Les taux immobiliers en juin 2020 : la situation reste stable

La sortie du confinement a marqué une relance du marché de l’immobilier en France. Les visites de bien sont à nouveau possibles, les différents acteurs du secteur ont rouvert leurs agences et ont récupéré de la capacité de travail. Et c’est une très bonne nouvelle car les Français ont toujours autant envie d’acheter !
En avril et en mai, on avait assisté à une hausse des taux liée à des indices macro-économiques. En juin, cette tendance se confirme et se stabilise, tandis que les banques ouvrent à nouveau les vannes pour traiter les nouveaux dossiers de financement.

L’évolution des taux immobiliers en juin 2020

Les taux observés par profil

Le taux immobilier varie en fonction de votre profil, mais aussi de la durée de votre crédit. En juin, selon vos revenus et la durée de votre emprunt, vous pouvez ainsi avoir accès aux taux immobiliers suivants :

  • profil 1 : personne empruntant seule, 40 000 € de revenus annuels
  • profil 2 : 2 emprunteurs, 80 000 € annuels à deux
  • profil 3 : 2 emprunteurs, 120 000 € annuels à deux
Profil 3 Profil 2 Profil 1
Sur 15 ans
Taux immobilier 0,95 % 1,26 % 1,36 %
Equivalent coût du crédit* 14 667 € 19 600 € 21 206 €
Sur 20 ans
Taux immobilier 1,10 % 1,41 % 1,49 %
Equivalent coût du crédit* 22 897 € 29 640 € 31 401 €
Sur 25 ans
Taux immobilier 1,30 % 1,58 % 1,70 %
Equivalent coût du crédit* 34 365 € 42 224 € 45 641 €

*pour un emprunt de 200 000 €

Attention cependant : ce tableau est purement indicatif et ne remplace pas une analyse précise et détaillée comme nous la proposons via notre simulateur.

Situation générale des taux en juin 2020

En avril, les banques avaient remonté leurs taux pour répondre à la hausse des OAT qui s’était faite sentir en mars après l’annonce du confinement. En mai, les quelques banques qui n’avaient pas fait bouger leurs taux avaient rejoint le navire. Et en juin, la situation finit de se stabiliser : toutes les banques ont désormais modifié leurs taux de l’ordre de 0,3 points.

Les établissements qui avaient répercuté une hausse plus élevée au cours des derniers mois ont également rectifié la tendance au mois de juin.

Enfin, certains établissements marquent une nouvelle hausse (légère) de leurs taux, liée à une régulation du nombre de dossiers. Cette situation reste marginale.

Cette stabilisation s’explique au niveau macro-économique par le fait que les OAT n’ont pas bougé depuis fin mars.

Définition

Les Obligations Assimilables du Trésor représentent les emprunts réalisés par l’Etat pour son financement, pouvant aller jusqu’à 30 ans.

Les banques se basent sur les taux de l’OAT 10 ans pour définir leurs taux fixes : si le taux de l’OAT augmente, les banques le répercutent sur leur propre taux. C’est un peu l’équivalent d’une augmentation du prix d’un produit liée à une hausse du prix de la matière première.

Mais finalement, cette hausse généralisée des taux est à mettre en perspective avec l’évolution des taux au cours des dernières années, comme le montre le graphique ci-dessous :

Vous pouvez ainsi voir que les taux moyens observés sont stables par rapport à la fin de l’année 2019, et restent à des niveaux plancher comparé aux années précédentes. Le coût de l’emprunt est toujours très bas !

En dehors du taux immobilier, les conditions d’octroi de prêt évoluent

Les banques ouvrent à nouveau les vannes du crédit

Si vous cherchez à acheter depuis quelques mois, la situation ne vous a peut-être pas échappé : depuis le début de l’année 2020, les banques ont resserré leurs conditions d’octroi du crédit. Cela fait suite aux recommandations du HCSF, qui préconise de limiter l’endettement des ménages.

Ces recommandations insistent notamment sur :

  • un endettement strict des ménages à 33 % maximum
  • une limitation de la durée de prêts - peu de crédits au-delà de 25 ans

Chez Pretto, notre simulateur intègre les différents critères d’octroi appliqués par les banques afin de vous donner la réponse la plus complète possible dès la fin de votre simulation. Si, selon les informations fournies, nous voyons que votre projet ne peut pas respecter ces critères, vous en êtes informé.

En analysant ces données, nous avons ainsi pu observer le pourcentage de dossiers non finançables auprès des banques :

  • en janvier, les projets non finançables représentaient 30 % des simulations effectuées
  • pendant le confinement, nous avons atteint un pic à 38 %
  • les projets non finançables ne représentent plus que 25 % à l’heure actuelle

C’est logique au vu de la situation : pendant le confinement, en raison de la capacité de travail réduite, les banques avaient réduit la voilure concernant les dossiers acceptés, et durci les conditions d’octroi de crédit.

Depuis la fin du confinement, elles ouvrent à nouveau les vannes.

Les conditions gagnantes pour obtenir son prêt immobilier

Les banques accordent une attention toute particulière à certains critères de votre projet :

  • le taux d’endettement maximum ne doit pas dépasser les 33 % : cela signifie que vos mensualités d’emprunt ne doivent pas représenter plus du tiers de vos revenus
  • le montant d’apport recommandé est au minimum de 10 % afin de couvrir les frais de notaire et de garantie
  • de l’épargne supplémentaire après projet
  • pas de découvert dans vos relevés de compte (tous vos comptes)
  • pas de multiples crédits à la consommation

Pour les banques, ces critères sont restrictifs. Elles peuvent y déroger pour certains dossiers (majoritairement des profils à haut revenus), mais ne le feront que rarement. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, veillez donc à les respecter autant que possible !

C’est notamment le rôle de votre courtier immobilier : expert dans le montage des demandes de financement, il pourra vous guider dans l’optimisation de votre dossier pour vous permettre de répondre au mieux aux critères des banques.

Si vous avez déjà trouvé votre bien, vous pouvez faire une simulation en ligne afin d’évaluer les différents scénarios (montant de la mensualité, durée d’emprunt, taux immobilier etc) et de déterminer le plan de financement qui vous convient.

Et si vous cherchez à évaluer votre budget, la simulation de votre capacité d’emprunt vous permet immédiatement de voir si vous entrez effectivement dans ces critères.

Taux d’usure et taux immobilier : quelle est la situation en juin 2020 ?

Le taux d’usure représente le taux maximum auquel la banque peut vous accorder votre crédit. Déterminé par la Banque de France tous les trimestres, il est calculé en faisant la moyenne des taux observés au cours de trois derniers mois, auquel on ajoute 33 %.

Attention

Ce taux d’usure s’applique sur le TEG, et non pas sur le taux nominal. Le TEG représente l'agrégation de tous les frais liés à votre emprunt, et inclut donc notamment le taux de l’assurance emprunteur et les frais de dossier.

Depuis avril 2020, vous ne pouvez pas emprunter au delà des TEG suivants :

Durée du prêt Taux d’usure
inférieure à 10 ans 2,41 %
entre 10 et 20 ans 2,40 %
au-delà de 20 ans 2,51 %

Etant donné que les taux d’emprunt étaient très bas au premier trimestre 2020, le taux d’usure actuel est également bas. La remontée des taux depuis le mois de mars peut donc potentiellement sortir les ménages les plus modestes de l’emprunt.

Mais pour un profil “classique” comme on le présentait plus haut, l’effet ciseau est limité.

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez vous faire accompagner par un professionnel du crédit. Il peut notamment vous aider à consolider votre dossier, et l’optimiser pour vous permettre de rentrer dans les critères des banques.

  • Les taux immobiliers se stabilisent pour le mois de juin, ce qui est cohérent avec la grande stabilité des taux de l’OAT 10 ans, qui n’ont pas bougé depuis fin mars.
  • Depuis le début de l’année 2020, les banques sont cependant plus strictes sur les conditions d’octroi du crédit, même si la situation est plus souple que pendant le confinement.
  • La remontée des taux ce trimestre peut sortir certains ménages de l’emprunt. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, faites-vous accompagner par un courtier qui saura optimiser votre dossier de demande de crédit.
Mis à jour le 8 juin 2020
avatar
Lauriane Potin
Content Manager
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !