1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. 4 conseils sur l’estimation d’une maison à vendre
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. 4 conseils sur l’estimation d’une maison à vendre

4 conseils sur l’estimation d’une maison à vendre

4 conseils sur l’estimation d’une maison à vendre

Le secteur immobilier est un univers où se passent différents événements, diverses transactions. La vente en fait notamment partie. Dans le cadre de cette opération, il y a quelques dispositions que devront prendre les propriétaires. L’estimation du bien immobilier figure sur la liste de ces fameuses dispositions. Pour réaliser une telle étape, il est essentiel de ne pas se précipiter. L’estimation immobilière avant la vente du bien nécessite une bonne organisation. Les quatre conseils suivants seront tout à fait pratiques pour réussir cette délicate phase

1 - Déterminer les caractéristiques de la maison

Avant toute chose, il est important de souligner que l’évaluation maison à vendre ne devrait en aucun cas tenir compte du côté affectif. En d’autres termes, il est vivement déconseillé de mêler les sentiments au processus d’évaluation du bien. Ce ne serait effectivement pas juste si les résultats de l’estimation se retrouvent erronés. Pour plus de précautions, il est tout indiqué de faire appel à un notaire. Le professionnel est le mieux placé pour avoir un aperçu tout à fait objectif sur le bien. Dans le cadre de cette estimation, l’une des étapes principales est de déterminer les caractéristiques de la maison. Cette démarche consiste tout d’abord à distinguer la nature du bien. Il faudra voir s’il s’agit d’un lotissement, d’une villa, d’une maison mitoyenne, ou encore d’une ferme. Ce ne sont que des exemples. Une fois que cela sera fait, la prochaine étape est l’identification de certains éléments en rapport direct avec le bien. Les relevés de cette deuxième étape seront considérés comme étant les caractéristiques du bien immobilier en question. Sur la liste de ces éléments, on retrouve :
  • l’environnement proche du bien,
  • le nombre de pièces qui se trouve dans la bâtisse,
  • la décoration des pièces est aussi à évaluer,
  • la surface totale de la propriété,
  • la présence de dépendances et aussi d’un garage…

L’estimation des caractéristiques d’un bien à vendre sera d’une grande aide au vendeur dans la présentation de sa propriété aux éventuels acheteurs.

2 - Faire une estimation des travaux de rénovation

Un bien immobilier, a pu, à un moment ou à un autre, subir des travaux de rénovation. À moins bien sûr que la construction soit flambant neuve. En tout cas, il est recommandé dans le processus d’évaluation d’un bien immobilier à vendre de réaliser une estimation des travaux de rénovation qui ont pu être effectués. Par ailleurs, les travaux qui n’ont pas encore été réalisés, mais qui devront l’être dans un futur proche devront également faire l’objet d’une estimation. Pour cette deuxième catégorie de travaux, il n’est pas indiqué d’inclure les frais y afférents dans le prix de vente final du bien. Enfin, si l’on devait donner un énième conseil concernant les travaux de rénovation, il serait bien plus pratique de les réaliser avant la mise en vente plutôt que de vendre la maison avec des rénovations en suspens.

3 - Se renseigner sur les réalités du marché

Avant de fixer le prix de vente d’une propriété, le vendeur est invité à consulter les prix qui sont appliqués sur le marché. Considérer les réalités du marché est une disposition essentielle qu’il ne faudrait surtout pas oublier de prendre. Cette initiative permettra d’effectuer une fixation de prix en toute lucidité. Tenter un pari dans ce domaine ne serait certainement pas une excellente idée. Connaître exactement le prix du mètre carré sur le marché résume entre autres cette opération. Si par hasard, le vendeur ne s’exécute pas, il risque pratiquement de ne pas réussir à réaliser une transaction avantageuse. Dans le pire des cas, le propriétaire pourrait même ne pas vendre du tout son bien. Afin de collecter les informations les plus pertinentes sur le marché en termes de tarifs, le mieux serait de commencer par éplucher les différentes annonces de vente immobilières. Cela se fera sur les plates-formes professionnelles en ligne ou encore auprès d’agences immobilières ayant un bureau à proximité. Un dernier conseil est tout de même à préciser pour cette étape de renseignement, le vendeur ne devrait comparer que les biens qui peuvent l’être. Par exemple, il ne serait pas judicieux de comparer le prix de vente d’une maison mitoyenne avec celui d’un petit studio.

4 - Rester honnêtes en toute circonstance

Estimer son bien immobilier pour le vendre reste une étape majoritairement subjective. En tout cas, il s’agira de donner un avis approximatif sur les divers éléments à évaluer. Cela engagera à coup sûr la personne qui prendra à sa charge la démarche d’estimation à respecter une transparence sans défaut. Il devra demeurer honnête quoiqu’il arrive. En effet, en toute circonstance, l’examinateur devra être animé de bonnes intentions. Ces dernières seront au bénéfice de tous les protagonistes de l’affaire de la vente du bien immobilier. En effet l’honnêteté de l’examinateur aidera le propriétaire à vendre plus vite, et aussi les acheteurs à ne pas être trompés.

Mis à jour le 25 mars 2021
Partagez l'article
avatar
Experts et blogs immobiliers
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto