Lequel est le plus rentable : la location meublée ou non meublée ?

Investir dans l’immobilier locatif a du bon, car c’est l’assurance d’un gain de revenu non négligeable. Cependant, là où les avis divergent, c’est sur le type de location à opter : meublée ou non meublée. Quel est le plus rentable pour le propriétaire ? Ci-dessous la réponse à la question.

La location immobilière non meublée

A première vue, la location vide est moins rentable.

Loyer moins cher

Par rapport aux loyers du meublée, les loyers d’un bien nu sont moins élevés, soit moins 15 à 30 % de la location meublée.

Fiscalité plus lourde

Les loyers d’un bien vide sont également imposés selon le régime des revenus fonciers, un régime plus restrictif sur le calcul des charges déductibles. Ici, la fiscalité peut s’élever jusqu’à un taux d’imposition de plus de 60% en prenant en compte les cotisations sociales et les contributions exceptionnelles. Si vos revenus locatifs sont alors inférieurs à vos charges, vous risquez un déficit foncier.

Moins de turn-over des locataires

Toutefois, elle offre une meilleure sécurité quant à la perception des loyers.

Elle offre davantage de stabilité et de sécurité à la propriétaire dans la mesure où le locataire signe un bail d’une durée minimale de 3 ans renouvelable tacitement par période triennale. Aussi pour donner congé, le locataire devra respecter un préavis de 3 mois, réduit à 1 mois sous certaines conditions.

Réduction des frais de gestion d’entretien

L’absence de mobilier permet d’éviter de supporter les coûts d’éventuelles dégradations. Vous aurez moins de frais d’entretien (réparation, changement mobilier, remplacement d’appliques murales, etc.), ce qui augmente la rentabilité de votre investissement.

La location immobilière meublée

Pour la plupart, la location immobilière meublée est souvent considérée comme rentable.

Loyer plus important

Comprenant tout l’équipement nécessaire pour le confort du locataire (mobilier, éclairage, applique murale, électroménager, etc.). Le loyer d’une location meublée est logiquement plus cher. A qualité, surface et emplacement équivalents, un logement meublé se loue de 5 à 30 % plu scher que le même logement loué vide. Avec un loyer plus important, la rentabilité brute du bien meublé est donc beaucoup supérieure à celle du bien loué vide, soit jusqu’à 7 % de plus.

Fiscalité plus favorable

Dans le cadre de la location meublée, les revenus tirés des loyers seront imposés au titre des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) et non pas au titre des revenus fonciers. Cela offre un véritable avantage fiscal.

Dans le cas où les loyers n'excèdent pas 23 000 euros à l'année et que vous êtes un propriétaire non professionnel, vous pouvez bénéficier de l’affiliation : - au régime micro-BIC où vous êtes imposé sur la moitié de vos recettes, - ou au régime réel et profiter de la possibilité de déduire des charges telles que les intérêts d'emprunt et toutes charges que vous avez engagées dans le cadre de l'exploitation de votre bien meublé.

Malgré tout, par rapport à la location vide, la location meublée est plus risquée.

Vacance locative plus élevée, changement de locataire plus fréquent

Là où la location nue impose la signature d’un bail minimum de 3 ans, celui de la location meublée sera conclu pour une période d’au moins un an reconductible tacitement par période annuelle

De plus, les grandes surfaces au-delà des quatre-pièces trouvent rarement à se louer meublées en longue durée quel que soit leur emplacement. Attention donc à ne pas se laisser aveugler par des calculs purement financiers, car le premier pas pour dégager une bonne rentabilité, c'est d'abord de réussir à louer.

Frais d’entretien plus onéreux

Le choix du meublé est loin de constituer la solution locative la plus reposante. En cause, un coût d'entretien supérieur à celui d'une location vide. « Louer en meublé implique un turnover plus fréquent et donc nécessite des travaux de rafraîchissement et de réparation plus réguliers », sans oublier l'obligation, plus marquée encore dans le cadre d'une location saisonnière, de changer régulièrement la literie, le linge de maison, voire l'électroménager. D'où des frais supplémentaires à prévoir.

Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !