Blog

Primo-accédants et emprunteurs expérimentés : le stress du crédit immobilier

Les taux exceptionnellement bas ont encouragé beaucoup de Français à réaliser leur projet d’acquisition immobilière en 2017. Cependant la plupart des Français restent stressés face aux démarches liées au crédit immobilier. Comprendre les éléments d’un crédit, comparer les meilleurs taux, constituer son dossier… ne semblent pas être des tâches faciles pour les emprunteurs, qu’ils soient primo-accédants ou expérimentés.

L’année 2017 pourrait bien devenir le nouveau record de production de crédits immobiliers, dépassant 2016 et ses 250 milliards d’euros prêtés par les banques françaises. Fidèles à leur attachement à la pierre, les français sont donc de plus en plus nombreux à se tourner vers l’emprunt immobilier. Et en même temps, 65 % des Français estiment que les différentes démarches nécessaires à la souscription d’un prêt immobilier sont « compliquées ». C’est ce que montre un sondage réalisé par Opinion Way pour Pretto.

Pour près d’un Français sur cinq (17 %), la marche à suivre serait « très compliquée », alors que seuls 2 % semblent ne pas percevoir de difficultés

Les primo-accédants inquiets pour comprendre les différents éléments d’un prêt

Les emprunteurs qui souscrivent pour la première fois à un crédit immobilier sont proportionnellement encore plus nombreux à trouver la procédure difficile (78 %). Pour 61 % d’entre eux, comprendre les différents éléments d’un prêt immobilier (assurance, garantie, remboursement anticipé…) ressort comme l’élément le plus complexe.

Puis suivent la constitution du dossier par le rassemblement des pièces nécessaires (51 %), la comparaison des caractéristiques des offres des différentes banques (46 %) et le fait de trouver les meilleurs taux d’emprunt (45 %).

Même en ayant déjà emprunté, obtenir un prêt reste anxiogène

Les emprunteurs expérimentés sont moins stressés par ces démarches mais elles restent compliquées pour 58 % d’entre eux. Ils appréhendent surtout le fait de comparer les offres et d’obtenir le meilleur taux. Ainsi, les

personnes ayant déjà souscrit un prêt immobilier sont moins inquiètes que les primo-accédants concernant la compréhension des différents éléments d’un prêt immobilier par exemple.

Mais elles sont davantage stressées à propos de la capacité à déceler l’offre de prêt la plus compétitive. Elles sont en effet 52 % à citer la comparaison des différentes offres comme un élément compliqué (contre 36 % pour les primo-accédants) et 50 % le fait de trouver les meilleurs taux (contre 39 %), toujours selon le sondage.

Se faire aider par un courtier : une solution de plus en plus adoptée

Face à cette appréhension, plus des deux tiers des Français (primo-accédants et emprunteurs expérimentés) se déclarent rassurés lorsqu’ils sont accompagnés par courtier, spécialiste du prêt immobilier.

Cette étude reflète ce que nous observons sur le marché, avec la part des courtiers qui continue de progresser : après avoir doublé ces dix dernières années, le marché anticipe que la part représentée par les courtiers dans la production de crédit immobilier pourrait atteindre 50 % d’ici à 2020