1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Aides à la rénovation énergétique : comment s’y retrouver ?
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Aides à la rénovation énergétique : comment s’y retrouver ?

Aides à la rénovation énergétique : comment s’y retrouver ?

Aides à la rénovation énergétique : comment s’y retrouver ?
Des avantages tels que la TVA à 5,5 %, une subvention versée directement par chèque ou par virement comme la prime énergie… Il existe de nombreux dispositifs pour vous aider à réduire les frais de vos travaux de rénovation énergétique. Mais auxquels êtes-vous éligible, et comment les obtenir ? Découvre toutes les réponses à ces questions avec un panorama complet des aides financières disponibles en 2021.

La prime énergie : pour tout et pour tous !

C’est très simple : tout le monde peut bénéficier de la prime énergie. Propriétaire occupant ou bailleur, locataire, revenus modestes ou aisés… Si vous engagez des travaux d’isolation thermique, de ventilation ou encore remplacement d’un vieux système de chauffage, vous pouvez obtenir une somme pouvant aller jusqu’à 4 400 €, sous forme de chèque, de virement ou encore de bons d’achats. Le montant reçu dépend de vos revenus, de votre zone géographique et de la nature des opérations réalisées.

Pour obtenir la prime énergie, vous devez vous adresser à une entreprise qui la propose : par exemple, des fournisseurs d’énergie, des grandes surfaces ou encore des intermédiaires spécialisés dans le secteur. Les seules conditions ? Faire réaliser ses travaux par un artisan certifié Reconnu Garant de l’Environnement, et que votre logement soit votre résidence principale, construite depuis plus de deux ans.

MaPrimeRénov’, nouvelle aide phare de 2021

Cette aide financière distribuée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat) depuis le 1er janvier 2020 a pris un nouveau tournant au 1er janvier 2021 pour s’adresser à tous les propriétaires, des revenus les plus modestes aux hauts revenus. Le nombre de dossiers déposés pour cette prime sont d’ailleurs actuellement en train d’exploser !

Ce grand succès s’explique par le fait que MaPrimeRénov’ est aussi simple que rapide à obtenir. Il vous suffit de vous rendre sur le site www.maprimerenov.gouv.fr et déposer votre demande en ligne en suivant les instructions.

La somme obtenue dépend de votre catégorie de revenus (aisés, intermédiaires, modestes et très modestes), mais aussi des travaux que vous réalisez : au total, vous pouvez recevoir jusqu’à 20 000 € par logement rénové, et couvrir jusqu'à 90 % de vos frais !

Le programme Habiter Mieux Sérénité

C’est l’autre dispositif mis en place par l’Anah : il s’agit d’un programme d’accompagnement complet — et pas uniquement une prime versée —, à destination des ménages aux revenus les plus modestes qui en font la demande. Un opérateur spécialisé accompagne les ménages bénéficiaires de A à Z dans leur projet de rénovation.

Des seuils de revenus sont établis pour savoir si vous faites partie des personnes éligibles, disponibles sur le site de l’Anah. Notez également que vous ne pouvez bénéficier du programme Habiter Mieux Sérénité que si vos travaux permettent un gain énergétique d’au moins 35 % dans votre maison. Par ailleurs, votre logement doit avoir plus de 15 ans.

Si vous réunissez ces critères, vous pouvez obtenir une remise allant jusqu’à 50 % du montant total de vos travaux HT, avec un plafond fixé à 15 000 €. S’y ajoutent des primes spéciales, si vos travaux permettent à votre logement de quitter le statut de passoire thermique, par exemple.

Pour bénéficier du programme, vous pouvez faire votre demande en ligne sur le site de l’Anah ou par téléphone au 0 808 800 700 (numéro non surtaxé).

L’éco-prêt à taux zéro, pour financer vos grands projets

Comme son nom le laisse bien deviner, l’éco-PTZ est un prêt à intérêts nuls et sans frais de dossier : tout est pris en charge par l’Etat. Tout le monde peut en bénéficier, à condition bien sûr que ce prêt bancaire serve à financer des travaux de rénovation énergétique (et, comme pour toutes les autres aides, de les faire réaliser par un artisan RGE). Et pour les démarches à réaliser, rien de plus simple : il vous suffit d’en faire la demande directement à votre banque. Sachez que la majorité des établissements bancaires proposent ce dispositif.

Le montant maximal de l’éco-prêt à taux zéro est de 30 000 € pour un bouquet de trois travaux, remboursable sur une durée maximale de 15 ans.

La TVA à 5,5 %, un avantage fiscal spécifique

Vous le savez sans nul doute, le taux de TVA sur les produits de consommation est communément fixé à 20 %. Mais pour des travaux d’isolation ou de pose d’un nouveau chauffage, il est de 5,5 % seulement ! Ce taux est appliqué à l'ensemble de votre projet de rénovation, du coût d'achat des matériaux aux frais de main d'œuvre de votre artisan. Là encore, les contraintes sont peu nombreuses : tout le monde peut en bénéficier, à condition de vivre dans un logement construit depuis plus de deux ans.

Pour bénéficier de ce taux avantageux, vous devez simplement remettre une attestation spécifique CERFA à votre artisan avant la facturation de vos travaux.

Pensez aux aides locales !

Outre les dispositifs nationaux que nous venons d’énumérer, il existe des subventions spécifiques versées par votre département, votre région ou votre préfecture. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des autorités les régissant pour en savoir davantage.

Voilà, vous connaissez désormais l’ensemble des aides financières à la rénovation énergétique dont vous pouvez bénéficier en 2021. Une dernière chose, et pas des moindres : vous pouvez cumuler plusieurs de ces dispositifs pour réduire vos frais encore davantage ! N’hésitez pas à en faire la demande pour engager des travaux en toute sérénité... Et sans peur pour votre budget !

Publié le 6 avril 2021
Partagez l'article
avatar
Experts et blogs immobiliers
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto