L’éco-prêt à taux zéro pour rénovation : comment y prétendre ?

L’éco-prêt à taux zéro, qu’on appelle aussi éco-PTZ, est un crédit accordé pour réaliser des travaux de rénovation énergétique dans les habitations de plus de 2 ans.

Vous aimeriez un logement plus économe en énergie, et moins polluant ? Prenez connaissance des conditions d’obtention de ce prêt, et découvrez si vous êtes éligible à l’éco-prêt à taux zéro.

Les conditions d’éligibilité à l’éco-PTZ

Si l’éco-PTZ est attribué sans condition de ressources, il est, comme tous les prêts, soumis à certaines conditions.

Les travaux concernés par l’éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro permet de financer 3 types d’intervention :

  • La réhabilitation de votre système d’assainissement non collectif ;
  • L’amélioration du niveau de performance énergétique globale (gain énergétique déterminé par une étude thermique) ;
  • Les travaux d’isolation et/ou d’installation d’équipements.

Ce dernier point comprend plusieurs catégories d’interventions éligibles à l’éco-PTZ : - Isolation thermique de l'ensemble de la toiture, - Isolation d’au moins 50 % des murs donnant sur l’extérieur, - Isolation des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur ; - Isolation des planchers bas sur sous-sol, vide sanitaire ou passage ouvert ; - Installation ou remplacement de systèmes de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire ; - Installation d'équipements de chauffage utilisant l’énergie renouvelable ; - Installation d'équipements de production d'eau chaude sanitaire utilisant une source d'énergie renouvelable.

Vous pouvez ainsi, par exemple, prétendre à l’éco-prêt à taux zéro pour réaliser des travaux d’isolation si votre logement présente un problème d’humidité. L’entreprise Murétanche, portant le label RGE, peut intervenir pour améliorer l’isolation, et donc la performance énergétique de votre logement.

Les opérations éligibles à l’éco-prêt à taux zéro

En cas de travaux de rénovation sur de l’ancien, l’éco-PTZ vous permet de financer :

  • L’achat et la pose des matériaux et équipements ;
  • Les travaux directement liés au chantier
  • La maîtrise d’œuvre ;
  • L’assurance du maître d’ouvrage.

Montant et durée du remboursement de l’éco-prêt à taux zéro

L’avantage de l’éco-PTZ est de pouvoir bénéficier d’un prêt remboursable sans intérêt. Autrement dit, vous ne rembourserez que le montant précis de la somme empruntée.

Le montant maximal auquel vous pourrez prétendre est de 25 000 € pour 2 lots de travaux, et 30 000 € pour un bouquet de 3 lots de travaux, ou pour des travaux d’amélioration de la performance globale.

Chaque intervention prévoit un plafond d’emprunt :
  • 7 000 € pour installer des fenêtres performantes ;
  • 10 000 € pour améliorer un système d’assainissement ;
  • 15 000 € pour les autres travaux éligibles.

Le prêt peut vous être versé en une ou plusieurs fois, et il est remboursable sur 3 à 10 ans, voire 15 ans pour des travaux lourds.

Comment bénéficier de l’éco-PTZ ?

Pour obtenir l’éco-prêt à taux zéro, il faut avant tout être propriétaire de son logement. Ensuite, deux solutions sont possibles.

  • Vous occupez votre logement, ou le louez : l’éco-PTZ individuel est alors octroyé sans condition de ressources, à condition que le logement ait plus de 2 ans, et qu’il soit déclaré en tant que résidence principale.
  • Vous êtes copropriétaire : l’éco-PTZ collectif s’adresse aux copropriétés, et permet de réaliser des travaux sur les parties privatives ou communes. Si son montant ne dépasse pas 30 000 €, il est toutefois cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro individuel.

Quelles sont les formalités à accomplir ?

L’éco-prêt à taux zéro n’est accordé que lorsque les travaux sont effectués par une entreprise portant le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Il vous suffira alors de trouver une entreprise habilitée, de réaliser un devis, puis de vous rendre dans une banque conventionnée par l’État, avec un dossier comprenant :

  • La date de construction du logement concerné ;
  • Le document attestant de l’utilisation du logement comme résidence principale ;
  • Le dernier avis d’imposition ;
  • Le devis et la description des travaux à prévoir ;
  • La certification RGE de l’entreprise choisie.

Une fois le prêt accordé, vous pourrez commencer les travaux. Vous aurez alors un délai de 3 ans pour transmettre à la banque toutes les factures attestant de la bonne réalisation des travaux.

Vous souhaitez vous lancer dans l’éco-rénovation, pour gagner en performance énergétique, et faire des économies ? N’hésitez pas à faire une simulation pour savoir si vous êtes éligible à l’éco-prêt à taux zéro.

Publié le 6 octobre 2020
avatar
Antoine Ortega
Growth Marketer
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !