Quelles sont les aides financières pour vos travaux de rénovation ?

A la recherche de votre futur chez-vous, vous avez eu un coup de foudre pour cet appartement dans l’ancien, avec moulures, parquet et vieilles cheminées. Ou bien, vous avez jeté votre dévolu sur une longère au cachet incroyable qui sera votre future maison de famille. Seulement voilà, pour l’instant vous avez surtout de gros travaux à faire pour rénover et moderniser ce logement. Savez-vous que l’Etat propose de nombreuses aides financières pour rénover dans l’ancien ? On vous dévoile les principales subventions et leurs conditions d’éligibilité, pour que vos rêves ne restent pas lettre morte.

Les 5 aides de l’Etat pour les travaux de rénovation

Faire des travaux représente souvent un gros effort financier. Cependant, si vous êtes éligible aux différentes aides de l’Etat dédiées à la rénovation énergétique, vous allez pouvoir considérablement réduire la facture :

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Attention cette aide sera transformée en prime dès le 1er janvier 2020, sous réserve de l’adoption du projet de loi de finances 2020.

Jusqu’au 31 décembre 2019, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% sur le montant total de vos travaux de rénovation, sous certaines conditions : - le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans, - les travaux doivent être éligibles au crédit d’impôt, - les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE “Reconnu Garant de l’Environnement”.

Le montant du CITE s’élève à 8.000 € pour une personne seule et à 16.000 € pour un couple marié ou pacsé soumis à une imposition commune.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt est un prêt travaux avec zéro intérêts à payer pour vous et sans conditions de ressources, qui vous permet d’emprunter jusqu’à 30.000 € pour certains travaux de rénovation énergétique. Attention, toutes les banques ne le proposent pas, renseignez-vous auprès de la vôtre.

La TVA à taux réduit

Faire appel à une entreprise pour vos travaux vous permet de réduire le montant de la TVA : - 5,5%, si vous confiez la fourniture et la réalisation des travaux à un pro, - 10% si vous achetez vous-même le matériel ou l’équipement et que vous confiez la pose à un pro.

La prime énergie

Moins connue que les aides précédemment citées, la prime énergie, aussi appelée Certificats d’Economies d’Energie (CEE) est une aide dont le montant est peu élevé mais qui a l’avantage de pouvoir être cumulable avec plusieurs autres aides.

Le fonctionnement de la prime énergie est assez complexe : elle est basée sur le principe du “pollueur-payeur”. Concrètement, l’Etat oblige les fournisseurs d’énergie à réaliser des économies d’énergie sous peine de pénalités financières. Le particulier va ainsi pouvoir réaliser ses travaux moins cher, car le fournisseur d’énergie va prendre une partie des frais à sa charge. En échange, ce dernier obtient un CEE qu’il remet à l’Etat.

Le montant de la prime va dépendre du type de travaux réalisés et de son montant. Par exemple, pour l’installation d’un poêle à bois dans une maison de 100 m2, vous pouvez obtenir une prime d’environ 180 €, cumulable avec le crédit d’impôt de 30%, la TVA à taux réduite à 5,5%, l’éco-prêt à taux 0% et l’aide de l’ANAH Habiter Mieux Agilité.

Vous pouvez simuler gratuitement en ligne le montant de votre prime énergie.

Les aides de l’Anah

Les aides de l’Anah permettent aux propriétaires occupants de financer jusqu’à 50 % du montant total des travaux HT grâce aux aides Habiter sain, Habiter serein et à la prime Habiter mieux.

Si vous souhaitez rénover un logement en vue de le louer, il faut demander l’aide Louer mieux destinée aux propriétaires bailleurs.

A noter que les aides de l’Anah sont soumises à des conditions de ressources.

Découvrez le guide de l’acheteur
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !