Achat Immobilier

Faut-il acheter à Paris intra-muros ou en banlieue parisienne ?

Vous savez que la capitale représente un marché immobilier attractif. Vous avez raison de vous y intéresser, mais allez-vous faire un achat immobilier intra-muros ou en banlieue ? Les avantages et les inconvénients sont nombreux, mieux vaut étudier la question avant de vous lancer.

1. Des prix immobiliers plus abordables en banlieue

Le patrimoine brut d’un ménage français est principalement constitué de biens immobiliers. Le pouvoir d’achat des Français sur le marché immobilier est donc particulièrement important. En effet, être capable d’acheter un bien c’est se constituer un patrimoine, être vraiment chez soi et pouvoir se projeter.

Cependant, l’augmentation des prix de l’immobilier à Paris (200 % en 20 ans) rend de plus en plus difficile l’accession à la propriété pour les parisiens. Par exemple, en 1998 un ménage moyen pouvait acheter un 77 m² à Paris, aujourd’hui c’est un 30 m².

Le 9e arrondissement illustre parfaitement cette situation. Le prix du m² est passé de 2 500 € à 9 600 € en 20 ans. C’est un cas extrême, mais tous les arrondissements sont drastiquement plus chers qu’il y a 20 ans. Pour un appartement, comptez 13 200 € dans le 6e arrondissement, 10 000 € dans le 16ème et 7 500 € dans le 19e. Et les prix continuent à grimper : les notaires annoncent une augmentation de 7,5 € sur l’année 2018.

En banlieue, les prix augmentent de façon moins significative. Un appartement ancien dans la petite couronne coûte en moyenne 4 550 €/m². En un an, les prix ont augmenté de 4,3 %. Les notaires prévoient une modération de la hausse des prix en Île-de-France, mais la banlieue parisienne restera toujours drastiquement moins chère que la capitale. Saviez-vous que les cadres et dirigeants investissent d’avantage dans les communes dont le prix au m² augmente le plus ? C’est un bon indicateur si vous souhaitez investir, en particulier au nord-ouest de Paris et à l’est des Hauts-de-Seine.

Si vous être primo-accédant, c’est-à-dire que vous achetez votre premier logement, pensez au Prêt Paris Logement 0 %. La Ville de Paris a lancé en 2004 un prêt à taux zéro destiné aux parisiens qui souhaitent financer leur achat, neuf ou ancien. Vous remplissez peut-être les conditions pour l’obtenir !

2. Un cadre de vie différent

Au-delà de l’aspect financier, n’oubliez pas que le cadre de vie est complètement différent en banlieue et à Paris. Que vous cherchiez à investir ou à habiter dans votre nouveau logement, choisir l’environnement est aussi important que de choisir le bien immobilier.

Espace vert, crèche, jardin, maison vs. appart

De plus en plus de parisiens s’installent en banlieue pour trouver un retour au calme. Vous trouverez plus facilement un logement loin de la circulation effrénée de la capitale. Personne n’aime être réveillé le week-end par les éboueurs, les travaux ou un passant qui s’énerve au téléphone ! S’installer en banlieue, c’est s’assurer un quotidien moins stressant et profiter de services et de tarifs plus avantageux qu’à Paris.

À budget équivalent, vous pouvez peut-être aussi envisager l’achat une maison. Si un appartement à Paris coûte 9 200 €/m² en moyenne, une maison à Créteil coûte 4 400 €/m². Pour le même prix d’achat vous pourriez avoir un logement deux fois plus grand ! En Essonne, le prix du m² est de 2 800 € en moyenne. D’une manière générale, plus vous vous éloignez géographiquement de Paris, plus vous pouvez envisagez de faire des économies à l’achat. Il faut cependant penser aux charges, 60 % plus élevées pour une maison (chauffage, frais d’entretien, réparations, travaux).

Temps de transport pour se rendre dans Paris

Il y a pourtant des inconvénients à vivre en banlieue, surtout si vous travailler à Paris. N’oubliez pas de prendre en compte votre temps de transport pour aller jusqu’à votre bureau. Malheureusement, les grands espaces verts ne se trouvent pas aux pieds des gratte-ciels, vous allez devoir faire un choix. Au lieu de raisonner en distance kilométrique, mieux faut considérer la carte de l’Île-de-France vue par la RATP et choisir un logement proche des transports en commun vers la capitale.

D’ailleurs, les infrastructures et les transports liés aux grands projets d’aménagement urbains ont un impact non négligeable sur l’attrait des villes avoisinantes et sur la valorisation des logements. Par exemple, le secteur Paris Nord-Est va être transformé : logements et espaces de bureaux sont autant d’opportunités d’investissement immobilier. Les projets du Grand Paris et la construction d’une nouvelle ligne de métro permettent de rendre de plus en plus accessible la banlieue parisienne.

3. Miser sur une évaluation des prix

Votre meilleure piste pour trouver le bien immobilier idéal reste de comparer les prix en utilisant les évaluations des notaires ou le site Meilleursagents.

À retenir

Investir en banlieue peut s’avérer plus abordable et vous permettre d’acheter une maison à budget équivalent

Le problème des transports vers Paris doit être considéré avant l’achat pour vous assurer un transit vers votre lieu de travail le plus rapide possible

Pour faire un investissement raisonné, prenez le temps de comparer les prix en Île-de-France sur le site des notaires de Paris