Top 5 des erreurs à ne pas commettre dans l'investissement locatif

L’investissement locatif fait rêver. En effet, c’est un placement rentable qui comporte peu de risques. Cependant, avant de se lancer, il faut effectuer une veille sur les actualités, le marché et les offres. Dans cette jungle immobilière, on se perd très facilement. Dans cet article, nous souhaitons donc vous éclairer sur les erreurs à ne pas commettre dans l'investissement locatif.

Erreur numéro 1 - Négliger la partie documentation.

Avant tout investissement, nous vous conseillons d’acquérir une base de connaissances solides sur l’immobilier. Se documenter régulièrement est une règle d’or qui vous permettra d’éviter les mauvaises surprises. En effet, il s’agit d’un secteur qui évolue en permanence. Pour commencer, il faut se renseigner principalement sur :

  • Le marché. Il est important de connaître et de prévoir l’évolution de l’immobilier. Préférez investir dans une ville dynamique afin de prévenir la vacance locative. De plus, connaître le marché, c’est aussi s’assurer d’acheter au bon prix.
  • La ville. En fonction de votre stratégie, il faut sélectionner le quartier avec rigueur. Certains sont plus fréquentés par les familles, d’autres par les étudiants, etc.

Au cours de votre vie d’investisseur, continuez de vous documenter pour pouvoir faire face aux nouvelles lois et à l’évolution du marché immobilier dans la ville où vous avez investi.

Erreur numéro 2 – Sous-évaluer le temps nécessaire à sa réalisation.

Réaliser un investissement locatif prends du temps. Dans votre organisation, il faut prendre en compte la recherche du bien, les rendez-vous, le suivi de travaux de votre logement... De petites tâches qui rempliront très vite vos agendas. La réactivité est le maître mot pour acquérir un bien. Dans les grandes villes, vous avez moins de deux heures pour réagir à une annonce d’appartement avant qu’il ne soit vendu.

Investir demande donc d’être constamment aux aguets ! Après l’acquisition, il vous restera l’évaluation des devis et travaux, le suivi de chantier quotidien, les différentes livraisons de l’électroménager, le choix et les livraisons des meubles, le montage de ceux-ci,... La charge de travail sera ensuite moins élevée même s’il restera la gestion locative. En effet, vous devrez vous organiser pour les déplacements, le ménage entre les locataires, les états des lieux ainsi que les petits travaux.

Erreur numéro 3 – Négliger l’aménagement et les photos.

Projetez-vous. Imaginez que vous allez passer quelques nuits dans la ville de vos rêves... Qu'il s'agisse du sud de la France, de l'Espagne ou même de l'Europe de l'Est, il va falloir s'organiser. Le premier réflexe pour la grande majorité d'entre nous ? Airbnb. Cette plateforme permettant de louer des appartements dans l'endroit où nous souhaitons loger, magique n'est-ce pas ? Maintenant, posez-vous la question. Que regardez-vous en premier ? Nous connaissons votre réponse : les photos.

Bien sûr, cet exemple fonctionne uniquement pour la location saisonnière. Néanmoins, il démontre l'importance des visuels pour un appartement. En effet, la première impression qu'auront vos futures locataires, ce sera derrière un écran. Alors autant les attirer avec des photos modernes, chaleureuses et qui leur permettront de se projeter pour leurs vacances ou pour leur vie étudiante ou professionnelle.

Dans un second temps, un aménagement optimisé et ergonomique vous fera gagner de l'espace par diverses techniques d'agencement utilisées par les professionnels de l'architecture d'intérieur.

Enfin, un locataire qui se sent bien dans votre appartement, c'est un locataire qui restera plus longtemps et avec qui les relations seront facilitées. Vous l'aurez compris, un bon agencement et une bonne décoration représentent une plus-value non-négligeable pour votre bien.

Erreur numéro 4 - Sous-estimer les vices cachés.

Certains vendeurs peuvent passer sous silence les vices cachés de leurs biens. Ceux-ci peuvent être divers : l’électricité qui n’est pas aux normes, des malfaçons, un mauvais calibrage des sorties de fluides dans les sanitaires, l’installation d’un semi-broyeur sans autorisation, etc. Malheureusement, s’ils ne sont pas identifiés avant l’achat, vous récolterez les problèmes engendrés : risque d’électrocution, vacances locatives dues aux besoins de travaux, etc.

Erreur numéro 5 - Minimiser l’importance de l’administratif et de la fiscalité.

Lors du compromis, il faut s’assurer d’être bien entouré par son notaire, son comptable, son fiscaliste et/ou ses conseillers. Lisez correctement les procès-verbaux d’assemblée générale qui vous apprendra tout sur l’évolution de la copropriété au cours des trois dernières années. L’administratif, la comptabilité et la fiscalité sont des métiers à part entière. Ainsi, faire appel aux services de ces différentes professions de manière ponctuelle vous fera gagner de l'argent mais aussi beaucoup de temps,.

Pour conclure, investir dans le locatif nécessite de la rigueur et de l’organisation basée sur de bonnes connaissances. Cela nécessite aussi beaucoup de temps et des compétences dans différents secteurs. La majorité des personnes souhaitant investir se heurtent à ces problèmes et abandonnent leur désir de devenir propriétaire. C’est pour cette raison et par passion pour l’immobilier que la société Invisty a vu le jour.
Invisty offre une solution experte et personnalisée en vous accompagnant sur tous vos projets d’investissement locatif clé en main. Déléguez à des professionnels, ça empêche beaucoup d’erreurs et de mauvaises surprises. Prenez deux minutes pour remplir le questionnaire gratuit et sans engagement afin de bénéficier de conseils d’expert.
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !