1. Comment convaincre un vendeur immobilier qu’on est le bon acheteur ?

Comment convaincre un vendeur immobilier qu’on est le bon acheteur ?

Après moult visites, vous avez enfin trouvé le bien dans lequel vous vous voyez couler des jours paisibles. Il ne vous reste plus qu’à convaincre le vendeur que c’est à vous qu’il doit accorder la vente !

Ne flanchez pas sur la dernière ligne droite et assurez-vous de mettre toutes les chances de votre côté pour que votre offre soit acceptée. Pretto vous donne 4 conseils essentiels pour briller auprès du vendeur :

  1. Si vous faites une offre au prix, il n’y aura pas besoin de convaincre le vendeur
  2. Ayez l’air sérieux auprès du vendeur
  3. Montrez lui que vous êtes solvable
  4. Misez aussi sur le feeling pour convaincre le vendeur

On vous explique en détail.

1. Si vous faites une offre au prix, il n’y aura pas besoin de convaincre le vendeur

L’article 1583 du Code Civil stipule que la vente est réputée parfaite dès qu’une offre au prix est effectuée. Ainsi, “la première offre au prix est la bonne” : si vous souhaitez acquérir le bien au prix affiché, votre seul souci sera d’effectuer l’offre en premier !
Vous l’aurez compris, il vous faudra convaincre le vendeur uniquement si vous comptez négocier le prix du bien. Le vendeur est en effet libre de choisir entre plusieurs offres effectuées à un prix inférieur. Pensez en termes stratégiques : pourquoi devrait-il accepter une prix à la baisse ? Cela représente en effet une perte sèche sur le montant qu’il espérait initialement obtenir.
Il est essentiel que vous ayez finement étudié le marché immobilier en amont pour montrer, par exemple, que le prix annoncé est trop élevé par rapport aux biens similaires dans le secteur. Si des défauts justifient, selon vous, une baisse de prix, faites attention à bien les signaler au vendeur lors de la visite et à évaluer le montant des travaux afférents pour justifier le prix d’achat proposé.
Les diagnostics immobiliers obligatoires peuvent, par exemple, constituer un outil à l’appui de votre négociation : des résultats médiocres indiquent que des investissements devront être réalisés pour mettre le logement aux normes.
Attention

Si vous effectuez la visite dans une zone dite “tendue”, il est préférable de faire une offre au prix. En effet, dans grandes agglomérations, il est fréquent que les biens soient vendus à l’issue de la première visite. Si vous avez un réel coup de coeur pour un bien situé sur un territoire où la concurrence est forte, renseignez-vous sur le passif du logement : si plusieurs visites ont été effectuées sans achat à la clé, vous avez toute la latitude de négocier. Dans le cas contraire, il peut être risqué de tenter une offre à un prix inférieur.

De la recherche du bien au crédit
Soyez prêt pour votre premier achat immobilier. Tous nos conseils sont réunis dans un ebook gratuit !

2. Ayez l’air sérieux auprès du vendeur

Dans le cadre d’une visite, le vendeur vous accorde du temps pour que vous puissiez visiter le bien et poser toutes les questions que vous avez en tête. Voici quelques éléments essentiels :

  • En amont de la visite, renseignez vous sur le logement mis en vente
  • Faites preuve de ponctualité
  • Soyez concentré tout au long de la visite
  • Mettez votre téléphone en silencieux pour ne pas troubler les échanges avec le vendeur ou l’agent immobilier.
  • Ecoutez bien les informations qui vous seront données par le vendeur ou bien l’agent immobilier : ils auront sans doute déjà effectué plusieurs visites et seront sans doute agacés à l’idée de devoir répéter de multiples fois la même information.
Des questions précises sont le signe que vous vous projetez et que vous êtes motivé par l’achat. Préparez une liste de questions essentielles au vu des caractéristiques du logement visité : s’il se situe à proximité d’un grand axe, renseignez-vous sur le vitrage utilisé, les nuisances sonores, etc … Pretto vous propose une checklist complète des questions à poser en visite pour n’oublier aucun élément.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise demande : si vous repartez avec des interrogations sous le coude, vous rappellerez sûrement le vendeur pour obtenir des informations complémentaires plus tard. Autant poser directement les questions que vous avez en tête !

Bon plan

Plus vous effectuerez de visites, plus votre oeil sera aguerri. Vous serez en mesure de repérer rapidement les éventuels défauts et les zones d’ombre durant la visite.

Il est également préférable que vous soyez accompagné lorsque vous visitez le bien : un regard différent pourra apporter un éclairage complémentaire.

3. Montrez lui que vous êtes solvable

Le vendeur est une personne rationnelle : il souhaite que la vente aboutisse et, souvent, le plus vite possible. Ce projet pourrait ne pas se réaliser si vous n’obtenez pas votre crédit. Le vendeur a donc tout intérêt à choisir un acquéreur solvable, qui obtiendra son crédit sans difficultés.

Inutile de fournir vos fiches de paie ou votre relevé d’imposition au vendeur pour le convaincre que vous êtes la bonne personne. Il est possible, par exemple, de présenter l’attestation de financement Pretto.

Pour ce faire, il vous suffit de renseigner les éléments relatifs à votre projet d’achat (montant de bien, revenus, etc …) : Pretto fournira un document renseignant le vendeur sur la qualité de votre dossier et votre capacité d’endettement.

En complément de cette attestation, présentez rapidement un dossier de financement complet : le vendeur peut en effet être sujet à une contrainte de temps. Une proposition d’achat correctement ficelée pourra prendre l’avantage dans ce cadre.

4. Misez aussi sur le feeling pour convaincre le vendeur

Un dernier conseil pour vous permettre d’obtenir le bien de vos rêves ? Essayez de vous distinguer des autres candidats en nouant un lien avec le vendeur. Certains auront un petit pincement au coeur en quittant leur logement et seront rassurés de voir qu’il sera entre de bonnes mains.

Prenez le soin d’étudier le profil du vendeur : pourquoi vend-t-il ? Est-il attaché au bien ? Quelles sont ses conditions ? L’attention que vous accorderez aux détails pourra faire la différence. Prenez le soin de rôder votre discours en fonction des informations que vous aurez glanées !

Si le vendeur estime que sa maison est un bijou qui ne nécessite aucun travaux, évitez de mentionner la piscine pharaonique que vous avez prévu de creuser dans le jardin et votre projet de détruire les cloisons entre les chambres du haut pour constituer une suite parentale.

Attention

Créer un lien avec le vendeur n’implique pas de tout lui dire de votre projet. Gardez en tête qu’il s’agit d’une relation commerciale : des informations telles que votre budget maximal ou les nombreuses visites décevantes que vous avez effectuées peuvent avoir un impact sur la négociation à venir. Le vendeur, ayant des renseignements sur votre projet précis, pourra durcir les conditions de vos échanges.

A retenir
  • Préparez votre négociation : étudiez le marché immobilier pour motiver vos demandes, étudiez le bien avec soin et posez de nombreuses questions.
  • Le prix est, bien évidemment, l’argument clé de la négociation : si vous souhaitez revoir le prix à la baisse, argumentez !
  • Une vente effectuée rapidement est un gain de temps pour vous comme pour vous le vendeur. Assurez-vous de faire avancer la vente le plus vite possible en présentant un dossier de financement complet dès que votre décision d’achat est prise.
Mis à jour le 21 septembre 2020
avatar
Lauriane Potin
Content Manager
Sur le même sujet

Il est fortement recommandé de fournir un apport personnel pour un prêt immobilier. Cependant est-il aussi toujours simple d'emprunter sans apport et seul ?