1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Créer un side business pour augmenter sa capacité d’emprunt : opportunité ou fausse bonne idée ?
  1. Accueil
  2. Nos contenus partenaires
  3. Créer un side business pour augmenter sa capacité d’emprunt : opportunité ou fausse bonne idée ?

Créer un side business pour augmenter sa capacité d’emprunt : opportunité ou fausse bonne idée ?

Créer un side business pour augmenter sa capacité d’emprunt : opportunité ou fausse bonne idée ?
D’après une étude du Crédit Foncier, 91 % des Français affirment avoir fait un compromis dans leur choix de logement, le plus souvent à cause du budget.

Or le budget d’un achat immobilier dépend largement de la capacité d’emprunt.

Et cette capacité d’emprunt peut être augmentée grâce à un side business.

Comment est calculée la capacité d’emprunt par les banques ?

Dans la majorité des banques, la capacité d’emprunt maximale est de 35 %. Cela signifie que le remboursement des mensualités du prêt ne peut pas excéder un tiers de vos revenus récurrents.

Si vous ne pouvez pas emprunter suffisamment pour acheter le bien de vos rêves, la banque vous conseillera le plus souvent d’augmenter votre apport personnel.

Sauf qu’en France, nous épargnons en moyenne 4 800 € par an (INSEE). S’il vous manque 50 000 €, il vous faudra attendre en moyenne plus de 10 ans pour acheter l’appartement ou la maison qui vous convient.

Une autre solution est d’avoir des revenus plus importants pour augmenter votre capacité d’emprunt.

Si vous êtes salarié, une option efficace est de négocier une augmentation salariale. Sachant que la banque tient compte de vos 3 dernières fiches de paie, votre capacité d’emprunt augmentera 3 mois après votre augmentation.

Mais même si les banques préfèrent les revenus stables comme un salaire en CDI, elles peuvent également tenir compte de vos autres revenus.

La capacité d’emprunt sur vos revenus d’indépendant est le plus souvent calculés avec la moyenne des 3 dernières années.

Si vous créez une activité suffisamment tôt, vous pourrez intégrer ces revenus pour augmenter votre budget d’achat.

Admettons que vous ayez un emploi avec lequel vous gagnez 2 000 € par mois. Votre capacité d’emprunt sur 20 ans est alors d’environ 142 000 €.

Si vous avez une activité complémentaire avec laquelle vous gagnez 500 € par mois, dans le pire des cas la banque ne prendra en compte que 50 % de vos revenus, soit 250 €. Avec ce revenu supplémentaire, votre capacité d’emprunt à 20 ans augmente à environ 159 000 €, soit près de 17 000 € supplémentaires.

Mais créer son activité demande souvent du temps, de l’argent et des prises de risques. Surtout que si vous utilisez votre argent pour lancer une activité, vous allez réduire votre apport personnel pour votre prochain achat immobilier.

Heureusement, certaines activités ne demandent pas ou peu d’investissement et peuvent être réalisées en complément de votre principale activité professionnelle. C’est ce qu’on appelle un side business : une activité complémentaire qui vous demande peu de ressources.

Un bon side business doit avoir le moins de contraintes possible :

  • Un investissement financier de quelques centaines d’euros maximum
  • Moins de 8 heures de travail par semaine
  • La possibilité de travailler de n’importe où et n’importe quand

Vous vous en doutez, les business qui répondent le mieux à ses 3 critères sont avant tout des activités en ligne. Nous vous avons listé les 4 meilleures opportunités pour augmenter votre future capacité d’emprunt.

4 idées de side business en ligne

Créer une boutique en ligne

D’après une étude du NASDAQ, 95 % des ventes seront réalisées avec une étape en ligne d’ici 2040.

Il vous est possible de créer un e-commerce de 3 façons :

  • En créant votre produit Vous pouvez développer et vendre votre produit, soit en le fabriquant vous-même, soit en travaillant avec un fournisseur. Mais vous devrez fabriquer d’importants volumes, gérer les expéditions et prendre le risque de créer des stocks qui pourrait ne pas être vendu. Ce n’est pas adapté à un side business.

  • En dropshipping Le dropshipping consiste à vendre un produit que votre fournisseur envoie directement à votre client : vous ne gérez pas les expéditions et vous n’avancez pas d’argent pour créer des stocks. C’est idéal pour un side business. Pour vous démarquer, vous devez trouver un fournisseur sérieux et personnaliser le produit (de nombreux dropshipper se contentent de vendre des produits génériques de mauvaise qualité). Mais les fournisseurs étant le plus souvent en Asie, les délais de livraison sont longs (entre une et trois semaines).

  • En print-on-demand Le print-on-demand est spécifique aux produits personnalisables (vêtements, photos, mugs, calendrier…) et fonctionne comme le dropshipping. Par exemple, si vous vendez un t-shirt, votre fournisseur imprimera votre logo et l'expédiera à votre client. Contrairement au dropshipping avec l’Asie, les fournisseurs sont en Europe : vous pouvez livrer en moins de 4 jours. Le problème de ce secteur est qu’il est très concurrentiel. Les marges sont assez faibles (entre 15 et 50 % du prix de vente).

Devenir freelance

Sur internet, il est possible de trouver des clients partout dans le monde.

À condition de vous former ou d’avoir un certain talent, vous pouvez vendre vos services. Vous pouvez par exemple être :

  • Web designer ;
  • Rédacteur web ;
  • Expert dans une technique marketing (référencement naturel, publicité, copywriting…) ;
  • Développeur ;
  • Community manager ;

Mais certaines activités peuvent être contraignantes et sont difficiles à cumuler avec votre activité principale. Or le freelancing consiste à donner de son temps contre de l’argent.

Surtout que la banque peut se questionner sur votre capacité à poursuivre cette activité secondaire en parallèle de votre vie professionnelle : c’est pourtant indispensable pour intégrer ce revenu dans votre capacité d’emprunt.

Créer du contenu et le monétiser pour développer son side business

Vous avez sûrement une passion ou un passe-temps ? Pourquoi ne pas le monétiser ?

Il est possible de partager du contenu sous plusieurs formats :

  • Articles de blog ;
  • Vidéos ;
  • Podcasts ;
  • Posts et stories sur les réseaux sociaux ;

Si votre contenu est de qualité et qu’il trouve un public, il est possible de monétiser ce trafic.

Vous connaissez probablement quelques influenceurs qui vivent exclusivement de cette activité. Mais les créateurs de contenus qui génèrent un revenu complémentaire sont bien plus nombreux.

Si vous êtes un peu timide pour partager votre passion avec des vidéos, vous pouvez rédiger des articles. Par exemple, le duo de la marque BonneGueule a commencé un side business avec un blog et une newsletter, avant de créer une marque à succès grâce à leur communauté.

Vendre des produits numériques et des coachings : le side business idéal

Vous pouvez partager votre passion en vendant des produits dédiés : des formations en ligne et des coachings.

Les produits numériques sont beaucoup moins contraignants que les produits physiques : pas d’expédition, aucune difficulté de production, pas de retour client, un temps de développement beaucoup plus court, un travail en autonomie et des marges beaucoup plus importantes (jusqu’à 100 % si vous avez du trafic gratuit).

Ce type de produit est particulièrement adapté si vous créez un blog lié à votre passion : vous pouvez générer un trafic qualifié et gratuit.

Si vous êtes par exemple passionné de jardinage, vous pouvez construire votre business en 4 étapes :

  • 1 Créez un blog dans lequel vous partagez votre passion et des conseils gratuits.
  • 2 Contre l’abonnement à votre newsletter, proposez un ebook gratuit (“Le guide du jardinier débutant” par exemple).
  • 3 Créez une série d’emails automatisés pour proposer l’une de vos formations en ligne : “1 heure de formation par semaine pour cultiver 12 fruits et légumes”.
  • 4 Proposez un coaching avancé à vos contacts les plus engagés (les clients qui ont payé votre formation).

Un coaching est un accompagnement personnalisé que vous pouvez réaliser à distance : vous pouvez par exemple proposer 30 minutes d’appel vidéo toutes les 2 semaines.

Cette méthode a fait ses preuves.

Par exemple, EcomFrenchTouch est un blog qui vend des formations en marketing. Leur communauté a largement grandi. Si bien que leur revenu complémentaire se serait transformé en 1 million d’euros de chiffre d’affaires par an.

Pour vendre leurs formations, ils utilisent systeme.io, un outil complet disponible à partir de 0 €/mois.

3 règles d’or pour réussir son side business

Se concentrer sur l’essentiel

Vous avez déjà entendu parler de la loi de Pareto ?

Elle affirme que 80 % des résultats sont obtenus avec 20 % des efforts.

Si vous appliquez ce principe pour votre side business, vous n’aurez pas besoin de travailler tard la nuit pour vous construire un revenu complémentaire.

Vous devez vous concentrer sur vos 3 ressources les plus importantes : Vos clients Vos produits Votre marketing

Bien choisir sa niche

Travailler beaucoup pendant un mois est facile. Travailler un peu chaque jour pendant une ou plusieurs années est beaucoup plus compliqué.

Pour être régulier, vous devez travailler sur un sujet qui vous passionne. Choisissez une niche que vous aimez.

Surtout, n'ayez pas peur de la concurrence : s’il y a des concurrents sur un marché, c’est parce qu’il y a une réelle demande.

Limitez vos efforts et automatisez votre side business

Pour maîtriser votre temps de travail, il est important d’automatiser votre travail.

En vendant des formations en ligne, votre produit est automatisé : vous pouvez le reproduire des milliers de fois sans argent ni temps supplémentaire.

Mais vous devez également automatiser le marketing de votre side business. La meilleure façon de l’automatiser est de créer des tunnels de vente et des séquences email.

C’est le type d’automatisation marketing la plus aboutie et efficace : selon Mc Kinsey, l’email marketing est 40 fois plus efficace que les réseaux sociaux.

Pour pouvoir automatiser votre side business, vous avez besoin d’un outil adapté.

Systeme.io est un outil tout-en-un qui vous permet de créer tout ce dont vous avez besoin pour votre side business : site internet, tunnel de vente, email marketing automatisé, programmes d’affiliation…

Le premier forfait est gratuit (sans limite de temps et sans carte bancaire).

Vous pourrez ainsi travailler efficacement pour générer un revenu et ainsi augmenter votre capacité d’emprunt bancaire.

Publié le 2 novembre 2021
Partagez l'article
avatar
Experts et blogs immobiliers
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto