1. Accueil
  2. Actualités
  3. La valeur verte des logements : plus qu’un argument de vente !
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. La valeur verte des logements : plus qu’un argument de vente !
La valeur verte des logements : plus qu’un argument de vente !
La valeur verte des logements : plus qu’un argument de vente !
Que vous soyez sensible ou non à la question environnementale, il est indéniable que le niveau de consommation énergétique (donc le montant de la facture) d’un bien peut constituer un critère de décision si vous souhaitez acheter un bien immobilier.

La performance énergétique et environnementale d’un bien immobilier a un impact sur sa valeur pécuniaire. De ce fait, il est important de vous renseigner dès lors qu’un bien vous intéresse. Si la valeur verte d’un logement vous semble encore floue, pas de panique, on vous explique tout !

Qu’est-ce que la valeur verte d’un logement ?

La valeur verte concerne plusieurs aspects d’un logement. Voici une définition de la valeur verte et de ses bénéfices au quotidien.

Définition de la valeur verte

Selon l’Ademe, la valeur verte est « la valeur nette additionnelle d’un bien immobilier dégagée grâce à une meilleure performance environnementale ». La valeur verte d'un immeuble fait référence à la performance énergétique d’un bien immobilier autrement dit à à la quantité d’énergie consommée (chauffage, électricité…).

On parle même de décote verte qui dévalorise les immeubles qui n'ont pas une mauvaise performance énergétique. Dans le cas où la note énergétique d’un logement est mauvaise, ce qui lui fait perdre de la valeur, on parle alors de « décote verte ».

Quels sont les bénéfices de la valeur verte d’un bien ?

Les bénéfices directs de la valeur verte d'un immeuble sont de deux natures :

  • écologique : diminution des gaz à effet de serre, baisse de l’empreinte carbone et amélioration de la qualité de l'air
  • économique : baisse des factures d'électricité et arrivée de la domotique pour gérer la consommation de façon intelligente et augmentation du prix du logement sur le marché immobilier

La performance énergétique : un critère que vous devez prendre en compte !

La performance énergétique d’un bien est un critère pour les acquéreurs qui fuient les logements énergivores qui nécessitent des travaux de rénovation parfois très onéreux.

Un argument de vente pour votre bien

Les acheteurs immobiliers deviennent de plus en plus stricts concernant les performances énergétiques d’un logement et prêtent une attention particulière à ce critère. La valeur verte est un argument de vente efficace. La note énergétique d’un logement est un critère d’achat primordial pour les acheteurs.

Ces derniers sont même prêts à débourser une somme plus élevée pour acquérir un logement moins énergivore, afin d’économiser sur les factures énergétiques sur le long terme. Les acheteurs peuvent en prendre connaissance via le diagnostic de performance énergétique (DPE) et l’étiquette énergie qui doit absolument apparaître sur l’annonce de vente.

Le diagnostic performance énergétique

Le DPE est obligatoire depuis 2006 pour les logements mis en vente et depuis le 1er juillet 2007 pour ceux mis en location. Ce diagnostic immobilier a un double objectif :

  1. fournir un outil performant en termes de maîtrise des dépenses d’énergie,
  2. lutter contre le changement climatique.

Il renseigne le locataire ou l'acquéreur sur la performance énergétique de son futur logement via une estimation de sa consommation énergétique et de son taux d'émission de gaz à effet de serre. Vous devez être très attentif à ce document puisqu’il vous permet d’anticiper les frais liés à la consommation énergétique.

Un DPE plus précis voit le jour

En juillet 2021, le DPE fait peau neuve. Désormais, l’efficacité énergétique de votre logement sera évaluée selon deux critères : la consommation d’énergie qui dépend de l’isolation ainsi que l’empreinte carbone qui correspond aux émissions de gaz à effet de serre des différents types d'énergies (gaz, électricité etc…).

C’est le critère qui obtiendra la moins bonne note qui sera retenue pour définir l’étiquette finale. En raison de ce nouveau mode de calcul, la note énergétique de certains logements devra être revue à la baisse. En outre, dans le cadre de la lutte contre les passoires thermiques, il ne sera plus possible de mettre en location un bien avec une mauvaise étiquette sur le DPE (les biens notés F et G). Les propriétaires de ces logements pourront réaliser des travaux avec l’aide de l’Etat via MaPrimeRénov’.

Conclusion : Si vous souhaitez acquérir un bien ou le louer, vous devez porter une certaine attention à sa consommation énergétique. En plus des bienfaits écologiques, vous pourrez réaliser des économies considérables. N’hésitez pas à questionner le propriétaire ou l’agent immobilier à ce sujet !

Mis à jour le 29 juin 2021
Partagez l'article
avatar
Content Manager
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto