Investir en Pinel : une bonne idée pour se constituer un patrimoine

La loi Pinel a le vent en poupe au cœur de l’hexagone. Il faut bien dire que ce dispositif de défiscalisation présente plus d’un atout pour les investisseurs. Le plus notable de ses avantages est sans contexte la réduction d’impôt qu’il propose. Pour un placement rentable, il convient de faire au préalable une petite simulation Pinel. Anonyme et gratuite, celle-ci permet aux futurs investisseurs d’obtenir des informations pratiques sur leurs projets d’achat immobilier neuf. Découvrez ci-dessous de plus amples détails sur le dispositif Pinel et sa simulation.

Connaître le montant de sa réduction d’impôt grâce à une simulation Pinel

Le principe du dispositif Pinel est tout simple. Contre l’engagement d’un investisseur à mettre son bien en location, l’État lui accorde un rabais d’impôt. Cette déduction fiscale est de 12, 18 voire de 21 % du coût d’achat du logement. Elle s’étale respectivement sur une période de 6, 9 ou 12 ans.

En investissant sur un bien d’une valeur de 300 000 €, un bailleur peut économiser jusqu’à 63 000 € d’impôt. Une aubaine à saisir. Notons que la loi Pinel a été mise en place en 2014.

Elle a pour dessein de pallier les problèmes de logements dans les zones dites tendues. Le dispositif Pinel ne concerne que les opérations réalisées entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2021. Pour être éligible à son rabais d’impôt, l’investisseur doit acquérir un bien neuf, réhabilité ou en état futur d’achèvement.

Il est impératif que le logement en question respecte les normes et les performances énergétiques en vigueur. Si le bien est neuf, il faut qu’il soit en adéquation avec la réglementation thermique RT 2012. Par contre, s’il a nécessité des travaux, il doit alors être en conformité avec le label HPE rénovation 2009.

Acquérir un bien neuf en Pinel est un projet ambitieux. Il est très bénéfique, à condition bien sûr de maîtriser tous les rouages. D’ailleurs, pour éviter les faux-pas, il est impératif de réaliser une simulation Pinel. Cette dernière permettra à un investisseur de connaître le montant de la réduction d’impôt, dont il aura droit durant l’ensemble du contrat de location.

Faire une simulation Pinel pour savoir le plafond des ressources des locataires

Comme indiqué plus haut, pour bénéficier de l’allègement fiscal, un bailleur doit louer son bien pendant une durée préétablie. Outre cet engagement locatif, il est également tenu de satisfaire d’autres conditions. En effet, l’investisseur a l’obligation de respecter le plafond des ressources des locataires. Ce dernier signifie que le montant total des revenus d’un locataire ne peut pas dépasser une certaine somme par an. Ceci est l’une des conditions sine qua non de l’outil Pinel.

Pour connaître la limite des revenus de ses futurs locataires, le bailleur devrait faire une simulation Pinel.

Tout particulier ne peut prétendre à la location d’un bien Pinel. Ce dispositif a été instauré afin de permettre aux ménages les plus modestes de bénéficier de logements décents. D’où la mise en place du plafond des ressources des locataires de la loi Pinel. Soulignons que ces foyers sont souvent concentrés dans les grandes villes, là où les loyers sont les plus chers.

Ce sont généralement les plus créatrices d’emplois, mais aussi les plus tendues sur le plan immobilier. Mais, fort heureusement, le dispositif Pinel a vu le jour. Apparu comme un levier, il facilite l’accès aux logements aux classes moyennes.

Investir dans le neuf : quelle donnée communiquer au simulateur Pinel ?

Outre les informations déjà citées, une simulation Pinel permet aussi de savoir l’éligibilité d’une commune à ce dispositif de défiscalisation.

L’utilisation d’un simulateur apporte au bailleur une première idée de la possibilité ou non de se lancer dans un investissement. Cela lui permet également d’avoir des détails sur les avantages et les pertes d’une telle opération. Mais encore, cette simulation lui donne aussi l’opportunité d’évaluer le loyer maximum auquel il peut louer son logement.

Pour connaître tous ces renseignements, quelles données communiquer au simulateur Pinel ? Pour collecter ces infos, le bailleur doit y indiquer la région et la commune où se situe le projet. Il est également tenu de mentionner la superficie du logement et le montant de l’acquisition. La date de la réalisation du projet fait aussi partie des informations à inscrire dans l’outil de simulation Pinel.

Pour obtenir davantage de renseignements, certains simulateurs invitent le futur acquéreur à communiquer le loyer estimé. Ils peuvent également lui demander l’objectif de revente et sa situation familiale. Une fois toutes ces données inscrites dans le formulaire, il obtiendra des résultats concrets instantanément.

Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !