L'assurance Propriétaire Non-Occupant : à quoi ça sert ?

Vous venez de devenir propriétaire d'un logement que vous souhaitez louer ? Félicitations ! Mais, avez-vous pensé à l'assurance de ce logement ? Ce serait dommage que votre bien soit mal couvert en cas de sinistre. Pour vous aider à y voir plus clair, on vous explique à quoi sert l'assurance propriétaire non occupant.

Qu'est-ce qu'une assurance propriétaire non occupant ?

Lorsque vous êtes propriétaire d'un logement mais que ce sont vos locataires qui habitent dedans, l'assurance propriétaire non occupant vous permet de le couvrir dans les cas suivants :
  • Un de vos locataires est responsable d'un sinistre : vous n'avez pas la certitude que son assurance couvrira correctement votre logement (notamment s'il a pris une assurance avec les garanties minimales).
  • Un de vos locataires est victime d'un sinistre (dont il n'est pas responsable) : c'est l'assurance du propriétaire (vous) et non celle du locataire qui intervient. Exemple : cela peut arriver lorsque le gel fait exploser une canalisation à l'intérieur du logement.
  • Lors d'une période de battement entre deux locataires : si le logement n'est pas occupé entre le moment où un locataire part et le moment où le suivant arrive, le logement n'est pas couvert s'il arrive un sinistre pendant cette période.

L'assurance PNO : une obligation ?

Tout dépend de votre situation :

  • Au sein d'une copropriété : vous avez l'obligation d'être assuré depuis la loi Alur de 2014. A la fois si vous habitez dans l'appartement (vous êtes propriétaire occupant) et si vous n'habitez pas dedans (vous êtes propriétaire non occupant).
  • En dehors d'une copropriété : par exemple si vous êtes propriétaire d'une maison individuelle. L'assurance PNO n'est pas une obligation légale mais elle reste néanmoins fortement recommandée.

Assurance multirisque habitation (MRH) ou assurance propriétaire non occupant (PNO) ?

L'une comme l'autre servent à protéger votre logement en cas de sinistre. En revanche, elles ne sont pas destinées aux mêmes personnes :

  • L'assurance MRH est dédiée aux personnes qui vivent dans le logement (qu'elles soient propriétaires ou locataires).
  • L'assurance PNO est dédiée aux propriétaires qui ne vivent pas dans le logement assuré (dans le cas où il est mis en location par exemple).

Que couvre l'assurance PNO ?

Des garanties spécifiques à l'assurance PNO

L'assurance propriétaire non occupant propose des garanties adaptées aux besoins spécifiques des propriétaires de biens mis en location.

  • Défauts et vices de construction : par exemple, lorsqu'une prise électrique est défectueuse, votre habitation peut devenir dangereuse (voire inhabitable).
  • Troubles de la jouissance : cette garantie vous couvre si votre locataire utilise le logement à des fins non prévues au bail (exemple : sous-location sur AirBnB).
  • Recours des locataires : si jamais un locataire se retourne contre vous en justice, vous êtes protégé.

MRH et PNO : quelques garanties communes

Assurance multi-risque habitation et assurance propriétaire non occupant partagent néanmoins certaines garanties :

  • La responsabilité civile (qui vous couvre vis-à-vis de vos voisins en cas de dommages causés à leur logement)
  • Les évènements climatiques déclarés catastrophes naturelles par l'Etat
  • Les dégâts des eaux engendrés par un vice de construction, un défaut d'entretien du logement, des dommages sur la toiture, la charpente et les murs.
  • Les vols et vandalisme
  • Le bris de glace en cas de vitres brisées accidentellement

Combien coûte une assurance PNO ?

Selon l'assurance et les garanties choisies, le tarif peut varier de manière notable.

Néanmoins, on note que les assureurs en ligne proposent souvent des tarifs plus avantageux pour les mêmes prestations que les assureurs traditionnels. Quand les tarifs annuels tournent autour des 70/80€, les assurances en ligne telles que Luko proposent une assurance PNO dès 60€ par an.

Vous vous demandez peut-être pourquoi ce tarif est largement inférieur aux tarifs des assurances MRH (autour de 280€ à l'année) ? L'explication réside dans le fait que les assurances MRH entrent plus souvent en jeu que les assurance PNO (celle du locataire versus celle du propriétaire non occupant).

Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !