1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le HCSF assouplit ses conditions d'octroi de crédit immobilier !
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le HCSF assouplit ses conditions d'octroi de crédit immobilier !

Le HCSF assouplit ses conditions d'octroi de crédit immobilier !

Le HCSF assouplit ses conditions d'octroi de crédit immobilier !

Bonne nouvelle ! Le 17 décembre, le Haut Conseil à la Stabilité Financière a quelque peu assoupli ses recommandations sur l'octroi de crédit.

La prise de parole du HCSF était attendue. Un an après ses recommandations ayant mené à un resserrement de l'octroi de crédit, l'Autorité s'est de nouveau exprimée. On allait enfin savoir si elle revenait sur sa position !

Car les annonces de décembre 2019 ont marqué l'année 2020 : ne pas dépasser les 33 % d'endettement, ne pas aller au-delà de 25 ans d'emprunt et une marge limitée pour les dossiers sans apport. Ainsi, en 2020, nous avons observé une plus grande difficulté à emprunter pour les acquéreurs bénéficiant de moins d'apport, même avec des situations professionnelles confortables. Par exemple, l'apport d'un acheteur parisien est passé 76 000 € à 95 000 € entre 2019 et 2020 (soit une hausse de 27 %).
Pour aller plus loin : Les emprunteurs français en 2020
Cette année a donc vu quelques profils emprunteurs être exclus du marché : ceux présentant peu d'apport, les investisseurs immobiliers ou encore une partie des primo-accédants.

Une capacité d'emprunt en hausse pour les jeunes ménages

Bien que le HCSF ait constaté, en cette fin d'année, "le dynamisme de la production de nouveaux crédits hors rachats et renégociations" avec un niveau "des plus historiques en septembre puis en octobre (19,0 Md€ puis 20,2 Md€)", il n'est pas resté "hermétique" aux appels des acteurs du marché immobilier. Ces derniers souhaitaient en effet qu'il revienne sur ses positions afin de desserrer les conditions d'octroi, et faciliter le crédit immobilier.

C'est pourquoi ses nouvelles recommandations sont considérées comme un assouplissement. Ainsi, désormais :

Des conditions un peu plus détendues, donc une bonne nouvelle pour les futurs propriétaires !

Le HCSF a fait un geste pour soutenir les emprunteurs, en particulier les plus jeunes, en introduisant de légers assouplissements sur des points-clés. Ainsi, des emprunteurs exclus en 2020 pourraient revenir sur le marché dès le 1er semestre 2021, ou encore les investisseurs, grands perdants du crédit immobilier cette année.
Pierre Chapon et Renaud Pestre, fondateurs de Pretto
Comme on vous l'explique ici, un couple avec 4 000 € nets mensuels pourra emprunter 347 000 € sur 25 ans à 1,57 % à un taux d'endettement de 35 %. En 2020, avec un taux d'endettement de 33 %, la capacité d'emprunt était de 327 000 €. Les mensualités seraient en hausse, de 1 320 € à 1 401 €. Soit une capacité d'emprunt supplémentaire de 6 % en moyenne - de 20 000 € au total.

Pour ceux qui achèteraient dans le neuf, donc sur 27 ans, si on intègre le différé, la capacité d'emprunt augmenterait de 13 % en moyenne, soit de 40 000 €.

"Des conditions d'octroi trop strictes favorisent dans une certaine mesure la reproduction sociale, et donc jouent sur les inégalités : les personnes bénéficiant d'un capital familial sont davantage en mesure d'emprunter. A l'inverse, des conditions trop souples peuvent mettre à risque des ménages modestes, les situations de surendettement aggravant aussi les inégalités" analysent Pierre Chapon et Renaud Pestre.

Des recommandations qui deviendront obligations

Ces nouvelles "règles" seront applicables par les banques dès 2021. Celles que nous connaissons actuellement resteront en place, le temps que les banques intègrent les changements; les acteurs bancaires avaient commencé à suivre les recommandations du HCSF de décembre 2019 au printemps de cette année.

A noter que les "recommandations de décembre 2020 deviendront contraignantes à l’été 2021" a indiqué Bruno le Maire, ministre de l'Economie.

Ces nouvelles recommandations, qui deviendront obligatoires, restent guidées par la prudence. Mais une catégorie d'emprunteurs, en incapacité d'accéder à la propriété à un ou deux critères près en 2020, sera de retour sur le marché.
Pierre Chapon et Renaud Pestre, fondateurs de Pretto

Voilà donc une bonne nouvelle pour terminer l'année 2020 !

Mis à jour le 8 juillet 2021
Partagez l'article
avatar
Chargée de Relations Presse
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !
cover Pretto