1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Quelles sont les grandes étapes d'un projet de construction ?
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Quelles sont les grandes étapes d'un projet de construction ?

Quelles sont les grandes étapes d'un projet de construction ?

Quelles sont les grandes étapes d'un projet de construction ?

Un projet de construction de maison s’apparente à créer une petite entreprise dont vous allez devoir être le patron.

Par définition, les activités et les tâches liées à ce projet requièrent différentes compétences. Dans votre cas, vous allez devoir déléguer. Et c’est une compétence. Voici un tour d’horizon des étapes principales d’un projet de construction de A à Z

Note
les étapes de cet article sont communes à tout projet. Selon vos objectifs, les caractéristiques de votre terrain, le mode de construction etc. Certaines sous-étapes peuvent être différentes, et ne pas se produirent dans le même ordre chronologique que la construction de votre voisin.

Première Étape, l’avant-projet :

Se poser les bonnes questions pour prendre le bon chemin : que doit faire ma future maison pour moi et ma famille ?

C’est LA question à se poser dès le début pour définir de vrais objectifs.

Un projet, c’est étudier la conception de quelque chose, en vue de sa fabrication.

Il faudra établir un planning, un cahier des charges pour la maison, élaborer un plan de financement,...

La base, les fondations de la réussite de votre projet, le niveau de satisfaction ressenti lors de votre emménagement tient à 80 % dans une chose : L’Avant-Projet.

Votre objectif principal est-il la localisation géographique ou un style de maison en particulier ?

Définissez ce que vous voulez, ce que vous ne voulez pas, ou peut-être si le budget le permet, quand et comment, pensez à maintenant et à demain, pensez à vos autres projets de vie….

Pourquoi ces questions

Toutes ces réponses vous permettront de faire des choix cohérents, et non des choix en première intention, guidés par certains professionnels peu avenants.

Comment avoir les bonnes réponses sans les bonnes questions ?

Vous comprendrez rapidement les exemples dans ce qui suit.

les regrets et les concessions

Imaginez.

Vous faîtes comme la plupart des gens, vous partez en quête d’un terrain...sans avoir mis en place les quelques conseils vu auparavant. Un terrain, dans une commune qui vous plaît à un budget correspondant au votre, attire votre attention.

Vous signez, le plan est élaboré dans la foulée.

Vous découvrez le Plan Locale d’Urbanisme...et c’est le drame.

Bon nombre de critères esthétiques et architecturaux auxquels vous teniez tant ne peuvent être réalisés, car interdit par ce PLU. Combien de temps et d’énergie perdu ? Des regrets…

la peur, le stress et les nuits blanches pour certains

Nous avons tous peur de l’inconnu.

Un avant-projet dûment mené vous permet de faire connaissance avec ce monde avant d’y entrer.

Vous vous armez petit à petit et serez capable de prévoir certains imprévus, d’avoir plusieurs coups d’avance, en posant les bonnes questions et en communiquant clairement vos exigences aux différents professionnels.

On se sent mieux...n’est-ce pas ?

Comment estimer la faisabilité de votre projet ?

“On peut emprunter X€, on voudrait une maison contemporaine, toit plat ou 4 pans. On a vu un terrain à X€. Est-ce faisable de faire construire une maison de xm², sachant que l’on fera la peinture et les sols de l’étage nous-même ?”

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai vu cette question dans ma boîte mail, dans des forums et autres groupes Facebook. Oui, nous avons besoin d’un ordre d’idée avant de nous lancer.

Mais l’implication dans le projet commence maintenant.

2 options s’offrent à vous.

  • Soit vous comptez 1500€ le m². Vous prenez en compte le prix de votre terrain, les frais de notaire et quelques taxes. Déduisez le tout du budget global dont vous disposez, et faites votre calcul pour obtenir le nombre de m² envisageables.

  • Soit vous n’oubliez aucune question lors de l’achat du terrain, car plusieurs dizaines de milliers d’€ de surprises pour des fondations suite à une étude de sol où une viabilisation coûteuse, ce n'est pas pour vous.

Vous étudiez le prix d’une maison selon sa compacité, sa forme, car vous savez que c’est de là que découle le coût de la majeure partie des autres corps de métiers. Je résume...on peut aller beaucoup beaucoup plus loin !

Trouver un terrain à bâtir

Vous pouvez trouver un terrain à bâtir dans un lotissement ou un terrain isolé, appelé aussi terrain en diffus. Souvent issu d’une division parcellaire.

Vous signerez probablement une promesse de vente avant de signer l’acte de vente authentique.

Le terrain doit être borné et le vendeur doit vous fournir une étude de sol.

Généralement une G1. Elle certifie que le terrain est constructible.

Ceci n'excluera probablement pas une seconde étude de sol (G2) afin que les fondations soient adaptées aux caractéristiques de votre projet de construction.

Le financement de votre projet

Cette étape peut se dérouler en simultané avec la précédente. Bien entendu, vous avez vu un banquier ou estimer votre capacité d’emprunt. Là, nous parlons bien de trouver une offre de financement. Pour se faire, vous pouvez prendre rendez-vous dans différentes banques ou faire appel aux services d’un courtier. Il s’occupera aussi de vous trouver la meilleure assurance pour votre prêt immobilier.

Comment choisir le mode de construction

Selon toutes les questions que vous vous êtes posées, votre choix sera plus évident.

Il vous faudra choisir entre un constructeur de maisons individuelles, un maître d’oeuvre, et ce que vous souhaitez leur confier dans l’hypothèse où vous réalisez une partie des travaux vous-mêmes

Construire en CCMI

Faire construire avec un constructeur de maisons individuelles implique de signer un Contrat de Construction de Maisons Individuelles. Ce contrat engage les 2 parties dans le respect de la législation se rapportant à ce type de contrat.

Bien entendu, les professionnels connaissent mieux les lois que les particuliers...d’où, encore une fois, l’importance de l’avant-projet !

Une construction de maison avec un Maître d’oeuvre

Ou Moe, à ne pas confondre avec MO qui désigne le Maître d’Ouvrage, c'est-à-dire, vous. Vous disposez de plus de liberté dans le choix des plans, des matériaux et des artisans. Un contrat de maîtrise n’est pas régi par les mêmes lois que le CCMI.

Pendant le chantier

Les étapes du chantier (et leur chronologie) peuvent être différentes d’un projet à un autre. On distingue tout de même ces 3 grandes étapes communes à tous types et tout mode de construction.

La phase Hors d’eau Hors d’Air

Communément appelé gros-oeuvre.

Cette phase et le moment où l’intérieur de la maison est étanche à l’eau et à l’air.

A ce stade, ont été effectué :

  • le terrassement pour l'implantation
  • les fondations
  • l’élévation en maçonnerie (ou en bois si Maison ossature bois,...)
  • la couverture
  • la pose des menuiseries
  • l’enduit sur les murs extérieurs

Le second oeuvre

Il regroupe des métiers se déroulant en plusieurs phases.

Le plaquiste, le plombier, l’électricien reviendront plusieurs fois et devront bien communiquer entre eux, pour donner un minimum de soucis au chapiste, au carreleur et au peintre.

Les finitions

On appelle finition la pose des revêtements de sol, des murs, ainsi que des équipements nécessaires au quotidien telle que la cuisine, et les différents équipements de la salle de bain.

les extérieurs

A ce stade, il nous reste à clôturer le terrain et à aménager notre jardin, semer du gazon, planter les haies, et peut-être quelques arbres imposés par le PLU, réaliser une terrasse, délimiter une ou plusieurs places de parking.

Les possibilités sont multiples et ce budget est souvent sous-estimé, ainsi que la pénibilité des travaux.

Le plus important : L’avant-projet

Vous l’avez compris, parmi toutes les étapes d’un projet de construction, c’est bien l’avant-projet qui est à la base des réussites, comme des échecs.

Les nombreux choix que vous allez effectuer nécessitent une réflexion en amont.

Évitez de “vouloir une maison confortable”, c’est quoi confortable pour vous ? Niveau budget, quels travaux pensez-vous faire vous-même ou peut-être ? Et ma préférée : “Je veux une maison qui me ressemble ! ”

Donnez-vous quelques heures et répondez à des dizaines de questions pour aboutir aux bonnes réponses pour votre construction.

Après chaque affirmation, répétez-vous "c'est-à-dire ?”..faites- le 3 fois, 4 si nécessaire !

Envisager différentes possibilités vous amènera à anticiper et de réagir plus vite et avec un meilleur état d’esprit.

Cela arrange certaines personnes que nous ne soyons pas au parfum de tout.

Et il faut dire aussi que les informations sont nombreuses, en vrac, et en plus, personne ne dit la même chose. Vous êtes unique, donc votre projet le sera aussi.

Au mieux vous préparez votre avant- projet de construction, et moins vous aurez d’imprévus pendant sa réalisation.
Mis à jour le 25 mars 2021
Partagez l'article
avatar
Experts et blogs immobiliers
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto