Les jeunes et l’immobilier : les nouvelles tendances

En matière d’investissement, plus de 30 % des moins de 35 ans expriment leur souhait d’accéder à la propriété dans les prochaines années.

Les 25-35 ans, qui composent la fameuse « génération Y » expriment clairement leur vœu de devenir propriétaire notamment grâce aux conditions d’emprunt qui leur sont offertes actuellement, très favorables depuis le début de l’année 2018. Les taux de crédit immobiliers sont en effet très attractifs et s’établissent entre 1,03 % et 1,47 % en fonction des durées d’emprunt, tout en sachant que les banques apprécient tout particulièrement ces profils emprunteurs pour l’obtention d’un crédit immobilier.

De plus, et sans faillir à leur engouement pour le numérique, ils trouveront d’excellents montages financiers sur des plateformes spécialisées comme Pretto : où ils trouveront une approche personnalisée sur le long terme.

L’immobilier… oui mais avec une vision différente aujourd’hui

Pour leurs choix immobiliers, la génération des 18-35 ans déclare être particulièrement attentive à l’environnement au sein duquel se portera leur décision d’achat. Leurs choix s’orientent plutôt vers les villes durables, bénéficiant d’espaces verts et bien desservies par les transports. Ils sont prêts à s’éloigner des grandes agglomérations pour une meilleure qualité de vie au quotidien. Ils sont cependant très regardants sur les possibilités de structure d’accueil pour les enfants (écoles, collèges et études supérieures).

Les jeunes ont donc une vision assez consensuelle du patrimoine. D’ailleurs, comme leurs parents, ils privilégient l’immobilier pour se constituer un patrimoine petit à petit et jouer ainsi la carte de la sécurité. La « pierre » est toujours une valeur sûre !

Mais ces dernières années, de nouvelles pratiques ont émergé comme la location ou le prêt de sa résidence principale….

Un investissement qui s’amortit autrement

32 % des nouveaux investisseurs considèrent leur logement principal comme un endroit pratique, confortable, fonctionnel destiné simplement au quotidien. En quelque sorte ils assimilent cet endroit presque comme une location. La notion de bien 100 % personnel ou 100 % propriétaire a quelque peu changé ! Par exemple, nombre d’entre eux investissent à plusieurs notamment afin de disposer de superficies plus importantes en partageant des zones communes (jardin, garage, espace enfants, etc).

Au-delà des pratiques, c’est la vision même du logement qui a changé. 54 % des moins de 35 ans envisagent leur résidence principale comme un bien que l’on loue temporairement en totalité ou en partie pour améliorer ses revenus en utilisant les plateformes spécialisées. Ils sont également amenés plus facilement que leurs aînés à prêter leur logement à un proche si besoin. La notion de propriété est différente aujourd’hui et le désir de partage devient de plus en plus prépondérant, considéré aussi comme un bon plan pour diminuer ses frais et amortir son bien.

Modularité

Les maîtres-mots sont adaptabilité et modularité. La nouvelle génération désire un bien dont les pièces peuvent changer facilement de fonction. Par exemple, le salon peut devenir une chambre à coucher et un bureau se transformerait en pièce à vivre le soir. Cette tendance est encore une fois plus prégnante chez les moins de 35 ans (52 %). Le travail à distance et le télétravail expliquent sans doute ce besoin de modularité. Il y a un réel besoin d’adapter son logement selon les besoins ou opportunités. Si l’évolution professionnelle nécessite des déplacements fréquents sur des périodes courtes ou plus longues, il n’y aura pas d’hésitations à rentabiliser ainsi son appartement.

Partage

Les jeunes français sont globalement de plus en plus nombreux à penser que la solidarité est aussi une façon d’économiser tout en privilégiant le « mieux vivre ». Il existe aujourd’hui des plateformes spécialisées comme cohomly.com qui permettent aux jeunes parents d’accueillir un étudiant à la maison pour s’occuper des enfants. Les parents sont ainsi tranquillisés et l’étudiant est hébergé en échange d’heures de babysitting, de soutien scolaire, de découverte ou perfectionnement en langues. Une véritable expérience qui compte quand on connaît le prix des nounous ou des heures de soutien scolaires ! Quand on interroge les jeunes couples sur les actions possibles en matière de solidarité, ils se montrent majoritairement favorables à de nombreuses idées. Près de 44 % sont prêts à adapter leur propre logement pour accueillir un étudiant à la maison ou un proche.

La nouvelle génération s’organise de plus en plus un quotidien pratique, confortable et solidaire. Investir dans sa résidence principale est essentiel pour assurer sa retraite et transmettre à ses enfants mais pas seulement... En attendant ils adoptent de plus en plus un style de vie différent et n’hésitent plus à partager leur appartement ou leur maison en s’aidant de nouveau services. Ils échangent volontiers pour les vacances, une façon supplémentaire de faire de sérieuses économies !

Les millennials rentabilisent leur investissement de façon originale et en profitent pour partager, échanger et découvrir de nouveaux horizons, d’autres cultures.

Mis à jour le 28 août 2020
avatar
Manon Destigny
Chargée de Webmarketing & SEO
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !