1. Accueil
  2. Actualités
  3. Février 2022: le retour de la hausse des taux immobiliers
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Février 2022: le retour de la hausse des taux immobiliers

Février 2022: le retour de la hausse des taux immobiliers

avatar
Pierre Chapon
Mis à jour le 21 févr. 2022
Février 2022: le retour de la hausse des taux immobiliers

Les taux immobiliers continuent de s’éloigner des niveaux historiquement bas. Cette hausse n’est pas surprenante au vue de l’inflation actuelle.

+0,1% : c’est la hausse qu’indiquent nos premières estimations de taux par rapport au mois de janvier dernier.

Plus précisément, selon les premières grilles des banques reçues, les taux moyens sont estimés à 1% sur 15 ans, 1,12% sur 20 ans et 1,28% sur 25 ans. Pour les meilleurs profils, les conditions d'emprunt restent favorables malgré la hausse : 0,85% sur 15 ans, 0,98% sur 20 ans et 1,11% sur 25 ans.

evolution des taux 20 ans
Taux en février 2022Profil O-40k€Profil 40-80k€ Profil >80k€
sur 15 ans1,18 %0,95%0,85%
sur 20 ans1,29 %1,08%0,98%
sur 25 ans1,48 %1,23%1,11%

Estimation par tranche de revenus

Cette hausse intervient alors que, depuis le début de l’année, le taux des OAT (Obligations Assimilables du Trésor) est en hausse constante (aujourd’hui supérieur à 0,4%) afin de faire face au contexte inflationniste (2,9% d’inflation sur un an en janvier 2022 selon l’INSEE).

Pour les banques, l’équilibre est difficile à préserver : elles sont dans l’obligation de s’aligner et donc d’augmenter leurs taux pour préserver leurs marges. Toutefois, les taux immobiliers demeurent largement inférieurs à l'inflation, ce qui est une bonne nouvelle pour les emprunteurs : ils continuent de bénéficier de conditions favorables.

HCSF : des banques plus flexibles sur les critères, mais aux possibilités limitées

La hausse des taux intervient alors que les banques sont en recherche active de clients, conséquence du strict respect des règles du HCSF. Dans cette situation, les acteurs bancaires ont recours à diverses solutions afin de faire passer les dossiers sous le taux d’endettement maximum de 35%. Elles peuvent aussi allonger les durées moyennes d’emprunt; tendance qui est déjà observée depuis plusieurs mois et qui devrait s’accentuer en 2022.
Les efforts des banques ne sont pas marginaux, mais ne peuvent résoudre toutes les situations. Les primo-accédants en manque d’apport et les investisseurs locatifs restent les plus touchés par le resserrement des conditions d’octroi.

La hausse des prix immobiliers et le taux d’usure complexifient la tâche des banques, dont les solutions sont limitées.

En savoir plus sur le calcul de sa capacité d’emprunt

Le financement des projets immobiliers reste très favorable en janvier

Le début d’année reste tout de même favorable aux emprunteurs ! Les conditions de financement sont en hausse en janvier sur l’ensemble des projets : +1 point. Toutefois, les investisseurs locatifs sont particulièrement touchés par l’application stricte des conditions d’octroi, leur finançabilité recule d’1 point.

évolution de l'indice de finançabilité
indices de finançabilité janvier 2022
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto