Les nouvelles agences immobilières digitales

Les dernières décennies ont vu évoluer les habitudes du marché immobilier tant dans les positions des acheteurs que du côté des vendeurs. Des évolutions induites notamment par l’omniprésence des outils numériques et digitaux.

L’agence immobilière de demain sera donc bien loin du modèle classique connu jusqu’alors. Cette mutation systémique est connue sous le nom de “Prop Tech“, contraction de “Property Technology “ et fait référence à l’influence grandissantes des nouvelles technologies et concepts innovants sur le marché de l’immobilier.

L’immobilier de demain, des services connectés et dématérialisés

Pour rester compétitive face à ses nombreux concurrents, l’agence immobilière d’aujourd’hui ne peut se passer de site internet, véritable vitrine en ligne.

Emplois du temps chargés et omniprésence de la navigation sur smartphone oblige, la majeure partie des recherches immobilières en location comme pour un achat, se font en dehors des heures de bureau, notamment en soirée et pendant les week-ends.

Une plateforme en ligne performante et visible permet aux agences de contourner cette contrainte en proposant un catalogue de biens et services consultables en ligne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 par les prospects et clients. Une manière de rester en lien permanent avec sa clientèle.

Autour de ces nouveaux principes de mise à disposition de produits et d’échanges avec la clientèle, de nombreuses solutions technologiques de pointe ont déferlé sur le marché de l’immobilier.

Des plateformes digitales mettant en lien des acheteurs et des vendeurs (professionnels ou particuliers) en fonction de critères de recherches ciblés, ont notamment vu le jour.

Parmi les phénomènes qui agitent le monde de l’immobilier, on note notamment ce qu’on appelle désormais une ubérisation du marché, à savoir une tendance à voir fleurir des plateformes spécialisées dans la prestation de service à prix cassé.

En l’occurrence, dans le secteur de l’immobilier, c’est notamment le principe de gestion locative qui est concerné.

On conserve le système de gestion de bien pour autrui proposé par les agences traditionnelles mais le service est mis en place via une interface digitale innovante, accessible et pilotable directement par le propriétaire, de manière dématérialisée, c'est-à-dire sans intermédiaire physique.

De nombreux aspects de la gestion locative peuvent être traités grâce à ces outils : suivi des entrées de loyer et génération de quittances, gestion des diagnostics de performances énergétiques, règlement des charges de co-propriété, gestion des contrats tiers en lien avec l’habitation : fournisseurs d’énergie, assurances...

De ces services innovants, un en particulier mérite d’être étudié lorsqu’on est locataire, il s’agit de l’estimation de tarifs d’assurance habitation. En effet, tout locataire d’un bien immobilier est tenu de souscrire à une assurance pour cette habitation ou ce local.

Si une infraction à cette règle est constatée, le propriétaire peut alors, souscrire une assurance en lieu et place du locataire et lui en faire porter les frais, y compris une majoration de 10 %, en l’incluant au loyer du bien concerné.

Pour s’épargner ce type de déconvenue, il est désormais possible d’accéder à une estimation du montant de l’assurance. Un service proche du courtage en assurances, qui permet d’optimiser le tarif de son assurance multirisques habitation en fonction de ses besoins et de son budget.

Les agences immobilières d’aujourd’hui proposent le plus souvent des frais fixes, indexés uniquement par pallier sur le montant de vente du bien ou un pourcentage de commission revu à la baisse.

Cette forte adaptabilité de ce qu’on appelle désormais les agences immobilières 2.0, sont à la fois nécessaires à leur survie face à l’ubérisation du marché et une composante importante du maintien de leur popularité.

Certaines agences particulièrement digitalisées proposent de trouver le locataire idéal en fonction des critères du propriétaire. Un véritable service plus pour les propriétaires en recherche de locataire de confiance.

Les nouvelles visites immobilières

L’un des freins principaux à l’achat immobilier réside souvent dans l’incapacité des acheteurs à se projeter dans le bien, notamment passé une phase de rénovation et remise au goût du jour.

Fort des technologies déjà présentes sur le marché, on peut parier que prochainement, les agences du futur mettront à disposition de leur client des salles de visite où le futur propriétaire pourra étudier une projection fidèle de son futur logement, grâce aux outils de réalité augmentée et de simulation en 3D.

D’ici là, les agences 2.0 entendent bien mettre à profit les outils déjà présents sur le marché pour aider leurs clients à se projeter lors des visites. On observe notamment l’arrivée de casques de réalité virtuelle permettant de déambuler à travers un bien, redistribué, décoré et meublé au goût du jour.

L’intelligence virtuelle et la domotique sont également des alliés de poids pour aider les futurs locataires à estimer leur consommation énergétique et anticiper les factures des différents fournisseurs.

C’est tout le créneaux d’entreprises innovantes qui proposent entre autres des solutions domotiques dans le but de piloter et optimiser sa consommation d’électricité et de gaz.

La data, fer de lance des agences connectées

Toutes ces innovations technologiques sont de véritables atouts, pour les particuliers mais également pour les agents et professionnels du secteur immobilier, qui s’appuient sur ces outils pour collecter des données et proposer une expérience toujours plus personnalisée à leurs clients.

Grâce à ces précieuses informations, les professionnels de l’immobilier approfondissent la connaissance de leurs clients et sont donc naturellement en mesure de leur proposer des biens en adéquation parfaite avec leurs critères de recherche.

Publié le 24 juin 2020
avatar
Antoine Ortega
Growth Marketer
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !