1. Accueil
  2. Actualités
  3. Quels sont les principaux freins d'accès au crédit immobilier en 2021 ?
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Quels sont les principaux freins d'accès au crédit immobilier en 2021 ?

Quels sont les principaux freins d'accès au crédit immobilier en 2021 ?

Quels sont les principaux freins d'accès au crédit immobilier en 2021 ?

2021 se démarque par rapport à une année 2020 difficile. Assouplissements des conditions d'octroi, environnement de taux bas, la barre du million de transactions franchie sur les 12 derniers mois... le marché immobilier est en grande forme. Néanmoins, des freins subsistent pour certains ménages.

On vous le disait ici, les conditions de financement cette année sont très favorables aux emprunteurs. Une situation qui doit beaucoup à des taux historiquement bas, l'assouplissement des règles du HCSF - le taux d'endettement maximum est de 35 %, et non plus 33 %.
De quoi dynamiser le marché immobilier et stimuler la production de crédit qui a battu des records au 1er semestre 2021. Que de bonnes nouvelles donc.

Toutefois, des difficultés d'accès au marché subsistent. On vous présente lesquelles.

Un allongement de la durée d'emprunt et augmentation de l'apport

Bien que le taux d'endettement maximum à 35 % ait favorisé le retour des emprunteurs et que les banques prêtent facilement, les acheteurs ont connu des changements sur leur durée d'emprunt et leur apport.

Ainsi, la durée moyenne d'emprunt ne cesse d'augmenter, passant de 21 ans en 2020 à 21,8 années en 2021. De même, l'apport est en hausse constante (+ 9000 € en 2020, + 11 360 € en 2021).

En parallèle, la finançabilité des profils avec un apport inférieur à 5 000 € reste inférieure à la finançabilité générale (62 contre 75 points), malgré une légère amélioration depuis 2020 (57 points contre 68 points).

evolution financabilite apport

"L'apport est un élément de plus en plus discriminant pour les emprunteurs. Les banques ne financent à 110% que sous conditions, notamment pour les profils jeunes, avec une situation et revenus stables" analyse Pierre Chapon.

Le financement des investissements locatifs toujours à la peine

En 2020, seul un projet d'investissement locatif sur 2 pouvait être financé. Le respect du taux d'endettement, mais aussi la fin du calcul différentiel, ont impacté ce type de projet.

La tendance se poursuit cette année avec une finançabilité qui ne retrouve pas des niveaux de 2019 : 51 points en novembre 2019 contre 52 points en août 2021. Si vous voulez comparer avec les résidences principales, leur finançabilité a pris 2 points depuis l'année dernière.

evolution financabilite

La reprise de l'économie ne profite pas à tous les ménages

Malgré la reprise de l'économie dans de nombreux secteurs, l'écart entre les profils plus facilement finançables (salariés du privé, professions libérales) et difficilement finançables (indépendants, intermittents, artisans) se maintient. L'écart de finançabilité en 2021 étant identique à celui de 2020 (26 points), reflet d'une amélioration similaire pour les deux catégories (+6 points sur l'indice de finançabilité).

Côté chômage partiel, celui-ci peut constituer un véritable frein à l'accès au crédit en particulier si l'épargne est faible ou les perspectives d'embauche compromises. Mais les banques regardent les dossiers au cas par cas pour les profils travaillant dans les secteurs les plus fragilisés par la crise.

Enfin, pour Pierre Chapon, "l'année est très certainement propice à l'achat immobilier. Le seul point d'attention concerne l'activité économique, et la fin progressive des aides d'Etat, qui pourraient compromettre l'accès au crédit pour des ménages déjà fragilisés."

Pour aller plus loin : Bien préparer sa demande de prêt
Mis à jour le 23 septembre 2021
Partagez l'article
avatar
Chargée de Relations Presse
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto