Une chute des taux de prêt immobilier se fait sentir de nouveau

Le mois dernier, l’Observatoire Crédit Logement affirme que les taux d’emprunt ont atteint 1,25 % dans l’ensemble. Il est à rappeler que cela est encore plus faible que ce qu’on a pu constater au mois de mai. Les ménages français voient cette baisse comme une excellente opportunité pour faire l’acquisition d’un bien immobilier. Les établissements bancaires les motivent davantage en leur accordant des prêts avec de longs délais, et ce, avec un faible apport personnel.

Taux d’emprunt immobilier en juin : un nouveau record atteint ?

2019 est définitivement une année remplie de surprises, du moins dans le domaine de l’immobilier. En effet, les taux de prêt pour biens immobiliers furent de 1,25 % juin dernier. En tout cas, ce sont les informations qui proviennent de l’Observatoire Crédit Logement. Pour les plus curieux, ce pourcentage n’a pas inclus l’assurance.

Ces taux sont très loin de passer inaperçus surtout qu’ils sont plus bas que ceux de mai 2019 avec 1,29 %. A titre de référence, les taux de crédit immobilier étaient quatre fois plus élevés il y a une dizaine d’années de cela. Certains économistes certifient même que la dernière fois où on a rencontré un taux aussi bas, c’était dans les années 40.

Un changement majeur qui se met en place

En très peu de temps, le coût du prêt baisse graduellement, et cela, indépendamment de la nature du bien qui est en besoin de financement. Les faits parlent d’eux-mêmes : on a remarqué qu’une grande partie des emprunts ont été effectués avec un taux qui frôle 1 % en début 2019. Ainsi, un tel bouleversement efface rapidement les repères que l’on avait l’habitude d’avoir sur le secteur de l’immobilier.

Bien entendu, la compétitivité incessante qui s’instaure entre les établissements bancaires explique en partie cette chute des taux d’emprunt. Mais c’est surtout la BCE qui en est la principale responsable : elle fait passer avant tout l’intérêt de l’économie de la zone euro et procède ainsi à une réduction des taux. De ce fait, les institutions financières seront aptes à accorder plus de prêts.

Qu’en est-il de juillet ?

Les taux d’emprunt immobilier pour ce mois-ci ne sont pas une exception. D’après les dires de l’Observatoire, ils sont de 1,21 % dans l’ensemble. D’autres changements se sont aussi opérés au niveau du secteur immobilier : les établissements bancaires offrent de plus en plus de crédit aux particuliers français. Une telle pratique est assez étonnante si l’on considère les prix élevés de maisons qui dominent le marché.

Pour revenir sur la situation des taux en juillet, ceux-ci continuent de baisser, peu importe les délais et les profils considérés. On peut citer les taux moyens suivants : - 1,57 % si le contrat dure 25 ans. - 1,36 % pour une période de 20 ans. - Et 1,22 % pour une durée de 15 ans.

Si l’on dispose d’un dossier sans faille et attractif, on peut même atteindre 0,15 % pour un contrat de 7 ans et 1 % s’il s’étend sur 25 ans.

On se retrouve alors ici face à une situation vraiment incroyable. Progressivement, des niveaux jamais atteints auparavant s’enchaînent sans relâche. Pourtant, rien n’indique que ce sont les pourcentages les plus bas que l’on puisse attendre. Michel Mouillart, professeur d’économie, s’attend à ce que cette chute se poursuive pendant toute la période d’été. Les partenaires bancaires pourraient très bien soutenir cette vision. Cela est dû au fait que leurs barèmes au début du mois de juillet sont en train de baisser.

Une fois de plus, qu’est-ce qui pourrait bien expliquer cela ? Beaucoup s’accordent à dire que cela est expliqué par l’écroulement récent des taux directeurs. En effet, depuis février 2019, ils n’ont pas arrêté de diminuer. Mais c’est lors des premiers jours du mois de juillet que l’on assiste à du jamais-vu avec un pourcentage qui est de 0 %.

Quant aux Obligations Assimilable du Trésor (OAT), elles étaient de 0,70 % en début d’année. Aujourd’hui, elles ne sont pas loin d’atteindre 0 %.

Dans le territoire français, les organismes prêteurs ont actuellement tendance à emprunter à des taux faibles. Comme conséquence directe, les ménages français pourront donc accéder à des prêts immobiliers qui possèdent également des taux très peu élevés.

La multiplication des prêts de 20 ans en juin

Le mois dernier, les établissements bancaires n’hésitaient pas à octroyer des crédits immobiliers avec un délai de 231 mois dans l’ensemble. Cela n’est pas loin d’atteindre la barre des 20 ans, ce qui est plutôt long par rapport à ce qui a été vu il y a quelques années. Il s’agit donc d’une occasion en or pour concrétiser des projets immobiliers.

Comme dit plus haut, les prix des appartements et maisons restent tout de même chers. Ils ne sont donc pas normalement à la portée de tous les particuliers. C’est à ce moment-là que les banques font preuve de flexibilité, surtout vis-à-vis des fonds propres de l’emprunteur potentiel. Certaines proposent même l’octroi d’un prêt immobilier sans apport personnel. Les jeunes travailleurs ainsi que les personnes à revenus modestes sont ravis d’entendre cette nouvelle-là.

Des hausses à prévoir durant le second semestre ?

Si l’on se base sur les nombreuses prospections faites par les experts, on ne s’attend pas encore à une augmentation des taux. La compétition entre les organismes prêteurs sera donc toujours aussi rude. De plus, ils se sentent vraiment à l’aise grâce à la baisse considérable des taux directeurs.

Du côté des ménages, ils continueront de profiter de taux immobiliers très faibles. Toutefois, il faudra anticiper un retard lors du traitement des dossiers de crédit. Cela sera tout simplement justifié par le fait que les demandes de prêt vont se multiplier. Ainsi, il faudra prendre le temps de tous les analyser méticuleusement avant de prendre une décision. Souhaitez-vous suivre de près l’évolution des taux pendant toute l’année ? N’hésitez pas à faire des visites régulières sur le site wi-credits.fr pour toujours être à jour.
Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !