marché de la location touristique dans un secteur choisi.

La conciergerie Welkeys vous propose quant à elle une estimation gratuite de vos revenus locatifs ainsi qu’une offre de gestion complète. Leurs équipes gérant tout le processus de location pour vous, vous pouvez alors dormir sur vos deux oreilles, même à des centaines de kilomètres de votre bien.

Conseil n°2 : Choisir la multi-diffusion

Autre moyen d’optimiser votre taux de remplissage : diffuser votre annonce sur plusieurs plateformes de réservation. En effet, les sites spécialisés dans la location saisonnière et/ou la location moyenne durée sont aujourd’hui nombreux et se livrent une concurrence de taille.

Afin de ne pas prendre le risque de perdre des locataires potentiels, assurez donc vos arrières grâce à la multi-diffusion. De plus, il est fortement conseillé de faire cela dans plusieurs langues. Et l’anglais est un impératif !

Toutefois, la multi-diffusion peut vite se révéler trop chronophage lorsqu’elle est effectuée manuellement. Il existe donc des solutions pour booster vos réservations tout en évitant de perdre du temps à jongler entre les plateformes de réservation lors de la publication de votre annonce.

Vous pouvez par exemple faire appel à une conciergerie comme Welkeys ou avoir recours au pilote automatique Smily qui est adapté aux particuliers souhaitant mettre un bien en location. Tous deux vous garantissent une forte visibilité en ligne en vous connectant à Airbnb, Booking.com, Abritel-HomeAway…

Une bonne manière de toucher des cibles variées, chaque plateforme ayant des utilisateurs différents. Vous pensez louer votre bien à des étudiants ? Studapart aura tout pour vous plaire ! Vous souhaitez viser les professionnels en déplacement ? Optez plutôt pour MagicStay.

Conseil n°3 : Ne pas négliger l’importance du taux d’équipement

Les voyageurs se montrant parfois très exigeants, le taux d’équipement de votre logement joue aussi un rôle important vis-à-vis de votre taux de remplissage. Confort, fonctionnalité et luminosité sont notamment des critères essentiels.

Il existe tout d’abord une liste d’équipements obligatoires pour les locations meublées. Pour le reste, il convient simplement de s’adapter une nouvelle fois au public que vous visez et à ses besoins, tout en prenant en compte la typologie de votre bien.

Votre logement est plutôt destiné aux familles ? Pensez aux lits superposés, aux jeux pour enfants dans le jardin ou encore à une grande table dans la salle à manger et une machine à laver. Vous pensez accueillir des professionnels ? Un bel espace bureau pourra alors faire la différence.

Toujours dans le but d’optimiser votre taux d’équipement, soignez la décoration, adaptez-vous à la saison et pensez aux petites attentions. Un appareil à raclette ou à fondue est par exemple très apprécié en hiver, tout comme des jeux de sociétés dans une location familiale et des bouées et jeux gonflables dans un bien avec piscine. Une annonce exhaustive et le bouche à oreille feront ensuite le reste !

Conseil n°4 : Chouchouter son annonce et s’adapter à la demande

Dans votre annonce, ne vous limitez pas à la description du logement. Mettez-la régulièrement à jour en vous adaptant aux tendances du moment et en ajoutant des suggestions d’activités et de sorties.

Partagez vos meilleures adresses pour découvrir les spécialités gastronomiques locales et indiquez les principaux lieux à visiter dans les environs. En effet, en 2020, les voyageurs ont à coeur de pouvoir profiter pleinement de l’emplacement de leur location et de limiter leurs déplacements.

Prendre en compte la demande est également très important. En basse saison, il vous sera donc préférable d’accepter les réservations courtes. En effet, lorsque les vacances scolaires touchent à leur fin, il est logique que les séjours se raccourcissent et se concentrent davantage sur les weekends.

Si vous aviez renseigné un nombre de nuitées minimum, il est alors conseillé de le revoir à la baisse afin de ne pas perdre des réservations.

Mis à jour le 3 novembre 2020
avatar
Manon Destigny
Chargée de Webmarketing & SEO
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !