2020, l'année de la résidence secondaire !

La fin d'année approche ! A cette occasion, nous nous sommes penchés sur la croissance des résidences secondaires, fortement tirée par les confinements en 2020.

En juin, alors que nous étions en plein déconfinement, nous nous étions intéressés aux résidences secondaires, prisées par les Français. Principalement achetée dans l'ancien (à près de 90 %), la résidence secondaire a eu le vent en poupe en 2020. Les derniers chiffres de l'Insee, communiqués le 8 décembre 2020, indiquent une hausse de 12,5 % des demandes entre 2014 et 2020 (3,2 millions de résidences secondaires en 2014 contre 3,6 millions cette année).

Nous avons souhaité dresser le bilan de cette tendance alors que la fin d'année approche. Plus de 21 000 simulations d’achat de résidences secondaires réalisées sur le site Pretto.fr du 1er janvier 2019 au 7 décembre 2020 ont été analysées.

Regain d’intérêt pour les résidences secondaires en 2020 sous l'effet du confinement au printemps

En 2020, la part des demandes de résidences secondaires est en hausse. Elle est en moyenne de 3,2 % sur l’année, contre 2,7 % en 2019. Cette part des demandes se stabilise en novembre, pour atteindre 3,3 %, un niveau toujours bien supérieur au même mois l’année dernière.

Comme vous pouvez le constater, en 2019, la demande de résidence secondaire faiblissait en fin d’année. Après un pic en août 2019 (3,3 %), elle est passée à 2,7 % en décembre 2019.

Cette hausse des demandes en 2020, comparée à 2019, est très marquée, la part est en effet en augmentation de près de plus de 20 % au global sur la période d’avril à novembre. Ce qui est intéressant c’est que le phénomène perdure tout au long de l’année : l’augmentation est initiée par le premier confinement, mais le phénomène s’est même amplifié à l’été.
Pierre Chapon, co-fondateur de Pretto

Pouvoir concrétiser son envie d’achat de résidence secondaire

Bien que les Français soient très désireux d'acquérir une résidence secondaire, le financement du crédit en 2020 a été bousculé par deux effets : la crise sanitaire et les recommandations du HCSF, notamment sur la limitation du taux d’endettement.

Lors du premier confinement, l’impact a été très dur sur la faisabilité des projets moins prioritaires comme le sont les projets de résidences secondaires. En effet, notre indice de finançabilité était de 37 points en mai et de 42 points en juin, au plus haut point des recherches de résidences secondaires. A titre de comparaison, l’indice global de finançabilité des Français était de 65 et 68 points en mai et juin derniers.

Une meilleure finançabilité fin 2020

La situation s’est cependant améliorée dès juin, notamment avec le fonctionnement normal des banques - un fait qui n’a pas changé avec le nouveau confinement. Ainsi, les difficultés de financement des projets se résorbent depuis l'été.

Un constat qui se trouve dans notre indice : la finançabilité des acheteurs de résidences secondaires s’améliore depuis septembre 2020 : 46 points en septembre, 55 points en octobre et 56 points en novembre.

Par ailleurs, pour ce qui est des résidences secondaires, on observe à la fois une demande plus réaliste, et des possibilités de montages de dossiers plus nombreuses offertes par les banques. En conséquence, la faisabilité des demandes a largement progressé ces derniers mois.
Pierre Chapon, co-fondateur de Pretto
Mis à jour le 17 décembre 2020
Partagez l'article
avatar
Chargée de Relations Presse
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !