Blog

Les meilleurs placements de 2018

Les particuliers se demandent souvent dans quoi investir, mais il n’existe pas de réponse toute faite : les meilleurs placements sont ceux qui correspondent aux objectifs patrimoniaux que l’on s’est fixés et à sa situation personnelle. Obtenir un revenu complémentaire pour sa retraite, fonder un patrimoine à transmettre, sécuriser son épargne… Les motivations sont nombreuses, et les possibilités le sont tout autant. Retour sur les meilleurs placements de 2018.

 

Les placements réglementés qui sécurisent votre épargne

 

Lorsque l’on veut mettre de l’argent de côté, l’un des premiers réflexes doit être d’en placer une partie sur un ou plusieurs livrets d’épargne non risqué. Une gestion saine des finances personnelles nécessite de répartir ses placements intelligemment pour être capable de palier aux aléas de la vie. Le niveau actuel des taux de rémunération de ces placements ne vous permettra pas de vous enrichir, mais pour construire un patrimoine sur de bonnes bases, il est nécessaire de se créer une marge de sécurité.

Les principaux comptes réglementés sont bien connus : le Livret A, le Livret Développement Durable et Solidaire (LDDS, anciennement LDD), le Plan d’Épargne Logement (PEL) et le Livret d’Épargne Populaire (LEP). Votre banque, comme tous les établissements bancaires (dont les banques en ligne), peuvent proposer ces placements de base.

 

L’immobilier, investissement préféré des Français

 

Valeur refuge par excellence, l’immobilier reste le placement préféré des français. La pierre est rassurante pour celui qui investit, car c’est un actif que l’on peut voir, toucher, visiter, et qui a une valeur d’usage : on peut mettre son bien en location et percevoir des loyers. L’immobilier est durable, il offre la possibilité de se projeter pour la retraite, et pour le patrimoine que l’on transmettra à ses enfants. De plus, même en cas de variation des prix, un placement immobilier garde toujours une valeur intrinsèque.

Acheter un appartement pour le louer est un placement avec un faible risque si l’on respecte les règles de base de l’investissement : bien choisir la ville, l’emplacement, le bien et faire attention au cadre juridique. Néanmoins, il requiert beaucoup de fonds, et nécessite généralement l’usage d’un prêt. Il est donc souvent réservé à des personnes disposant d’un capital de départ, ou pouvant mobiliser un effort d’épargne important. Certains placements immobiliers donnent droit à des réductions d’impôts sur le revenu (loi Pinel, déficit foncier…).

 

La SCPI : immobilier à moindre budget et diversification

 

Investir par l’intermédiaire d’une Société Civile de Placement Immobilier est une façon indirecte de placer son argent dans l’immobilier, en achetant des parts d’une société qui détiendra des immeubles et les mettra en location. Idéal pour ceux qui souhaitent placer moins de 100 000 €, les avantages sont nombreux :

  • Possibilité d’investir à partir de plusieurs centaines d’euros
  • Risque locatif faible, puisque la société achète des dizaines voire des centaines de lots différents
  • Gestion totalement déléguée à la SCPI : l’investisseur ne s’occupe pas de la recherche de locataires ou des éventuels travaux à réaliser
  • L’investisseur peut, dans certaines SCPI, programmer une épargne mensuelle, et se constituer un patrimoine au fur et à mesure

Plusieurs types de SCPI existent, selon les actifs qu’elles possèdent (bureaux, commerces, logements…) et de l’objectif poursuivi (SCPI de rendement, de plus-value…). Les SCPI sont créées et gérées par des sociétés de gestion agréées. Attention toutefois, comme pour l’investissement dans toute société, le montant investi n’est pas garanti.

 

L’assurance-vie : sécuriser son patrimoine en profitant d’une fiscalité avantageuse

 

L’assurance-vie est un placement d’épargne à plusieurs faces. Selon l’option choisie, elle permet de :

  • Sécuriser et faire fructifier son épargne dans un cadre juridique et fiscal avantageux
  • Créer une rente pour constituer un revenu complémentaire
  • Dynamiser son patrimoine en plaçant de l’argent en bourse

L’assurance-vie « mono-support » permet de placer son argent sans risque. Le contrat fonctionne comme un compte-épargne classique, où le capital est garanti et les intérêts capitalisés. L’assurance-vie « multisupport » est plus risquée, mais théoriquement plus rentable puisque les fonds sont répartis entre un placement sécurisé (le fonds en euros) et des placements sur les marchés financiers (en unités de compte).

L’argent sur une assurance-vie peut être récupéré en capital, ou sous forme de rente (peut être un avantage pour la retraite). C’est également un outil privilégié dans la transmission du patrimoine, puisque les sommes n’entrent pas dans le calcul des droits de succession (sauf exception).

 

Le crowdfunding : l’investissement participatif

 

Depuis 2014, le crowdfunding, ou financement participatif, se développe en France. Des plateformes Internet, enregistrées comme Conseillers en Investissement Participatif (CIP), sélectionnent des sociétés effectuant des levées de fonds et proposent aux particuliers d’y investir en actions ou en obligations. L’investisseur participe donc directement à la constitution des fonds de la société qu’il choisit.

Comme pour tout investissement en PME, cet investissement est risqué. Une partie du capital, voire tout, peut être perdu si la société choisie ne fait pas aboutir son projet. Le rendement ne peut être garanti et la revente des titres peut être difficile. Là encore, il faut investir avec prudence, et avec de l’argent dont vous n’avez pas besoin à court terme. Avant de vous lancer, vérifiez bien les autorisations de la plateforme en vous rendant sur le site de l’ORIAS.

 

La bourse : un placement de long terme

 

Investir en bourse, c’est placer de l’argent directement sur les marchés financiers, en achetant et en vendant des titres (actions, obligations, monétaires…). Contrairement à une idée reçue, c’est un placement de long terme. Pour les particuliers, on est aussi loin de l’image des traders qui achètent et vendent à longueur de journée (ne serait-ce que parce que les frais de courtage peuvent être élevés).

Il s’agit d’un exercice réservé à ceux qui ont de la curiosité pour l’actualité financière et économique. « Miser » en bourse n’est pas comme parier de l’argent sur un cheval de course : le choix des titres repose sur des critères objectifs, et doit être compatible avec vos objectifs et votre horizon d’investissement. En investissant avec raison, à long terme et en coupant les positions en perte, la bourse peut amener un rendement satisfaisant. Mais elle reste risquée par nature. Le capital, les intérêts et le prix de revente des titres ne peuvent pas être garantis. Il est même possible de tout perdre. Il faut donc n’y placer qu’une partie de son épargne, qui en cas de perte ne fera pas baisser votre niveau de vie.

 

Découvrez le guide de l'acheteur

Soyez prêt pour votre premier achat immobilier.
Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !

Merci !

Le Guide de l'achat immobilier vous attend dans votre boîte mail.

À bientôt !

cover ebook Pretto