Qu’est-ce qu’on appelle une Néo-Banque ?

Le terme de néo banque est exactement le style d’expression que l’on retrouve dans les articles sur la Fintech. Mais dans l’absolu, on ne sait pas toujours ce que recoupe ce terme de néo banque, par manque d’une définition officielle. Et les banques peuvent-elles vraiment se vanter du préfixe néo en proposant quelque chose de nouveau ?

La banque vue différemment

Les banques peuvent effectivement aujourd’hui se présenter de façon différente à leurs clients. Alors qu’hier on s’appuyait sur les services d’établissements parfois vieux de plusieurs siècles, la tendance est totalement contraire aujourd’hui. De nouveaux acteurs bancaires, les néo banques, arrivent sur le marché.

Ces établissements n’ont aucun guichet physique et n’offrent que des solutions de paiement dématérialisé. Il s’agit ni plus ni moins d’un établissement de paiement. Là où votre banque traditionnelle proposait des services innombrables, les néo banques ne jurent que par l’efficacité et surtout la simplicité.

L'intérêt pour le consommateur est multiple. En premier lieu, toute sa vie bancaire se résume à l’utilisation d’une seule appli pour smartphone, et uniquement sur smartphone. L’application connaît les mêmes niveaux de sécurité qu’une application bancaire classique, mais c’est là votre seul besoin pour gérer votre compte. On apprécie aussi l'instantanéité de toutes les transactions et démarches, de l'inscription au débit de chaque transaction bancaire en passant par le blocage de la carte, absolument tout se fait en temps réel.

Il pourrait dans le fond ne s’agir là que d’avantages à la marge pour le consommateur, car tous n’ont pas besoin d'une telle réactivité et tout le monde ne fait pas confiance au réseau pour gérer ses comptes. Mais ces néo banques comme N26 ou Revolut ont deux autres atouts particulièrement intéressants. Tout d’abord, vos transactions à l’international ne sont pas facturées comme elles peuvent l'être avec une banque traditionnelle, ou elles le sont dans une portion infiniment moindre. Enfin, t tous les tarifs de fonctionnement de ces banques exclusivement en ligne sont nuls ou presque, un dernier argument souvent décisif dans la réflexion.

La clientèle

Les néo banques sont séduisantes en terme de tarif, mais elles sont avant tout des centres de paiement. Elles ne proposent pas de services comme l’épargne, le crédit ou l’assurance. C’est ainsi, qu’outre le côté connecté, les jeunes sont le cœur de cible de ces nouvelles banques. Avec de faibles revenus, une tendance à toujours se servir du smartphone et avoir besoin de peu de services, une banque qui va à l’essentiel comme ces néo banques est la solution. Ce sont aussi les étudiants partant à l’étranger qui aiment des solutions bancaires d’un nouveau genre. Mais n’importe qui peut ouvrir un compte puisqu’il n’y a pour ainsi dire aucune vérification de votre identité.

Ces néo banques sont une véritable révolution dans le monde bancaire. Jusqu’alors, les banques en lignes ne rapportaient pas vraiment d’argent à leur maison-mère, mais une clientèle captée sur une banque en ligne, comme Hello Bank par exemple, était souvent un futur client de BNP Paribas la maison-mère. Mais ces nouvelles banques sont autonomes et c’est désormais toute une tranche d’âge qui regarde la banque avec des yeux complètement neufs et une exigence nouvelle.

Les principaux acteurs

Revolut est la banque la mieux installée sur le marché. Start-up d’origine anglaise, elle s’est spécialisée dans l’échange de devises et en fait une banque très appréciée des voyageurs du court ou du long terme. Les principales transactions et retraits, comme la carte, ne sont pas facturés. Des offres payantes permettent de profiter d’assurances supplémentaires.

N26 est une start-up allemande dont le parcours et le fonctionnement sont assez similaires à Revolut. On appréciera peut-être encore un peu de plus de largesse sur les transactions non facturées, tout comme là aussi la carte. Dans les deux cas, elles sont beaucoup plus larges que nécessaires au quotidien.

Orange Bank est l’offre proposée par le fournisseur d’accès de la téléphonie mobile. Bien qu’exclusivement disponible sur smartphone, l’offre s’écarte un peu des standards de N26 ou Revolut en proposant la possibilité d’un découvert ainsi que de l’épargne. Elle reste très avantageuse financièrement puisque gratuite dans sa version de base et les transactions optionnelles ne sont que peu facturées. Il s'agit d’une offre assez complète, mais proche d'une banque classique.

Eko est l’offre néo banque du Crédit Agricole. Si la carte est payante, 2 euros par mois, les autres transactions restent très peu taxées et l’offre est plus simplifiée que chez les autres acteurs du marché. Cela en fait une offre donc intéressante même si les plafonds de retrait ou de dépenses sont bien plus limités. On appréciera particulièrement cette carte pour les adolescents ou les jeunes actifs dont les revenus sont limités, comme les dépenses.

S’il fallait arrêter son choix sur une néo banque, ne serait-ce que pour diminuer ses frais bancaires annuels, N 26 et Revolut sont les deux meilleures options et celles qui offrent le plus de souplesse au quotidien. En y domiciliant son salaire, vous trouverez là une véritable alternative aux banques traditionnelles.

Si vous n’êtes pas convaincu par les néo banques, vous pouvez opter pour une banque en ligne. Choisir.com vous propose d’ailleurs un comparatif des différentes banques en ligne.
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !